Orange Money 300%

ANDP Zaman Lahiya : Le député Salifou Mayaki agressé

ANDP Zaman Lahiya : Le député Salifou Mayaki agresséLa réunion convoquée par le Président par intérim de l’ANDP Zaman Lahiya en vue d’examiner les modalités de succession de feu Moussa Djermakoye, s’est terminée par une agression barbare sur la personne du député Salifou Mayaki.

La moins que l’on puisse est que, contrairement au credo du parti, la succession à la tête de l’ANDP Zaman Lahiya conduite par le Président par intérim du parti du consensus, se déroule de manière cahoteuse.

Absence de leadership ou tentative de manipulation, la direction actuelle du parti n’arrive visiblement pas à organiser dans la sérénité des élections. Le recours à un conseil des sages du parti s’avère plus qu’indispensable… Agressé au point de nécessiter des soins dans une clinique privée de la place avant même l’ouverture des travaux de l’Assemblée Générale, le député Salifou Mayaki n’était pas de retour lorsque des simples échanges de point de vue ont débouché sur une scène d’empoignades au cours de laquelle certains individus ont donné libre cours à leurs addictions à la violence.

Il faut le rappeler depuis quelque temps, la direction actuelle du parti, ne fait qu’assurer l’intérim en attendant la convocation du congrès extraordinaire en vue de l’élection du nouveau président. Ce bureau intérimaire s’est alors arrogé la prérogative de vouloir coûte-que-coûte imposer son point de vue tout en piétinant allègrement les statuts et les règlements du parti. L’enjeu pour Dan Digé et ses compagnons est de barrer la route de la Présidence du parti au général de gendarmerie à la retraite Mounkaila Issa en faisant en sorte que cette candidature soit invalidée du fait que ce dernier ne remplirait pas les conditions d’éligibilité.

Ces conditions sont que : tout postulant à une fonction élective doit être en possession de sa carte de membre du parti au moins trois mois avant la date de la compétition. Dans l’optique des opposants à la candidature du général, c’est une véritable course contre la montre qui est lancée pour dresser rapidement la liste des candidats avant l’échéance des 3 mois ! Dès lors on comprend la précipitation qui a conduit à la convocation de l’Assemblée Générale dont l’objectif était d’entériner la liste des candidatures sans le nom de Mounkaila Issa! Car dès le 7 avril prochain, la disposition concernant l’inéligibilité du général sera caduque dans la mesure où il aurait bouclé les trois mois exigibles. Au cours du point de presse donné à l’occasion de cet incident, le député Salifou Mayaki n’a d’ailleurs pas manqué de remarquer le caractère puéril de tels agissements en soulignant le fait qu’en la circonstance, le plus important est de porter à la tête du parti, un homme capable de le revitaliser afin de le faire accéder à son aura d’antan. Au demeurant, le dernier mot doit toujours revenir aux électeurs.

Tout en se désolant du spectacle qu’offre actuellement l’ANDP Zamam Lahiya, du fait des agissements anti démocratiques de certain de ses membres, Salifou Mayaki, ne demeure pas moins convaincu dès lors que leur parti aurait surmonté les difficultés actuelles, il retrouvera son lustre passé.

Ibricheick

06 avril 2018
Source : La Nation

Imprimer E-mail

Politique