Forfait Albarka - Orange Niger

Choix d’Issaka Assoumane contre Bazoum Mohamed : L’ingratitude du PNDS contre son président kama-mini ?

Issaka Assoumane contre Bazoum MohamedDes informations persistantes nous viennent des rouages du parti au pouvoir, PNDS-Tarayya, et elles ne sont pas bonnes pour le Président du parti Mohamed Bazoum. Selon un confrère, une réunion aurait même réunis certains barons qui ne voudraient pas que le président du parti rose soit le candidat aux prochaines présidentielles. À en croire nos sources, l’ancien Directeur générale de la douane Issaka Assoumane, celui-là même que le scandale des containers de la SORAZ a obligé le président de la République à l’enlever de son poste pour le cacher au palais présidentiel, est de plus en plus vu comme la pièce de rechange contre Mohamed Bazoum. Pourtant, le nom de Issaka Assoumane commence à peine à être connu des Nigériens. C’est presque un parfait inconnu de la scène politique contrairement à un Bazoum dont même les petits enfants connaissent le nom et la carrière politique. L’actuel président du PNDS, quoi que président Kama-mini, est très bien connu. On peut lui reprocher d’être peu diplomatique, d’avoir des excès dans ces prises de parole à chaque fois et même qu’il manque de base électorale. Mais sur le plan politique, il n’y a pas match entre les deux hommes. Où était Issaka Assoumane lorsque Bazoum se mouillait le vieux boubou dans les marches et meetings de l’opposition ? Où était-il quand le président Bazoum se creusait les méninges pour trouver les moyens de déstabiliser les différents régimes afin de faire grandir et prospérer le PNDS-Tarayya?

Où était Issaka Assoumane quand Bazoum et les autres (Issoufou Mahamadou, Hassoumi Massoudou, Pierre Foumakoye Gado etc.) pactisaient même avec le Diable s’il le fallait pour arriver au pouvoir ?

En tout cas, l’on constate que l’ancien DG de la douane est sorti du néant après la victoire électorale de 2011. Aujourd’hui, qu’il se pose ou qu’il se laisse pousser à être un adversaire de Mohamed Bazoum s’apparente à une véritable ingratitude du PNDS-Tarayya vis-à-vis de Bazoum qui lui a tout donné.

Humilier Bazoum Mohamed de la sorte est une insulte grave fait à un combattant de la première heure du parti rose. Si on l’opposait à un Foumakoye Gado ou même un Hassoumi Massoudou, le semeur de troubles, cela pourrait se comprendre encore car ils ont mené ensemble le combat de la grandeur du parti. Mais qu’un opportuniste sorti de nulle part soit préféré à Mohamed Bazoum est un acte de mépris.

Nous ne sommes pas partisans de Bazoum mais nous sommes contre l’injustice d’où qu’elle vienne. Comme on le voit, les seules qualités que peuvent revendiquer un Issaka Assoumane est d’avoir une fortune que l’on dit colossale mais aussi qu’il soit du fief électoral du PNDS à savoir Tahoua dont il est natif.

Dan Madougou 

12 février 2018
Source : Le Monde d'Aujourd'hui

Imprimer E-mail

Politique