SIM Aminchi 0range

Délégation officielle du Niger interrogée par le Comité des Droits de l’Homme de l’Union Interparlementaire (UIP) : Déposition du Député Soumana Hassane Membre de la Délégation du Niger au titre de l’Opposition Politique

UIP NIGER 01Contribution de l'Honorable député Mr Soumana HASSANE , membre de l’Opposition Politique au Parlement du Niger.

À
Mesdames et Messieurs les Honorables Membres Comité des Droits de l’Homme de l'Union Internationale des Parlementaires.

Mesdames, Messieurs,

Tout d’abord par ma voix les Parlementaires de l’Opposition Politique Nigérienne vous remercient pour l’occasion qui leur ait offerte de s’exprimer et de livrer leurs opinions et sentiments en particulier sur la vie politique, mais aussi sur la Situation des Droits de l’Homme en général au Niger.

Mesdames et Messieurs,
La Situation socio-politique et celle des Droits de l’Homme est plus que alarmante comme peuvent le témoigner les nombreuses déclarations des Associations des Droit de l’Homme au Niger dénonçant les abus et les travers du régime en place.
L’exemple le plus parlant est sans doute, la déclaration du syndicat des magistrats du Niger (SAMAN), dénonçant ces multiples abus et l’ingérence grave et répétée du politique dans le fonctionnement des juridictions.

Mesdames et Messieurs,

je voudrais ici vous exprimer notre gratitude pour l’important travail mené depuis sur les deux (2) Dossiers du Niger.

Je veux rappeler que c'est la première participation d’un Député de l’opposition politique Nigérienne et cela n'a été possible que grâce aux fortes recommandations de l’UIP qui a demandé clairement au Parlement Nigérien de se conformer à la règle de représentation équitable conformément à son propre règlement intérieur.

Il n'est pas inutile de rappeler ici, que le Président Hama AMADOU est Parlementaire et Chef de file de l’Opposition Politique Nigérienne.
Un statut prévu et protégé par la Constitution du Niger mais que le Gouvernement et le Parlement ne respectent pas, au contraire, ils encouragent même cette cabale, parce qu’ il s agit de l’Opposant Politique Hama AMADOU.

Comment comprendre Qu’aujourd’hui depuis son élection et ce malgré les dispositions constitutionnelles du Statut de l’
Opposition Politique
Il n'a à ce jour reçu aucune rémunération, ni indemnité.
Et, nous avons appris que même la prise en charge de ses frais de santé et de soins en France n'est plus assurée par le Gouvernement du Niger alors même qu'il a été évacué par ce même Gouvernement et qu'en tant que Député et chef de file de l'Opposition il y a droit.

S’agissant du cas de l’ancien député Bakari Saidou et les autres co-détenus, c'est une véritable catastrophe sociale et le paroxysme de l'injustice au Niger.
Pour rappel, Mr BAKARY à reçu à l'époque, un témoignage de satisfaction de tous les partenaires du Niger notamment l'Union Européenne pour la gestion du dossier dont on l'accuse à tort aujourd'hui.
En effet, plus de 23 mois sans jugement et sans aucune visibilité et encore des lendemains incertains.
Tout ce traitement injuste et injustifié c'est uniquement pour avoir juste été un collaborateur dévoué et un partisan digne de l’Opposant Politique Hama AMADOU.

Mesdames, messieurs

Au delà de toute considération, le cas des enfants impliqués malgré eux dans cette injuste bataille juste pour nuire et conserver un pouvoir éphémère, est encore plus dramatique.
Malgré les conventions internationales sur le respect et La Défense des Droits des enfants et que le Niger a régulièrement ratifiées, les enfants du Président Hama AMADOU et ceux des autres personnes sont stigmatisés, vilipendés et leur avenir complètement hypothéqué par ce procès complètement instrumentalisé dans un but politique.

Que vont devenir ces enfants?
Quelle sera leur avenir?
Qui pourra les protéger?

C’est pour cela,
mesdames et messieurs Honorables membres du Comité, que nous vous demandons de trouver les moyens légaux et contraignants afin de mettre fin à cette cabale qui n'a que trop durée, contre des innocents enfants qui n’ont rien demandé à personne.

Comment pouvez-vous imaginer que ces enfants, ceux qui n’ont pas eu la chance de partir à temps avec leur parents ailleurs,
Ces enfant sont déportés et emprisonnés dans des orphelinats au détriment de leur confort et de l’amour que leurs parents.
Comment cela est il imaginable !!!! Comment ?
Mais hélas c'est cela la réalité au Niger.

Mesdames et Messieurs,Honorables Membres du Comité, en tant que seul député de l’Opposition Politique Nigérienne, je me devais de lancer ici devant vous cette forte interpellation à l’endroit du Comité des Droits de l’Homme des Parlementaires, afin que le Droit soit rétabli et que cette dérive aux conséquences incalculables soit arrêtée le plus rapidement possible car, aujourd'hui le seul fait de dire qu'on est avec le Président Hama AMADOU au Niger peut valoir toutes sortes de réactions néfastes de la part du régime en place et nous sommes des millions de nigeriens à être avec et derrière lui.

Je vous remercie
pour votre attention
Merci
H. Soumana Hassane.

25 mars 2018
Source : http://nigerdiaspora.net/

 

Imprimer E-mail

Politique