La Fondation Tattali Iyali mobilisée dans la lutte contre la fistule obstétricale : Dr Lalla Malika Issoufou désignée Ambassadrice de bonne volonté de la CEDEAO

En reconnaissance de ses multiples actions en faveur des couches vulnérables, notamment les femmes et les enfants, en particulier sa contribution inestimable dans la lutte contre la fistule obstétricale au Niger, la première dame Dr Lalla Malika Issoufou, présidente de la Fondation Tattali Iyali, a été distinguée en tant qu’ambassadrice de bonne volonté de la CEDEAO par les ministres en charge du genre lors de la réunion de haut niveau des ministres en charge du Genre des pays membres de la CEDEAO tenue le 16 mars 2018 à New York. Cette distinction lui a été remise le mercredi 4 Avril dernier à la résidence présidentielle à Niamey.

La cérémonie s’est déroulée en présence des ministres en charge de la Santé et de la Promotion de la Femme ainsi que la directrice de cabinet adjoint en second du Premier ministre et plusieurs invités. En remettant cette distinction à la Première dame, la ministre de la Promotion de la Femme et de la Protection de l'Enfant, Mme Elback Zeinabou Tari Bako, a assuré que c’était un grand honneur pour elle de recevoir ce jour-là cette distinction au nom de la Première dame, rappelant que cette distinction lui a été remise en présence du Chef de la mission permanente du Niger, M. Wafi Abdallah, son staff et les membres de la délégation nigérienne à New York.

« Aujourd’hui, l’honneur m’échoit davantage de vous remettre cette distinction unique en son genre, qui honore le Niger en général et la femme nigérienne en particulier. Aussi, cette distinction est la consécration des efforts que vous déployez pour la lutte contre la fistule obstétricale au Niger et dans l’Espace CEDAEO », a-elle déclaré. En effet, « la réussite du Forum des Premières dames sur l’éradication de la fistule obstétricale tenue le 5 octobre 2017 à Niamey en présence des experts et des ministres en charge du Genre de tous les pays membres de la CEDEAO est la preuve de votre engagement, de votre sens élevé et de votre attachement à assurer le bien être des femmes et des enfants », a ajouté la ministre en charge de la Promotion de la Femme.

Emue par cette distinction, la première dame Dr Lalla Malika Issoufou, s’est dite honorée, avant de remercier les ministres en charge du Genre de la CEDEAO pour cette distinction. Dr Lalla Malika Issoufou a ajouté qu’à travers cette distinction, c’est le Niger qui est honoré tout en assurant sa constance dans la poursuite de ses actions en faveur des couches vulnérables, notamment les femmes et les enfants. Présent à cette cérémonie, le ministre de la Santé publique, Dr Idi Illiassou Maïnassara, a estimé que cette distinction est la reconnaissance de engagement de la première Dame dans l’amélioration des conditions de vie des femmes en général et en particulier sa contribution dans la lutte contre la fistule obstétricale dans notre pays et dans l’Espace CEDEAO dont l’objectif ultime est l’éradication de cette maladie.

Mamane Abdoulaye(onep)

09 avril 2019
Source : http://lesahel.org/

Imprimer E-mail

Politique