SIM Aminchi 0range

7ème congrès ordinaire du parti PNDS-Tarayya à Niamey : M. Bazoum Mohamed reconduit président du parti à l’unanimité

7ème congrès ordinaire du parti PNDS-Tarayya à Niamey : M. Bazoum Mohamed reconduit président du parti à l’unanimitéLe Parti Nigérien pour la Démocratie et le Socialisme (PNDS  Tarayya),  a tenu du 24 au 25 mars dernier au Palais du 29 juillet de Niamey, les assises de son 7ème congrès ordinaire. L’ouverture des travaux s’est déroulée en présence des membres du Comité

exécutif national, des représentants des partis amis et alliés de la Mouvance pour la renaissance du Niger (MRN) et ceux de l’Alliance pour la République (APR), des envoyés spéciaux de partis socialistes de la sous-région et plusieurs invités. A la fin des travaux, M. Bazoum Mohamed a été réélu président du PNDS-Tarayya à l’unanimité par les 288 sections que compte le parti sur l’ensemble du pays. M Foumakoye Gado a été élu Vice-président du parti tandis que Hassoumi Massoudou est secrétaire général.

A l’issue des assises, le président du parti, M. Bazoum Mohamed a tenu d’abord  à saluer dans le discours qu’il a prononcé, les militants du PNDS Tarayya  pour leur confiance en le reconduisant à la tête des instances du parti. Il a salué aussi leurs engagements pour le PNDS  qui souffle cette année ses 27 ans d’existence. Selon lui, l’attachement des militants au parti ainsi que l'amour qu’ils lui vouent, ont constitué un solide système immunitaire qui lui aura garanti une stabilité remarquable et assuré une évolution constante durant les 27 années de son existence.

Lors de la cérémonie d’ouverture des travaux, M. Bazoum Mohamed a fait la genèse de l’évolution du parti jusqu’à son sacre électoral de 2011 qui a vu l’accession au pouvoir de SE. Mahamadou Issoufou, ainsi que le bilan des 7 ans de gestion de pouvoir. Le président du PNDS s’est également appesanti sur le bilan du Comité Exécutif National du parti issu du Congrès de 2013 et dont l’action phare a été les résultats électoraux de 2016. Pour les succès électoraux de l'année 2016, ils sont dus, non seulement, « à la grande qualité du bilan de notre candidat et à la confiance qu'il inspirait à ses compatriotes», mais aussi à « la qualité de la mobilisation dont les militants du parti ont fait montre», a-t-il dit. Le président Mohamed

Bazoum a évoqué ensuite la situation politique actuelle,  notamment les manœuvres des adversaires politiques avant de réitérer l’engagement du parti à rester fidèle aux idéaux qui ont fait sa force afin d’accompagner la renaissance du Niger. Il s’est dit convaincu que ce congrès a constitué une occasion de raffermir et de consolider les bases de leur parti et augurer des victoires futures.

En effet, plus de 3.000 délégués en provenance de tout le pays et de la diaspora ont participé à l’évènement. Au cours des assises, les congressistes ont procédé au toilettage des textes du parti ainsi qu’à la mise en place d’un nouveau Comité Exécutif National qui dirigera le parti pour les quatre prochaines années. Pour le président du PNDS Tarayya, si le bilan du Président Mahamadou Issoufou était digne d’éloges dans le domaine de la sécurité, il l’était tout autant sur le plan économique et social. « Souvenons-nous à cet égard des grands acquis réalisés par les travailleurs à l’occasion des différents accords signés entre le gouvernement et l’Intersyndicale des travailleurs (ITN) en 2012 et 2013 qui ont consacré une augmentation de 5,8 et 10% des salaires de base selon les catégories des fonctionnaires, l’allocation de 3 primes à tous les cadres ( représentant une somme d’à peu près 10000 francs par mois pour certains cadres A1) et l’amélioration notable du régime des indemnités ainsi que la baisse de 5% de l’impôt unique sur les traitements et salaire ( IUTS). Faut-il ici rappeler que les mesures d’augmentation des salaires des fonctionnaires, du nombre des étudiants boursiers et le recrutement de plusieurs milliers de travailleurs à la fonction publique ont été prises après 20 années d’atonie absolue en la matière», a martelé M. Bazoum Mohamed.

En plus de ces deux aspects du bilan du Président de la République, M. Bazoum a aussi rappelé que dans le domaine de la santé, le gouvernement avait procédé au recrutement d’un millier de médecins et de plus de 2000 paramédicaux, construit de nombreuses infrastructures sanitaires et amélioré de façon conséquente toutes les statistiques pertinentes, à cet égard. Dans le domaine de l’éducation, ajoute-t-il, le mandat du Président Mahamadou Issoufou avait été illustré par son

programme emblématique construction de 2500 classes par an ainsi que par le recrutement de milliers d’enseignants contractuels à la Fonction publique. Il a également rappelé que, sur le plan économique l’engagement du Chef de l’Etat s’était traduit par un programme vigoureux de construction d’infrastructures dans différents domaines: routes, télécommunications, chemin de fer, énergie, irrigation, points d’eau modernes, voiries, etc.

Le niveau élevé des ressources mobilisées et des dépenses réalisées, la réduction du taux de pauvreté à 45% ainsi que le taux de croissance moyen de 6% malgré les chocs, confirment amplement cet engagement et la détermination à positionner le Niger sur une trajectoire de progrès et de développement véritable. «Si nous devons nos succès électoraux de l’année 2016 à la grande qualité du bilan de notre candidat et à la confiance qu’il inspirait à nos compatriotes, nous les devons aussi à la qualité de la mobilisation dont les militants du parti ont fait montre. Comme à leur habitude, les structures du parti ont rivalisé d’engagement, de mobilisation, d’ingéniosité et de réactivité. Qu’il me soit permis de les féliciter et les remercier au nom du Congrès», a déclaré le président M. Bazoum Mohamed.

Au cours de la cérémonie d’ouverture, les représentants de l’International socialiste ont livré des messages d’encouragement et de félicitation aux dirigeants du parti PNDS-Tarayya et ses alliés pour le succès de la gouvernance du pays. Quant au représentant des partis membres de la Mouvance pour la Renaissance du Niger et celui de l’APR, ils ont exprimé leur soutien tout en réaffirmant leur engagement à soutenir le régime dans l’accomplissement de sa mission.

 Seini Seydou Zakaria(onep)

26 mars 2016
Source : http://lesahel.org/

Imprimer E-mail

Politique