Ce Hama Amadou qui empêche à Bazoum Mohamed de dormir…

Hama Amadou Bazoum Mohamed 02Comme l’écrivait un internaute sur sa page Facebook, «si Hama Amadou n’avait pas existé, Bazoum Mohamed l’aurait créé». Cet internaute réagissait ainsi aux différentes sorties du président du Parti nigérien pour la démocratie et le socialisme (PNDSTARAYYA), à travers lesquelles il essaie toujours de lier les problè- mes que vit le Niger au Mouvement démocratique nigérien pour une fédération africaine (MODEN-FA/ LUMANA-AFRICA) de Hama Amadou. Le dimanche 4 mars dernier, à l’occasion du meeting organisé par les partis au pouvoir, le même Bazoum Mohamed s’est pris, avec une rage sans bornes, au parti de Hama Amadou qu’il a présenté comme à l’origine de toutes ces manifestations qui se dé- roulent au Niger contre la loi de finances 2018.

Le président du PNDS-TARAYYA a une telle peur de Hama Amadou et de son parti qu’il voit leurs mains dans la moindre manifestation contre le régime de la 7ème République. En même temps qu’il crie sur tous les toits et Hama Amadou et le MODEN-FA/ LUMANA-AFRICA ne représentent rien, Bazoum Mohamed leur reconnaît la capacité de «manipuler» tous ces Nigériens qui luttent contre les différentes mesures antipopulaires de son régime. Le moins qu’on puisse dire est que cette peur de Hama Amadou que le président du PNDS-TARAYYA ne cesse de manifester publiquement est si sérieuse qu’elle doit empêcher à l’intéressé de dormir tranquille. C’est à peine si Bazoum Mohamed ne se réveille pas en sursaut dans la nuit, pensant voir Hama Amadou dans sa chambre. Qu’est-ce qui peut expliquer un tel état psychique chez le président du PNDS-TARAYYA à l’égard d’un homme avec qui rien ne le lie pourtant ? En effet, même s’il dirige actuellement le principal parti au pouvoir, Bazoum Mohamed sait très bien que Hama Amadou est loin d’être son égal en politique, ni du point de vue expérience, ni du point de vue de la popularité. Pour avoir été longtemps à l’école de Feu Général Seyni Kountché, dirigé la plus grande formation politique nigérienne et occupé des hautes fonctions au sein de l’Administration publique, Hama Amadou a acquis une grande expé- rience que lui Bazoum Mohamed est loin d’avoir. Pendant que Hama Amadou est chouchouté par les militants de son parti, lui Bazoum Mohamed cherche toujours à pé- nétrer les cœurs de l’écrasante majorité des militants de son parti qui continuent toujours à s’identifier au Président de la République Issoufou Mahamadou. La preuve, depuis plus d’un an qu’il est président du PNDS-TARAYYA, ses portraits ne sont toujours pas visibles au siège du parti, ni encore moins sur les pagnes, tee-shirts et autres gadgets du parti.

Si Bazoum pense avoir un quelconque pouvoir sur le PNDS-TARAYYA, il n’a qu’à demander au bureau politique de ce parti de faire comme celui du MODEN-FA/LUMANA, il y a quelques jours, en le déclarant comme le seul candidat du PNDSTARAYYA à l’élection présidentielle. Pour le moment, Hama Amadou ne boxe pas dans la même catégorie que Bazoum Mohamed. Ce dernier doit d’abord travailler à avoir un leadership au sein du PNDS-TARAYYA avant de se lavoir un leadership au sein du PNDS-TARAYYA avant de se lancer dans cette bagarre qu’il veut livrer au président du MODEN-FA/ LUMANA-AFRICA qui, lui, n’a aucun problème de popularité, y compris au-delà de son parti. N’est-ce pas que c’est pendant qu’il était ligoté par le pouvoir de Bazoum Mohamed que Hama Amadou a réussi l’exploit inédit de se qualifier au deuxième tour de l’élection présidentielle de 2016, empêchant à un candidat jouissant de tous les attributs de l’Etat de réaliser son rêve de se faire élire dès le premier tour ? Ce Hama Amadou qui fait tant si peur à Bazoum Mohamed doit vraiment remercier le bon Dieu de lui avoir donné ce pouvoir de troubler le sommeil de ceux qui usent et abusent de la force publique, même lorsqu’il est contraint de rester à des milliers de kilomètres de son pays.

Dan Lamso

13 mars 2018
Source : Le Monde d'Aujourd'hui

Imprimer E-mail

Politique