Gestion des affaires du football : Passe d’armes entre le ministre des Sports et le président de la FENIFOOT

Les relations ne sont pas bonnes entre le ministre des Sports, Kassoum Moctar et le président de la Fédération Nigérienne de Football (FENIFOOT), le Colonel-Major Djibrilla Hima Hamidou dit PELE. En illustrent les échanges de correspondances entre les deux personnalités du sport nigérien.

C’est le Ministre des Sports qui a porté, le premier, l’attaque. Dans une correspondance en date du 19 février 2018 avec pour objet la mention demande d’explication, Kassoum Moctar s’est insurgé contre des propos tenus par PELE à Maradi qui lui ont été rapportés. Selon le Ministre des Sports, « ces propos graves attentatoires à la cohésion nationale et aux valeurs de la République me semble-t-il, ont été déclinés à l’occasion de la visite que vous avez effectué au sultanat du Katsina ». Aussi, Kassoum Moctar de demander au président de la FENIFOOT de rendre compte de l’exactitude de ses propos. Très vite, l’interpellation est arrivée entre les mains de son destinataire, très vite, la réplique a été donnée à qui de droit. Dans la réponse du berger à la bergère, on peut lire : «… loin de toute velléité polémiste, je pense que ma carrière militaire et mes responsabilités jurent d’avec les propos qui me sont attribués. Nonobstant cet état de fait, pour être en phase avec l’objectif poursuivi à travers cette demande d’explication (…), je préconise une confrontation devant les autorités de la région qui nous ont fait l’honneur de nous recevoir ». Le Colonel-Major de poursuivre en ces termes : « Tout en réitérant notre sens élevé de patriotisme, permettez-moi, Monsieur le Ministre, de vous rassurer sur mon engagement ferme à œuvrer sans retenue pour la cohésion nationale ».

Sur les réseaux sociaux, cette passe d’armes entre le Ministre des Sports et le Président de la FENIFOOT est diversement commentée. Si pour certains, Kassoum Moctar a manqué aux civilités sur une question qui pourrait être réglée entre les quatre murs du ministère, dans la discrétion qui sied en pareille circonstance, pour d’autres, cette interpellation n’est pas fortuite. Autrement dit, il faut accorder le bénéfice du doute à Moctar Kassoum.

Cette interpellation du Président de la FENIFOOT par la tutelle des sports intervient dans un contexte marqué par la résurgence des propos tendant à saper la cohésion nationale, tout ce qui a amené la Justice nationale, à travers le Procureur de la République près la Cour d’Appel de Niamey à rendre publique un communiqué de presse en guise d’avertissement à tout auteur des discours malveillants. Notons que ces deux dirigeants du sport ne sont pas à leur première histoire, ou disons polémique. Récemment, le ministre des Sports, Kassoum Moctar a pris à partie dans les affaires de la Fédération Nigérienne de Lutte Traditionnelle (FENILUTTE) et dans le traitement du dossier de la villa offerte par le Chef de l’Etat au champion olympique Abdoul Razak Issoufou Alfaga. Quant au Colonel PELE, son nom a été cité dans la gestion scabreuse de quelques projets de la FENIFOOT, tout ce qui avait amené des responsables de cette instance footballistique national à claquer la porte en 2012.

Oumarou Kané

21 février 2018
Source : La Nation

 

Imprimer E-mail

Politique