Les Résidences Goggodou : Le coin chic pour se loger à Niamey

Orange Lutte Traditionnelle  Niger

La Première Dame Hadjia Aïssata Issoufou procède au lancement de la 10ème édition du Salon International de l'Artisanat pour la Femme (SAFEM) : «La renaissance culturelle, un facteur de valorisation de notre artisanat», thème de l'édition

La Première Dame Hadjia Aïssata Issoufou procède au lancement de la 10ème édition du Salon International de l'Artisanat pour la Femme (SAFEM) : «La renaissance culturelle, un facteur de valorisation de notre artisanat», thème de l'édition La Première Dame Hadjia Aïssata Issoufou, marraine du Salon International de l'Artisanat pour la Femme (SAFEM), a donné le coup d'envoi des activités entrant dans le cadre de la 10ème édition dudit salon, vendredi dernier au stade Général Seyni Kountché de Niamey. À cette occasion, le ministre du Tourisme et de l'Artisanat, M. Ahamed Boto, a prononcé un discours consacrant le lancement des activités de cette manifestation regroupement des artisanes de toutes les régions du pays et de la sous région. C'était en présence de plusieurs membres du gouvernement, des députés nationaux, des présidents des Institutions de la République, de plusieurs membres du gouvernement, des représentants des organisations internationales accréditées au Niger et des représentants des institutions partenaires du SAFEM. Les épouses du Premier ministre et du Haut Représentant du Président de la République, ainsi que des exposantes nigériennes et celles venues de plusieurs pays africains comme la Tunisie et l'Algérie ont assisté au lancement du Salon.
Le ministre du Tourisme et de l'Artisanat, M. Ahamed Boto, s'est réjoui tout d'abord de la tenue de cette 10ème édition. Le SAFEM, a–t-il indiqué, «constitue à n'en point douter une référence dans le palmarès des manifestations africaines les plus cotées dans le cadre de la promotion de l'artisanat, avec des performances plus probantes au profit des femmes artisanes africaines en général, et nigériennes en particulier».
M. Ahmed Boto a souligné que l'artisanat étant indéniablement une source de création d'emplois, de revenus et de richesses pour les couches les plus vulnérables de notre société, il constitue à cet effet un vecteur important du développement socio-économique, car il offre des nombreux atouts pour la réduction de la pauvreté des femmes. Et, c'est pour cette raison que le SAFEM occupe une bonne place dans la politique d'Autonomisation de la Femme pour une transition démographique, chers aux autorités de la 7ème République, a précisé le Ministre Boto. « C'est donc le lieu de rappeler ici le rôle éminemment important de la femme en tant qu'acteur privilégié de l'atteinte du Dividende Démographique dans lequel notre pays s'est résolument engagé », a-t-il déclaré.


