SIM Aminchi 0range

Justice nigérienne : Le code pénal et celui de procédure pénale révisés

Ministre de la Justice, Garde des SceauxM. Marou Amadou, Ministre de la Justice, Garde des SceauxLe Niger dispose désormais d'une nouvelle édition de code pénal et de code de procédure pénale. Les deux nouveaux documents ont été officiellement présentés, ce jeudi 29 mars, par le Ministre de la Justice, Garde des Sceaux, M. Marou Amadou au cours d'une cérémonie organisée à son Cabinet pour la circonstance.

La réédition de ces supports a été facilitée par le concours financier d'Eucap Sahel Niger, une action qui traduit, si besoin est, la qualité de la coopération qu'entretiennent le ministère nigérien et son partenaire européen Eucap Sahel.de la Mission de l’Union Européenne au Niger..
En réceptionnant les deux documents, le ministre en charge de la Justice a salué le geste de ce partenaire qui renforcera, selon lui, les capacités.

Des acteurs de la Justice, qu'ils soient magistrats ou officiers de Police Judiciaire leur permettant de répondre " aux grands défis du moment comme le terrorisme, les trafics en tout genre et autres phénomènes criminels.

Marou Amadou estime que les acteurs de la Justice doivent " s'approprier ces outils, car les défis multiformes de la lutte contre le crime organisé et le terrorisme requièrent des acteurs chargés de l'application de la loi, une bonne maîtrise de nos textes de lois et de procédure « .

" Je les appelle à œuvrer ensemble dans le cadre d'une lutte intégrée et coordonnée contre le crime dans notre pays et à continuer cette collaboration, seul gage de succès dans la lutte contre la grande criminalité " a ajouté le Ministre Garde des sceaux.

" La mission Eucap Sahel, en collaboration avec le Ministère de la Justice, a financé la conception, la validation et l'impression du Code Pénal et Code de Procédure Pénale pour un coût total d'environ 27 millions de franc CFA " a indiqué Mme Kirsi Henriksson, Cheffe de Mission Eucap Sahel Niger.

Pour rappel, Eucap Sahel est au Niger depuis 2012. La mission qu'elle s'est assignée est de renforcer les capacités des acteurs impliqués dans le cadre de la lutte contre le terrorisme, le crime organisé, la migration irrégulière et la traite des personnes.

Mahamane Sabo Bachir

03 avril 2018
Source : La Nation

Imprimer E-mail

Politique