Orange Money 300%

Niger: libération de sept militants anti-loi de finances

Image d'illustration La justice nigérienne a ordonné mardi la libération de sept manifestants arrêtés le 4 février lors d'un sit-in à Niamey contre la loi de finances 2018 qu'ils jugent "antisociale", a indiqué leur parti.

"Tous nos amis ont été relaxés et seul Alhassane Intinicar a écopé d'un mois de prison avec sursis et 20.000 FCFA (30 euros) d'amende", a précisé devant la presse Mariama Bayard, la chef du Front de l'opposition indépendante (Foie) qui avait appelé au sit-in.

Alhassane Intinicar est le président d'une formation membre du Foie.

Depuis fin octobre, l'opposition politique et un collectif de la société civile organisent des marches-meeting à Niamey et d'autres villes pour demander l'abrogation de la loi de finances 2018.

Le 24 novembre 2017, la justice a innocenté trois dirigeants d'une association nigérienne écroués après une manifestation contre le budget qui avait dégénéré en violences. Mais la cour d'appel de Niamey doit examiner en mars l'appel de cette décision interjeté par le ministère public, qui avait requis cinq ans de prison ferme contre ces trois dirigeants.

Une autre manifestation contre la loi de finances est programmée le 25 février. Pour répondre à ces vagues de protestations, la coalition des partis au pouvoir prévoit une contre-manifestation le 4 mars.

Imprimer E-mail

Politique