Bonne Fête ! Barka Da Salah ! Wa Kayessi !

Polémique sur le processus électoral : Trop c’est trop, le MPN KIISHIN KASSA tape du poing sur la table

Polémique sur le processus électoral Trop c’est trop, le MPN KIISHIN KASSA tape du poing sur la tableLe Mouvement patriotique nigérien (MPN KIISHIN KASSA), parti du Ministre des affaires étrangères Ibrahim Yacoubou, a animé un point de presse, le mardi 03 avril, pour se prononcer sur la polémique autour du processus électoral au Niger. Malgré son appartenance à la mouvance présidentielle, le parti a pris son courage à deux mains pour donner sa position par rapport aux ratés qui caractérisent ce processus, notamment le nouveau Code électoral.

Le MPN KIISHIN KASSA a rappelé à l’opinion qu’il y a un an déjà qu’il avait fait part au Premier ministre et président du Conseil national de dialogue politique (CNDP), de ses observations sur l’avant-projet de la nouvelle loi électorale. Malheureusement, a déploré le parti du Ministre Ibrahim Yacoubou, le Premier ministre Brigi Rafini n’a donné aucune suite à ces observations. Loin de se décourager, le MPN KIISHIN KASSA est retournée à la charge, lors de l’examen du projet de loi par l’Assemblée nationale, le 7 juin dernier. Ses députés et leurs collègues du groupe parlementaire «Les Patriotes» avaient alors signé et déposé une pétition, dans laquelle «ils ont réitéré, avec force, les mêmes observations et attiré l’attention quant au risque pour notre pays de rompre brutalement la tradition des codes électoraux consensuels et inclusifs». Là aussi, le MPN KIISHIN KASSA a constaté, non sans regret, que «ces observations n’ont jamais été prises en compte malgré l’action de nos députés et la pertinence des arguments développés».Loin de se décourager dans ce combat patriotique d’éviter au Niger des conflits électoraux aux conséquences imprévisibles, le parti du chef de la diplomatie nigérienne a encore tenté une autre initiative. «Profitant de l’opportunité de la réunion du CNDP convoquée pour le 7 mars 2018 et dont l’ordre du jour portait sur le processus électoral, le MPN et le RSD ont, à nouveau, saisi le Président du CNDP par lettre conjointe en date du 6 mars 2018, en vue de renouveler leurs préoccupations et de faire part des inquiétudes nées de la mise en œuvre de la loi organique N°2017-64 du 14 août 2017, portant Code électoral au Niger», a précisé son bureau politique. «Cette lettre aussi n’a eu aucune suite et cela malgré la promesse de mettre en place un comité à cet effet. Un mois après, nous attendons toujours la mise en place de ce comité», a déploré le MPN KIISHIN KASSA. Et le parti du ministre Ibrahim Yacoubou d’enfoncer le clou en donnant son appréciation par rapport à la nouvelle Commission électorale nationale indépendante (CENI) en des termes on ne peut plus osés : «En effet, pour la première fois depuis la Conférence Nationale Souveraine, nous avons une CENI dont l’orientation, la composition et la prééminence des représentants de l’administration constituent des hypothèques à la sincérité et à l’équité du processus électoral dans notre pays».

Pour le MPN KIISHIN KASSA, c’est moins sa victoire aux futures élections qui l’intéresse que la stabilité du Niger et il croit dur comme fer que le Code électoral actuel ne peut pas garantir cette stabilité. Parlant de la composition de la CENI, le MPN KIISHIN KASSA estime que «tous les acteurs en compétition doivent y être représentés». Il faut vraiment saluer le courage du MPN KIISHIN KASSA qui, malgré son appartenance à la mouvance présidentielle, a pris son courage à deux mains pour dire des vérités qui vont certainement fâcher le parti présidentiel dans son rêve d’imposer sa volonté à toute la classe politique, particulièrement ceux de la mouvance présidentielle. Maintenant qu’il a osé, le parti du ministre Ibrahim Yacoubou doit rester sur ses gardes car, il sera inévitablement victime des représailles de la part d’un PNDSTARAYYA qui n’a que se foutre des amitiés lorsque ses intérêts sont menacés. Quoi qu’il en soit, le jeune MPN KIISHIN doit s’estimer fier d’avoir manifesté son indépendance d’esprit, pendant que des vieux partis comme le MNSD-NASSARA gardent un profil bas par rapport à un processus électoral qui ne les arrange guère et qui risquent de précipiter le pays dans le chaos.

Lire aussi : Point de presse du MPN KIISHIN KASSA sur le nouveau code electoral

Oumar Aboubacar Mohamed

11 avril 2018
Source :  Le Monde d'Aujourd'hui

Imprimer E-mail

Politique