Réunion du Conseil National de Dialogue Politique (CNDP) Le processus électoral au centre des discussions

La première réunion du mener à bien leur mission.Il faut Conseil national du dialogue noter que les représentants des politique (CNDP) au titre de l’année 2018 s’est tenue mercredi dernier à la Primature, sous la présidence du Premier ministre, Chef du gouvernement, SE. Brigi Rafini, président du CNDP. Cette rencontre, dont l’objectif est de faire le point sur l'état d'avancement du processus électoral, a enregistré la présence des partis politiques non affiliés et ceux de la majorité.
Le président de la Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI), Me Issaka Sounna, a porté à la connaissance de l’assistance l'état d'avancement du processus électoral. Selon Me Is- saka Sounna, son institution est en train de tout mettre en œuvre pour établir un fichier électoral biométrique et cela malgré les difficultés qu’ils rencontrent du fait de la nouveauté du fichier biométrique et l’environnement politique et sécuritaire.
Après les explications du président de la CENI, les membres du Conseil National de Dialogue Politique présents à la réunion ont soulevé un certain nombre de préoccupations, notamment au niveau du fichier biométrique.Les discussions ont également porté sur le délai et le coût du fichier biométrique, l’organisation des scrutins locaux. Les membres des partis politiques présents à la réunion ont en effet exprimé leurs inquiétudes sur non seulement la fiabilité des opérateurs en charge de la confection du fichier biométrique, mais aussi la protection des données personnelles qui seront contenues dans cet important document.


Le président de la Commission Electorale Nationale Indépendante a rassuré les membres des partis politiques présents à la rencontre de son engagement pour mener à bien leur mission. Il faut noter que les représentants des partis non affilés, qui savait solliciter l'inscription du point relatif aux propositions de révision des lois électorales à l'ordre du jour de la réunion, se sont retirés de la salle. Selon eux, cette inscription était la condition de leur participation effective.
A l’issue de ces explications, le Premier ministre, Chef du gouvernement, SE. Brigi Rafini, président du CNDP, a indiqué qu’il était impossible d'ajouter un point à l'ordre du jour au cours de la séance. En outre, le président du CNDP a réaffirmé leur disponibilité à programmer ces deux points au cours de la prochaine session. SEM. Brigi Rafini a par ailleurs indiqué que les portes restent ouvertes à tous les membres de ladite institution avant de rappeler la lourde responsabilité qui pèse sur l'Etat d'organiser des élections dans le délai prévu.

Aïchatou Hamma Wakasso

09 mars 2018
Source : http://www.lesahel.org/


Lesahel.ne

Imprimer E-mail

Politique