SIM Aminchi 0range

Visite du ministre de l'Hydraulique et de l'Assainissement aux usines de traitement d’eau de Yantala-Bas et de Goudel : Pour garantir aux consommateurs de l’eau en quantité et qualité

Conformément à ses prérogatives et pour s’enquérir du fonctionnement des services rattachés à son département ministériel, en cette période de chaleur, le ministre de l'Hydraulique et de l'Assainissement, Pr Issoufou Katambé, s’est rendu hier matin, au niveau de l’Usine de Traitement d’Eau de Yantala-Bas et celle de Goudel afin d’assurer la population non seulement de la qualité et de la quantité d’eau produite mais aussi des dispositions qui sont en train d’être prises pour faire face à la demande de plus en plus croissante.

D’après les explications fournies sur place par des techniciens, l’usine de traitement d’eau de Yantala-Bas qui a une capacité de 45.000 m³/jour couvre la zone du Nouveau Marché, une partie du Grand Marché, la zone de Tallagué, Gamkalé jusqu’à l’Aéroport. Elle est la 2ème dans le système d’alimentation en eau potable de Niamey après celle de Goudel qui a une capacité de 85.000 m³/jour. Cette dernière pouvait aller un peu au delà avec les activités d’optimisation de l’Usine. La capacité totale de ces deux usines est de 130 000 m³/jour pour un besoin de la capitale estimé à 160 000M³/jour ; ce qui veut dire qu’il ya un manque de 30.000 m³ que ces acteurs à savoir le ministère en charge de l’Hydraulique et ses partenaires veulent combler. A la fin de cette

visite, le ministre de l'Hydraulique et de l'Assainissement, Pr Issoufou Katambé a expliqué le but de son déplacement, qui dit-il, vise à s’enquérir des dispositions qui ont été prises en terme d’alimentation en eau pour la population de Niamey mais aussi des dispositions prises pour faire face à ce besoin surtout dans ces moments de chaleur.

Selon le ministre de l'Hydraulique et de l'Assainissement des dispositions ont été prises pour combler le gap, mais a-t-il a souligné, il ya la nécessité d’accélérer les travaux de la quatrième filière de Goudel 4 pour une capacité de 40 000 m³/jour et à moyen terme d’accélérer le dossier de la troisième usine pour une production de 275 000 m³/J, avec une première phase de 100 000 m³/jour. Evoquant la situation des autres régions, Pr Issoufou Katambé a assuré que des dispositions sont également en cours pour garantir l’alimentation en eau potable pour toutes ces populations. Par ailleurs, le ministre s’est dit impressionné par le centre de contrôle et le laboratoire au niveau de l’Usine de Traitement d’Eau de Goudel. Citant les explications des techniciens, il a souligné que le pays dispose de l’un des meilleurs centres en la matière de la sous-région.

Pour le directeur général de la Société d’Exploitation des Eaux du Niger, M. René Maillon, cette visite a permis à ses techniciens de monter au ministre le niveau technique et technologique en termes de management et de savoir-faire. « Nous évoluons vers la technologie de pointe qui sera l’une des meilleures de la sous-région ; et avec ce nouveau poste de commande et de laboratoire, la qualité de l’eau que nous produisons tous les jours est

surveillée par des professionnels», a-t-il ajouté. Pour les années futures «on évoluera toujours en progrès», a-t-il poursuivi. Il a souligné la nécessité d’évoluer. «Ce travail se fera avec notre partenaire qu’est la Société des Patrimoines des Eaux du Niger (SPEN) et Veolia», a-t-il conclu.

Mamane Abdoulaye(onep)

12 avril 2018
Source : http://lesahel.org

Imprimer E-mail

Politique