Déclaration des Jeunes du parti PNDS TARAYYA : L’OJT apporte son soutien au gouvernement et au parti rose

OJT Soutien PNDS TarayyaLa jeunesse du parti PNDS Tarayya, regroupée au sein de l'Organisation des Jeunes Tarayya (OJT) ont rendu publique une déclaration le dimanche, 1er avril 2018 au siège national de leur parti. Au cours de cette rentrée politique, les jeunes du parti présidentiel ont apporté leur soutien au Président de la République, au gouvernement et à l'ensemble de leur formation politique. Ils ont, par la même occasion, tiré le bilan des sept (7) ans de gouvernance du Président Issoufou Mahamadou à la tête du Niger. Un bilan qu'ils jugent ''satisfaisant''. La déclaration a été lue par le président de l'organisation Mr. Dawi Ahmet Baringay

Cette sortie médiatique est la première pour l'OJT depuis le renouvellement de son bureau intervenu en mars dernier. Elle intervient huit (8) jours après la fin du 7ème congrès ordinaire du parti rose, lequel congrès a reconduit Bazoum Mohamed à la tête du parti. Occasion pour les membres de l'OJT de féliciter celui plébiscité à l'unanimité des 288 sections du parti rose. Les jeunes Tarayya ont également salué le " climat de chaleur, de cordialité, de convivialité, de complicité et de fraternité " qui a caractérisé les assises de cet événement. Selon, M. Président de l'OJT, M. Dawi Ahmet Baringay, cela n'a rien d'étonnant car le parti Tarayya est ''bâti sur un socle de valeurs''. La preuve, ajoute- t- il, le PNDS est le seul parti " de l'échiquier politique national à enregistrer une progression sans cesse croissante depuis l'avènement de la démocratie au Niger ".

Le nouveau bureau exécutif national de l'OJT se dit déterminé à consolider les ''valeurs et idéaux'' qu'incarne le parti à travers, notamment, la formation continue de ses militants en vue de les doter d'un '' corpus politique et idéologique solides'' mais aussi en faisant la communication des ''nombreuses avancées'' enregistrées sous le régime de la Renaissance. Des avancées que l'OJT trouve ''inédites et éclatantes'' pour un Niger qui végète dans un contexte sécuritaire et économique peu confortable.

Pour rappels, le dimanche 2 avril 2018, le Niger aura célébré la deuxième année de mise en œuvre du programme de la ''Renaissance Acte 2'', étalé sur huit (8) principaux axes, sous la direction du Président de la République Issoufou Mahamadou, après un premier mandat de cinq ans. Selon l'OJT, le bilan du Chef d'Etat est satisfaisant. Et cela est illustré sur tous les plans.

Au plan sécuritaire, note l'OJT, le Président de la République a réalisé un bel exploit jamais inégalé. Car en dépit de la crise sécuritaire qui sévit en Libye, au Nigeria et au Mali " pas un seul km² de notre territoire n'est tombée aux mains des forces ennemies ".

Les jeunes camarades ont également abordé avec satisfécit la situation économique du Pays. Selon eux, malgré la baisse des prix des matières premières, la '' récession économique'' au Nigeria, premier partenaire commerciale du Niger ainsi que la crise économique mondiale, le Niger continue " d'enregistrer un taux de croissance moyen de 6% ". Dans le même chapitre, Ils se sont réjouis de la ''progression constante'' du Niger dans l'indice Doing Business de la Banque Mondiale et de l'avancement du dossier de la Zone de Libre-Echange Continentale Africaine (ZLEC) conduit d'une main de maître par le Président République.

Sur le plan de la sécurité alimentaire et celui de l'accès à l'eau potable, les jeunes du parti Tarayya ont respectivement salué la mise en œuvre de l'initiative 3N et les réalisations en matière d'hydraulique urbaine, villageoise et pastorale enregistrées au cours de sept (7) dernières années. Parlant des réalisations infrastructurelles, " le bilan se passe de tout commentaire " selon les signataires de cette déclaration. Car, disent-ils, il suffit pour s'en convaincre, de contempler le visage nouveau qu'affichent les capitales régionales du pays grâce à la fête tournante du 18 décembre. Le cas de Niamey, la capitale métamorphosée sous la magie du programme Niamey Nyala est tout particulier, ont- ils ajouté.

Au plan éducatif, après avoir souligné des '' progrès notables'', le bureau exécutif national de l'OJT a tout de même reconnu la crise qui secoue le secteur, notamment au niveau de l'université de Niamey.

" Nous appelons le Gouvernement à accorder une attention toute particulièrement à notre université, qui traverse une période particulièrement difficile. En effet, c'est l'avenir de notre pays qui s'y joue, rien de moins " déclarent les jeunes Tarayya.

Sur le plan de la santé, le BEN OJT souligne la réalisation de l'hôpital général de référence, qui est selon lui, est ''la réalisation la plus emblématique''. La création de l'emploi des jeunes a constitué la dernière manche de ce bilan fait par le BEN OJT. Dans ce chapitre, les jeunes camarades de Bazoum Mohamed, saluent la création de 700 000 emplois durant le premier mandat de Mahamadou Issoufou, conformément à sa promesse, soutiennent-ils, de créer 50.000 emplois par an.

Les jeunes Tarayya ont aussi procédé à l'analyse sociopolitique du pays. C'est ainsi qu'en parlant des activistes qui luttent contre la loi des finances 2018, l'OJT voit et condamne " une incitation injustifiée et malsaine " venant de ces acteurs de la société civile et des médias alliés, qui selon elle, agissent " minablement et sournoisement ".

Mahamane Sabo Bachir

03 avril 2018
Source : La Nation

Imprimer E-mail

Politique