SIM Aminchi 0range

Visite d’amitié et de travail du Premier ministre de la République du Mali au Niger : Engagement commun à lutter contre le terrorisme et l’insécurité dans le Sahel

Le Premier ministre de la République du Mali SE Soumeylou Boubeye Maïga a effectué une visite d’amitié et de travail du 4 au 5 Avril 2018 dans notre pays. Il a été accueilli, à sa descente d’avion à l’Aéroport International Diori Hamani de Niamey, par le Premier ministre, Chef du gouvernement SE Brigi Rafini avant de recevoir les honneurs militaires, puis salué par les membres du gouvernement et plusieurs personnalités civiles et militaires. Les deux chefs de gouvernement se ensuite retrouvés dans l’après-midi dans la salle des banquets de la Primature pour une séance de travail élargie aux délégations. Cette visite s’inscrit dans le cadre de la tradition de concertation et de dialogue entre les deux (2) pays frères, traduisant la volonté des deux (2) chefs d’Etat à imprimer une nouvelle dynamique pour une coopération multiforme.

La fin des travaux entre les deux (2) délégations, a été sanctionnée par un communiqué final à travers lequel, les deux (2) Chefs du gouvernement se sont félicités de l’excellence relation qui existe entre les deux (2) pays, une relation empreinte de fraternité, d’amitié et de solidarité. Le communiqué précise que les Chefs du gouvernement, ont réaffirmé leur volonté de tout mettre en œuvre afin de renforcer et de développer davantage cette relation. Ils ont par ailleurs condamné, avec la plus grande fermeté, les attaques criminelles perpétrées dans différentes régions du Mali et du Niger par des organisations terroristes. Les deux (2) Chefs du gouvernement se sont par ailleurs félicités de la forte impulsion imprimée aux relations politiques entre le Mali et le Niger. Ils ont à cet effet, convenu de mener des actions concrètes pour promouvoir une relation bilatérale renforcée, diversifiée, mutuellement avantageuse.

Le communiqué final souligne également que les deux (2) Chefs de gouvernement se sont déclarés profondément préoccupés par la persistance des menaces sécuritaires en particulier dans la région du Sahel. C’est pourquoi ils ont réaffirmé les condamnations du terrorisme dans toutes ses réformes et leur engagement commun à combattre le terrorisme, le crime transnational et l’extrémisme violent à travers une approche global, inclusive et multidimensionnelle. En outre, les Chefs du gouvernement du Mali et du Niger se sont félicités de la coopération prometteuse qui se développe et se renforce dans le domaine sécuritaire aux niveaux des régions avant de réaffirmer que la lutte contre le terrorisme commande des efforts redoublés.

Concernant le G5 Sahel, le communiqué final révèle que le deux (2) Chefs du gouvernement se sont félicités de la mise en place de la Force conjointe du G5 Sahel, et lancent un appel à la communauté internationale pour lui assurer un financement pérenne. Sur le plan humanitaire, ils se sont félicités des interventions du gouvernement du Niger et ses partenaires, en particulier l’UNHCR pour l’intégration des réfugiés maliens à travers des vastes programmes d’urbanisation pour leur assurer l’accès au foncier, au logement et aux activités d’autonomisation.

A l’entame des travaux, le Premier ministre SE Brigi Rafini a rappelé que la coopération entre le Niger et le Mali existe depuis la nuit des temps. Cette coopération s’est traduite depuis Juillet 1979 par la mise en place de la grande coopération mixte Niger-Mali. Brigi Rafini a, au nom du Président de la République SE Issoufou Mahamadou, témoigné toute la satisfaction de notre pays pour l’importante contribution du Mali dans le cadre de la mise en œuvre de la Zone de Libre Echange Continentale Africaine (ZLECA) dont le Chef de l’Etat est le champion, dans sa conception et sa mise en œuvre. « Ce soutien du Mali confirme les liens d’amitié et de fraternité qui unissent nos deux (2) pays frères » a-t-il-indiqué avant de souligner que ces liens se sont renforcés davantage avec les problèmes sécuritaires qui concernent l’espace sahélo-saharien dont nos pays sont victimes.

Pour le Chef du gouvernement, ce contexte sécuritaire est caractérisé par la présence des groupes terroristes notamment dans la partie nord du Mali. « Le climat d’insécurité le long de notre frontière commune oblige nos Etats à renforcer la coopération en matière de sécurité et de renseignement ; de renforcer le cadre juridique déjà existant entre nos deux (2) pays pour mieux combattre ce fléau » a déclaré M. Brigi Rafini. Par ailleurs, le Premier ministre, Chef du gouvernement a réitéré la disponibilité du gouvernement nigérien à œuvrer ensemble avec le gouvernement malien afin de lutter efficacement pour un retour de la paix et de la sécurité dans le Sahel plus particulièrement au niveau du faisceau 100 qui regroupe le Burkina Faso, le Mali et le Niger.

Pour sa part, le Premier ministre de la République du Mali SE Soumeylou Boubeye Maïga a exprimé la satisfaction du Président du Mali et de son peuple pour la solidarité dont ils bénéficient de la part du Niger dans le cadre de la restauration de l’intégrité territoriale, la souveraineté de l’Etat malien dans sa partie Nord, et l’accueil hospitalier accordé aux réfugiés maliens. A cet effet, il a soutenu que la situation dans notre sous-région reste dominée par l’activité des groupes terroristes dans le sahel en particulier dans la partie Nord de son pays. «Ces groupes terroristes travaillent pour déstabiliser les institutions de l’Etat, la cohésion sociale au sein de nos pays respectifs de manière à compromettre tous les efforts de construction nationale et de développement » a estimé SE. Soumeylou Boubeye Maïga. Il a félicité les pays qui étaient à l’avant-garde de tout ce qui concerne les efforts de sécurité collective dans notre espace. Il s’est enfin, réjoui de disposer aujourd’hui d’instruments dans le cadre de lutte contre le terrorisme dont la pertinence est appréciée par nos Etats et les partenaires.

Laouali Souleymane(onep)

06 avril 2018
Source :  http://lesahel.org/

Imprimer E-mail

Politique