Les Etats-Unis équipent l'armée nigérienne pour lutter contre le terrorisme

Image d'illustration Les Etats-Unis viennent de faire don d'importants équipements militaires aux Forces armées nigériennes pour mieux lutter contre le terrorisme, apprend-on de source officielle à Niamey.

Le don, d'une valeur de 18 millions de dollars, a été réceptionné vendredi par le chef d'Etat-major des armées du Niger, le général Seyni Garba, des mains de l'attaché militaire de l'ambassade des Etats-Unis au Niger, le colonel Ryan Campbell.

Il est composé notamment de véhicules de commandement et de combat, de matériel de protection personnelle, de transmission et de matériel médical. Il est destiné à la base militaire de la région de Diffa (extrême sud-est du Niger), proche de la frontière du Nigeria, qui subit depuis des années des attaques meurtrières de la part du groupe terroriste Boko Haram.

Pour le général Seyni Garba, "ce don permet de renforcer de manière significative les capacités opérationnelles des Forces armées nigériennes, et témoigne de l'exemplarité des relations particulièrement bonnes entre nos deux armées".

"Il prouve à suffisance que nos armées sont déterminées plus que jamais à poursuivre ensemble la lutte contre le terrorisme et la criminalité transfrontalière", a-t-il ajouté.

Le 4 octobre, quatre soldats américains et quatre militaires nigériens avaient été tués dans une attaque terroriste dans la localité nigérienne de Tongo-Tongo, près de la frontière malienne.

Ce don intervient quelques jours après la signature par le gouvernement du Niger d'un accord autorisant l'armement des drones américains déployés dans le pays dans le cadre de la lutte contre le terrorisme.

Depuis près de deux ans, les Etats-Unis, à l'instar de certaines puissances occidentales comme la France et l'Allemagne, ont décidé de faire du Niger leur base en Afrique subsaharienne pour combattre les forces terroristes et autres trafiquants de drogues qui opèrent dans la bande sahélo-saharienne.

Afin de soutenir l'opération française Barkhane au Sahel, les Américains ont positionné leurs drones à Niamey et annoncé la construction d'une autre base militaire à Agadez, dans le nord du Niger.

Selon une source officielle américaine, 800 soldats américains sont déployés aujourd'hui sur le territoire nigérien, mais leur nombre pourrait augmenter.

Cette présence militaire étrangère sur le sol nigérien est cependant fortement critiquée par de nombreux citoyens nigériens, qui la qualifient de "recolonisation militaire du Niger". Certains accusent ainsi ces puissances étrangères de vouloir transférer les combats sur le sol nigérien.

09 décembre 2017
Source :  http://french.china.org.cn/

Imprimer E-mail

Politique