Au sujet du thème de cette 10ème édition, qui est « la renaissance culturelle, un facteur de valorisation de notre artisanat », le Ministre de l'Artisanat et du Tourisme a indiqué qu'en choisissant ce thème le SAFEM entend attirer l'attention des artisanes sur la nécessité de recourir à nos valeurs propres, à ce qui nous caractérise et nous distingue des autres, afin d'apporter effectivement ce que nous avons de meilleur dans un contexte de mondialisation. «Nos richesses culturelles et notre savoir-faire traditionnel nous confèrent un avantage comparatif indéniable sur les marchés internationaux», a indiqué M Ahamed Boto.
Au sujet de la Renaissance Culturelle et de l'Autonomisation des femmes, il a informé les participants aussi que dans le cadre de la 10emeédition du SAFEM, deux conférences dont l'une sur le thème «la Charte de la Renaissance Culturelle Africaine : Processus d'Elaboration, Enjeux, Défis et Perspectives» et l'autre sur «l'Autonomisation des Femmes Artisanes, Facteur du Développement Durable », seront animées par d'éminents conférenciers, le mardi 28 et le jeudi 30 novembre 2017 à l'Hôtel Soluxe de Niamey.
Il a informé aussi l'assistance, et au-delà l'opinion, que dans la série des actions initiées pour stimuler l'économie, le Gouvernement a décidé de faire du secteur de l'Artisanat un vecteur privilégié de croissance et de développement. Et, l'Agence SAFEM s'est inscrite dans cette logique en identifiant les différentes branches d'activités issues du secteur de l'Artisanat sur lesquelles notre pays gagnerait à développer pour l'exportation. C'est ainsi que, a-t-il dit l'agence a amené des actions de renforcement de capacités avec l'appui des partenaires techniques et financiers au profit de plus de 860 femmes Artisanes dans les huit régions du pays. Ce qui a permis entre autres, de rehausser la qualité des produits et la diversification de leur gamme; de booster la participation aux manifestations commerciales nationales et internationales avec l'obtention de plusieurs prix, notamment le prix international de l'UEMOA au SIAO 2012 et les Grands Prix du Président de la République aux SAFEM 2013 et 2015. Pour le SAFEM 2017, il a souligné qu'ils ont des grandes ambitions pour la Femme Artisane et un engagement sans faille pour les accompagner.
De son côté, la Ministre de la Promotion d la Femme et de la Protection de l'Enfant par intérim, Mme Amadou Aïssata Issa Maïga a saisi cette occasion pour exprimer toute sa joie d'être toujours associée à l'organisation et aux manifestations de ce salon. Elle a indiqué que, l'originalité du SAFEM réside entre autres dans le fait que cette manifestation place la femme au centre de sa stratégie. C'est pourquoi, elle a invité les femmes, à marquer leur présence à tous les niveaux, à se mobiliser pour s'approprier cette manifestation afin de profiter pleinement des réalisations prévues. Le SAFEM est un outil de premier plan pour l'autonomisation de la femme, la lutte contre la pauvreté et son positionnement dans une population en majorité féminine.
Mme Amadou Aïssata Issa Maïga a indiqué que pour cette édition, l'ambition est de mobiliser plus de 1500 exposants, 35 pays, 140 000 visiteurs et de réaliser un chiffre d'affaires de plus 1 500 000 000 FCFA. Elle a assuré que son département Ministériel assurera de tout son soutien le SAFEM en vue de la promotion de l'artisanat féminin, un apport puissant de la femme artisane à la lutte contre la pauvreté. « Pour marquer davantage notre contribution à cet important événement exclusivement dédié à la femme, le Ministère de la Promotion de la Femme et de la Protection de l'Enfant a inscrit une activité visant l'amélioration des conditions économiques et sociales des femmes. Cette intervention consistera à sélectionner un projet parmi les huit projets transmis par les régions de notre pays afin de promouvoir la production, la transformation, la conservation et la commercialisation des produits agro-sylvo-pastoraux», a-t-elle annoncé.
Tout comme les autres orateurs, la Directrice, Mme Amadou Maïro Maïya, a réitéré de vive voix ses remerciements aux partenaires techniques et financiers du SAFEM parmi lesquels la Coopération Luxembourgeoise, l'Union Economique et Monétaire Ouest Africaine (UEMOA), l'Office des Produits Vivriers du Niger (OPVN), la Coopération Turque, l'Ambassade de France, le CODERA, le bureau de la coopération Turque, l'ambassade de France, le NEPAD, le CNUT, la MITRA, l'ONEP, l'OPVN, Niger télécom, le bureau de la coopération espagnole, pour leurs généreuses contributions à l'organisation de cette 10ème édition.
Un hommage et un grand témoignage de reconnaissance ont été exprimés aussi à l'endroit des autorités de la 7ème Républiques et à la marraine du SAFEM pour leur disponibilité et leur accompagnement, mais aussi pour tout ce qu'ils font pour soutenir l'autonomisation de la femme.
Auparavent le Gouverneur de la Région de Niamey M. Seydou Ali Zatou, a prononcé un discours de bienvenue à toutes et à tous les participants et a salué cette initiative qui vise à promouvoir l'autonomisation économique de la femme. En suite, il a invité toute la population de Niamey à investir les stands des vaillantes artisanes afin de découvrir les merveilles de l'Artisanat Nigérien et Africain.
Il faut enfin noter que cette année c'est la Tunisie est le pays invité d'honneur de cette 10ème édition et l'Algérie aussi est présente en tant que pays ami du Niger.

Ali Maman(onep)

27 novembre 2017
Source : http://lesahel.org

Imprimer E-mail

Politique