Réouverture de la Radio-Télévision Labari : La preuve évidente de l'indépendance de la justice

RTL LABARI NIGERLa justice nigérienne s'est prononcée favorablement pour la réouverture du groupe de presse Labari, ce qui donne raison à la télévision qui avait été fermée suite à un débat au cours duquel des appels à manifester contre la loi des finances ont été prononcés par des acteurs de la société civile, alors que ladite manifestation avait été interdite par un arrêté du Gouverneur de la région de Niamey pour raison de sécurité. Ce verdict est la preuve de l'indépendance de la justice nigérienne.

Le verdict prononcé par le juge en faveur de la télévision Labari constitue une fois de plus la preuve que contrairement à toutes les critiques portées par certaines personnes, la justice nigérienne est indépendante. Elle n'est pas soumise aux injonctions d'un quelconque pouvoir politique qui lui dicte les verdicts à sa convenance afin de régler les comptes. Si sous d'autres cieux, la justice est sous coupe réglée, les juges nigériens ont toujours mis un point d'honneur à dire le droit et à se fonder sur leur intime conviction en basant leur décision sur l'appréciation des éléments à charge et à dé- charge contenus dans le dossier. La preuve a déjà été donnée par le passé avec les différents jugements intervenus dans le cadre des multiples procès d'atteinte à la sureté de l'Etat, et autres tentatives de coups d'Etat. En effet, les personnes sur qui les preuves suffisantes de culpabilité n'ont pas été trouvées, ont fini par être relâchées. Et celles sur qui des preuves irréfutables ont été trouvées ont finalement été condamnées. Et comme il se doit, certains font appel du verdict, ce qui ouvre la voie à un procès en appel. D'autres paliers judiciaires existent pour permettre au justiciable d'utiliser toutes les voies de recours qui existent afin de défendre sa position.

Récemment encore, dans le cadre des marches suivies de meeting que des structures de la société civile comptaient organiser le 25 mars dernier dans tout le pays, les représentations régionales de ces structures ont saisi les juges des référés qui leur ont donné raison par rapport aux mesures d'interdictions prises par certains gouverneurs des régions. Ce qui a permis à ces structures d'organiser tranquillement leurs activités. Il y a quelques mois de cela, dans le cadre de l'affaire des bébés importés, Hama Amadou et son conseil d'avocats ont décidé d'user de tous les recours possibles afin d'éviter la condamnation. Cette foi en la justice est pourtant en porte-à-faux avec les accusations répétées portées contre elle par le même Hama Amadou lors des interviews qu'il accorde à des chaines étrangères.

Ce verdict doit servir de déclic au niveau de certains esprits, afin que ceux-ci comprennent que les décisions de justice doivent être toujours respectées, tout en usant des voies de recours qui existent. En vilipendant les juges lorsqu'ils rendent un verdict qui est considéré comme défavorable et en les encensant lorsque la décision est jugée positive, on ne rend pas service à la nation. L'intégrité des juges nigériens ne doit souffrir d'aucune ambiguité.
Garé Amadou

29 mars 2018
Source : La Nation

Imprimer E-mail

Politique