Escale du Président de la République du Bénin, SE Patrice Talon au Niger : Des échanges fructueux sur des questions d’intérêt commun

Le Président de la République du Bénin SE Patrice Talon a effectué vendredi dernier, une Escale au Niger. A son arrivée à l’Aéroport international Diori Hamani de Niamey, le Président béninois a été accueilli par son homologue du Niger, SE Issoufou Mahamadou, puis salué par le Premier Ministre SE Brigi Rafini, les membres du gouvernement, les présidents des Institutions et les ressortissants béninois au Niger.

Les deux Chefs d’Etat ont d’abord eu un tête-à-tête au salon d’honneur avant de se retrouver dans la grande salle, où, ils ont coprésidé une séance de travail élargie aux deux délégations composées des membres du gouvernement. Les discussions ont porté sur plusieurs questions d’intérêt commun, notamment la boucle ferroviaire qui doit relier le Bénin, le Burkina Faso, la Côte d’Ivoire, le Nigeria, le Niger et le Togo. Les délégations des deux pays ont mis cette rencontre à profit pour échanger sur les questions relatives au Corridor Niger-Bénin, aux préoccupations des opérateurs économiques nigériens qui utilisent le port de Cotonou. Les deux délégations ont également fait le point sur une autre question très importante pour l’économie des deux pays, celle de la boucle ferroviaire et ont essayé de trouver des solutions pour accélérer ce projet.

«Nous avons aussi examiné la situation de nos ressortissants respectifs (les Béninois au Niger et les Nigériens au Bénin), et nous avons décidé ensemble de tout faire pour leur créer les conditions d’un bon séjour dans nos pays respectifs», a indiqué le Président de la République SE Issoufou Mahamadou. Le Chef de l’Etat d’ajouter que le Bénin et le Niger sont dans le processus d’intégration au niveau de la CEDEAO, en particulier l’intégration monétaire, qui est une préoccupation pour nos deux pays. «Aussi, notre vision concerne au-delà de la CEDEAO, l’ensemble du continent africain, car, nous tenons à faire progresser le Libre Echange Continental dans l’intérêt de nos populations», a déclaré le Président Issoufou, précisant que leur entretien a porté aussi sur les questions sécuritaires puisque le Niger et le Bénin sont tous deux membres de la force mixte multinationale qui opère contre Boko Haram dans le bassin du Lac Tchad en rapport avec les autres pays qui sont le Cameroun, le Tchad et le Nigéria.

«Nous avons noté avec satisfaction que la force mixte multinationale arrive à obtenir des résultats dans la lutte contre Boko Haram», a soutenu le Chef de l’Etat. Le Président Issoufou Mahamadou s’est réjoui de cette escale du Président Talon, très riche, très fructueuse qui lui a permis de constater qu’il partage un point de vue identique avec son homologue béninois. Pour sa part, le Président de la République du Bénin, SE Patrice Talon a réaffirmé leurs ambitions de voir qu’au-delà du Bénin et du Niger, la boucle ferroviaire qui intéresse aussi bien le Niger, le Bénin, le Nigéria, le Burkina et le Togo soit une réalité. «Toutes les pistes qui nous permettrons de voir le démarrage de ce grand projet sont à considérer», a indiqué le Chef de l’Etat du Bénin. En effet a expliqué le Président Patrice Talon, «depuis quelques temps nous évoquons la piste chinoise en termes de financement. Et la Chine, est aujourd’hui, un partenaire économique important de nos pays, a décidé de mettre à la disposition des pays africains environ 60 milliards de dollars pour leur développement, et le chemin de fer fait partie de ce genre d’infrastructures pour lesquelles ce montant est dédié». «Le chemin de fer, c’est quelque chose dont la rentabilité n’est pas évidente donc il faut des financements particuliers type concessionnels qui comportent un peu de don et qui se font à des taux au-delà de 1%, toute chose qui n’est pas disponible sur le marché privé, sur le marché commercial», a dit SE Patrice Talon.

C’est pour toutes ces raisons a-t-il souligné, et pour l’envergure et la vitrine qu’ils souhaitent donner à ce projet ferroviaire qu’ils ont jugé utile de chercher cette possibilité offerte par la convention chinoise afin de donner le jour à cet important projet. «Nous espérons bien que la Chine nous accompagnera et que les partenaires privés qui sont avec nous et qui n’ont pas démérité puissent se retirer à l’amiable», a conclu le Président de la République du Bénin SE Patrice Talon. Après ces échanges de quelques heures le Président de la République du Bénin SE Patrice Talon a été raccompagné à la passerelle de l’avion par son homologue Issoufou Mahamadou du Niger.

Aïchatou Hamma Wakasso(onep)

09 avril 2019
Source : http://lesahel.org/

Imprimer E-mail

Politique