Guerre des tranchées au MPR Jamhuriya ?

Guerre des tranchées au MPR Jamhuriya ?Le Mouvement Patriotique pour la République (MPR Jamhuriya) d’Abouba Albadé se porte-t-il bien ? La question mérite d’être posée, après la lecture de deux lettres que nous publions ci-dessous.
Le 18 février 2018, le président du MPR Jamhuriya, Albadé Abouba adressait une lettre à l’ex-président de l’Assemblée Nationale, Amadou Salifou. Celle-ci, en réponse à une correspondance de ce dernier en date du 15 Août 2016. En effet, dans sa lettre, le patron national des patriotes républicains dit prendre acte du renoncement à la présidence de la section de Niamey exprimé par le sieur Amadou Salifou. Questions qui viennent tout de suite à l’esprit : Pourquoi Albadé Abouba a attendu plus d’un an pour accepter la démission d’Amadou Salifou ? Juridiquement parlant, cette réponse, qui tombe plus d’un an après, est-elle valable ? Autrement dit, Amadou Salifou qui semble avoir oublié sa lettre de renoncement à la présidence de la section de Niamey, d’autant que, depuis un certain moment, il affiche un regain d’activisme politique à la tête la structure régionale, ne peut-il pas se prévaloir de la non- réponse du patron du parti dans un délai acceptable pour considérer comme caduque la lettre de février 2018 ? L’un dans l’autre, la première question donne l’impression d’un malaise à l’interne du parti d’Albadé Abouba. L’acceptation tardive adressée par le Président national du parti dans laquelle il dit prendre acte au renoncement de la présidence de la section de Niamey par Amadou Salifou apparait, pour beaucoup d’observateurs, comme une réponse du berger à la bergère. Ces derniers temps, dans la guerre de positionnement au sein de la section Jamhuriya de Niamey, l’ex-président de l’Assemblée Nationale, le même Amadou Salifou et l’ex-Gouverneur de la région de Niamey, Hamidou Garba et leurs soutiens ont désigné sans le nommer le commanditaire qui se cache derrière leur adversaire du moment, Seydou Ali Zataou (actuel gouverneur de la région de Niamey). On aura vu dans le portrait- robot décrit par Amadou Salifou et les siens, le visage du Président du parti. Les démons de la division sont lâchés ! Selon des sources proches du parti, ce n’est pas que la section Jamhuriya de Niamey qui est en ébullition. Les sections de Tillabéry, Maradi, Zinder et peut être même Agadez seraient aussi visitées par les démons de la division. Autres rumeurs, d’autres nouvelles font cas de tentatives de remaniement des hautes fonctions occupées par le MPR Jamhuriya dans la sphère de l’Etat mais qui auraient été très circonscrites ou disons étouffées dans l’œuf. Faut-il croire que le syndrome du MNSD Nassara qui avait, à son temps, malmené, la présidence de Seini Oumarou est-il en train de s’introduire dans les entrailles du MPR Jamhuriya ? D’un mouvement politique (MNSD) à un autre (MPR), la mutation du syndrome de la division est possible.

Guerre des tranchées au MPR Jamhuriya ?

Albade Abouba Amadou Salifou 02

28 février 2018
Source : La Nation

 

Imprimer E-mail

Politique