Prestation de serment à la Cour d’Appel de Niamey : 21 inspecteurs de l’ANAC renvoyés à l’exercice de leur fonction

21 nouveaux inspecteurs de l’Agence Nationale de l’Aviation Civile (ANAC), ont prêté serment, hier matin, à la Cour d’Appel de Niamey. Cette prestation de serment répond aux exigences prévues à l’article 71 de l’ordonnance 2010-23 du 14 mai 2010 portant Code de l’Aviation Civile en République du Niger, qui prévoit en son article 3 la prestation de serment avant leur entrée en fonction. La formule du serment est « Je jure d’exercer mes fonctions avec probité dans le strict respect des lois et règlements ». C’est le président de la Cour d’Appel de Niamey, M. Gayakoye Sabi Abdourahamane qui a présidé la séance en présence de plusieurs invités.

Dans son réquisitoire, le procureur général près de la Cour d’Appel de Niamey, M. Karimoun Haladou a félicité, au nom du Ministère Public, les récipiendaires pour le choix porté sur leurs personnes respectives et leur a demandé, à cet instant précis, d’être dans leurs futures fonctions, de par leur comportement à la hauteur de la confiance placée en eux. « Vous allez exercer dans un domaine très sensible, de haute technicité. Il faudra que chacun et chacune se rappelle à chaque fois cet instant où il a prêté serment devant cette Cour », a dit M. Karimoun Haladou aux récipiendaires.

Aussi, le procureur général près de la Cour d’Appel de Niamey a encouragé les récipiendaires et leur a souhaité bonne chance au regard du caractère difficile de leur mission. Il s’est ensuite intéressé à la formule de leur serment qui semble être très bref et qui dit ceci : « je jure d’exercer mes fonctions avec probité dans le strict respect des lois et règlements ». Il ne s’agit pas d’une simple formalité à accomplir, leur a-t-il dit. « Vous êtes en train de vous plier à une obligation de la loi, de vous engager vis-à-vis de la nation, de votre conscience et à bien faire votre travail dans le respect, comme le serment le dit, des lois et règlements et avec probité », a fait remarquer aux inspecteurs, le procureur général près de la Cour d’Appel de Niamey. Enfin M. Karimoun Haladou a invité les récipiendaires à exclure le laxisme, la routine et la négligence dans leurs fonctions.

Ainsi, après la lecture du serment par le président de la Cour d’Appel, M. Gayakoye Abdourahamane Sabi, chacun des 21 inspecteurs à, à l’appel de son nom, levé sa main droite pour dire "je le jure". Le président de la Cour a pris acte de leur serment et les a renvoyés à l’exercice de leur fonction.

Après ce serment le directeur général de l’Agence Nationale de l’Aviation Civile, Elhadji Ayaha Ahmed a indiqué qu’ils se sont engagés devant Dieu et devant les hommes à assurer leur mission, qui est de garantir la sécurité et la sureté de l’Aviation Civile, de développer ce secteur au Niger et de faire du Niger un pays qui compte dans l’aviation civile au niveau mondial. « Notre mission première est de renforcer la surveillance continue des exploitants qui sont entre autres les compagnies aériennes, les fournisseurs comme l’ASECNA, les gestionnaires de l’aéroport pour toutes les entités qui opèrent, qui demandent un agrément au niveau de l’Aviation Civile», a-t-il souligné.

Selon le DG de l’ANAC, tout ce qu’on recommande aux exploitants au niveau de l’OACI, est d’avoir d’abord un planning de surveillance continue c’est-à-dire d’inspection et de contrôle qui remette chaque entité dans les règles recommandées par les différents annexes de l’OACI, du code communautaire de l’UEMOA et du code national du Niger. « L’aviation civile est un métier à risque parce que nous avons la responsabilité de plusieurs personnes. Par exemple lorsqu’un avion qui prend 500 personnes et que par votre faute cet avion fait un accident, je pense qu’au-delà de la justice, votre conscience va vous interpeller », a conclu le directeur général de l’Agence Nationale de l’Aviation Civile.

Aïchatou Hamma Wakasso(onep)

19 avril 2018
Source : http://lesahel.org/

Imprimer E-mail

Politique