Le Président Issoufou Mahamadou a pris part au 5ème Sommet Union Africaine-Union Européenne, à Abidjan : Engagement des Chefs d'Etat à intensifier les efforts en faveur de la jeunesse africaine

Le Président Issoufou Mahamadou a pris part au 5ème Sommet Union Africaine-Union Européenne, à Abidjan : Engagement des Chefs d'Etat à intensifier les efforts en faveur de la jeunesse africaine Le Président de la République, Chef de l'Etat, SEM Issoufou Mahamadou a regagné Niamey, jeudi soir, 30 novembre 2017, venant d'Abidjan, en Côte d'Ivoire, où il a pris part au 5ème Sommet Union Africaine-Union Européenne.
La cérémonie d'ouverture de ce sommet, qui s'est déroulée, le mercredi 29 novembre, sous la Présidence du Président guinéen, Président en exercice de l'Union Africaine, Pr. Alpha Condé, en présence notamment du Président de la Côte-d'Ivoire, hôte du Sommet, SEM Alassane Ouattara.
Plus de 80 dirigeants africains et européens, dont le Président français, SEM. Emmanuel Macron, et la Chancelière allemande, Dr. Angela Merkel, des responsables d'Organisations régionales et internationales notamment le Secrétaire Général de l'ONU et le Président de la Commission de l'Union Africaine, étaient également présents à la cérémonie.
Ce sommet était placé sous le thème « Investir dans la jeunesse pour une croissance accélérée et inclusive en vue d'un développement durable. Il s'est penché sur les grands défis qui interpellent l'Afrique et l'Europe, entre autres, les questions d'immigration, les problèmes de la jeunesse africaine, l'entreprenariat des jeunes, les menaces à la paix et à la sécurité en Afrique et en Europe, le changement climatique, le développement, la coopération UA-UE sur la gouvernance.
A l'issue d'une réunion sur la situation des migrants en Libye, mercredi, en marge du Sommet, l'Union européenne, l'Union africaine et l'Onu se sont mises d'accord sur la mise en place d'une "task-force" visant à démanteler les réseaux de passeurs. Cette rencontre s'est tenue en présence de l'UE, de l'UA, de l'Onu, du Tchad, du Niger, du Maroc, du Congo, de la Libye, de l'Allemagne, de l'Italie, de l'Espagne et la France. Il s'agit notamment de mettre en place « une coopération renforcée sur le plan de la sécurité et de l'intelligence pour démanteler les réseaux de trafiquants d'êtres humains » et leur financement. « L'UE, l'UA et l'ONU sont par ailleurs convenues de procéder à des gels d'avoirs et de sanctions financières à l'encontre des trafiquants identifiés.»


La réunion a également décidé d'apporter un soutien accru à l'Organisation internationale pour les migrations (OIM) pour "aider au retour de tous les Africains et Africaines qui le souhaitent vers leur pays d'origine".
Ce travail sera conduit par l'OIM, en lien avec l'UA et les pays d'origine. L'Union européenne sera aux côtés de ses opérations « pour aider à la réinstallation». «Parallèlement à ces actions, Madrid, Berlin, Paris et Rome ont réaffirmé leur engagement pris fin août 2017 lors d'un sommet à Paris de faciliter la réinstallation de migrants présents en Libye, au Tchad et au Niger et éligibles au droit d'asile. »
Jeudi soir, le Sommet a affirmé sa détermination à lutter contre le drame de l'immigration clandestine en mettant hors d'état de nuire les passeurs et en menant une «une enquête internationale.
Les dirigeants africains et européens ont également convenu d'intensifier les efforts pour offrir à la jeunesse africaine une éducation de qualité. En ce qui concerne la sécurité, l'UE a par ailleurs affiché son soutien au G5 Sahel. A l'ouverture du Sommet, les différents intervenants ont insisté sur la question de l'immigration notamment la situation des migrants en Libye.
Le sommet Union africaine-Union européenne, rappelle-t-on, a pour objectif le renforcement des relations et des échanges entre les deux continents. C'est la première fois qu'une capitale d'Afrique subsaharienne accueille ce sommet.

Plusieurs personnalités reçues par le Chef de l'Etat en marge du Sommet
En marge du 5ème Sommet Union Africaine Union Européenne à Abidjan, le Chef de l'Etat a reçu en audience mercredi le Ministre français de l'Intérieur M. Gérald Collomb, présent à Abidjan où il a pris part aux travaux de ce Sommet.
M. Gérald Collomb a indiqué que l'entretien a porté essentiellement sur la problématique du contrôle de la situation sécuritaire en Afrique de l'Ouest.
Ce sujet, a déclaré le ministre français de l'Intérieur, est d'une grande importance, aussi bien pour les pays de la sous-région ouest africaine que pour la France et l'Europe.
«C'est là un sujet pour lequel le Niger est pleinement engagé », a-t-il conclu.
Jeudi, le Président Issoufou Mahamadou s'est entretenu, successivement, avec le Président de la Banque Africaine de Développement (BAD) M. Akinwumi Adesina et le Directeur Général de la Banque Européenne d'Investissement (BEI) M. Luca Lazzaroli.
Le Président de la BAD a indiqué avoir remercié le Chef de l'Etat pour «l'accueil chaleureux » qu'il lui a réservé lors de son séjour récemment au Niger. Il a précisé avoir évoqué avec SEM Issoufou Mahamadou «d'importantes questions », tout en soulignant «l'importance du Sahel et le leadership du Président Issoufou Mahamadou» dans cette sous-région.
Le Chef de l'Etat a fourni beaucoup efforts pour le Sahel en ce qui concerne notamment l'énergie et le climat, s'est-il réjoui. «Nous avons échangé sur les différents projets au Niger notamment la Route transsaharienne, le barrage de Kandadji, la création d'emplois pour les jeunes », a-t-il dit.
M. Akinwumi Adesina a ajouté avoir assuré le Président de la République du soutien de la Banque Africaine de Développement pour accompagner tous ces importants projets.
Le Directeur Général de la BEI a souligné que l'entretien a porté sur la coopération entre le Niger et la BEI qui date depuis beaucoup d'années. «C'est le moment, a-t-il affirmé, de faire le point sur cette coopération notamment dans le domaine de l'eau», et voir comment « continuer à coopérer ensemble» sur beaucoup de domaines entres autres les infrastructures et le secteur privé.
Le Président de la République, accompagné de la Première Dame Hadjia Aissata Issoufou Mahamadou, rappelle-t-on, a été accueilli à son arrivée, mardi après-midi, 28 novembre 2017 à l'Aéroport International Félix-Houphouët-Boigny, à la passerelle de l'avion présidentiel, par le Président ivoirien SEM Alassane Ouattara, avec à ses côtés, la Première Dame de Côte d'Ivoire, Madame Dominique Ouattara.
Le Chef de l'Etat était accompagné dans ce déplacement, de M. Mahamadou Ouhoumoudou, Ministre, Directeur de Cabinet du Président de la République, M. Massoudou Hassoumi, Ministre des Finances, M. Ibrahim Yacoubou, Ministre des Affaires Etrangères, de la Coopération, de l'Intégration Africaine et des Nigériens à l'Extérieur et M. Ibrahim Issifi Sadou, Ministre de l'Entreprenariat des Jeunes.

Abdourahmane Alilou AP/PRN
(avec agences)

04 décembre 2017
Source : http://lesahel.org

Imprimer E-mail

Politique