Forfait Albarka

Niger : La CPI tient un symposium régional de haut niveau sur la coopération…

Niger : La CPI tient un symposium régional de haut niveau sur la coopération…Du 24 au 26 octobre 2017, la Cour pénale internationale (CPI) a organisé, en étroite coopération avec les autorités de la République du Niger, un symposium régional de haut niveau sur la coopération et la complémentarité à Niamey (Niger).

Des délégués de 13 pays francophones d'Afrique centrale et occidentale, des représentants de haut niveau du Gouvernement et du pouvoir judiciaire de la République du Niger, des responsables de la CPI et des représentants d'organisations régionales, intergouvernementales et non-gouvernementales ont discuté de moyens concrets de renforcer la coopération et la complémentarité afin d’avancer la justice pénale internationale dans la région.

À la fin du colloque, les Ministres de la justice et les Représentants des États présents ont adopté une déclaration, réaffirmant notamment leur soutien à la Cour.

S’adressant aux participants lors de l’ouverture du Symposium S.E. M. le Premier Ministre Brigi Rafini, Chef du gouvernement du Niger, a déclaré : « Au Niger, nous restons persuadés que pour réussir la coopération et la complémentarité prônées par la Cour, des réformes  de nos cadres juridiques sont nécessaires ; c’est pourquoi, dès 2003, notre code pénal a été révisé pour  intégrer les crimes de génocide, les crimes de guerre et les crimes contre l’humanité.  Ce processus sera complété avec l’intégration du crime d’agression conformément aux amendements au Statut de Rome relatifs au crime d’agression, adoptés à Kampala le 11 juin 2010 d’une part, et d’autre part, pour satisfaire aux engagements internationaux auxquels nous avons souscrits. Aussi, j’invite tous les Etats à s’inscrire dans cette dynamique qui est à notre sens, soucieuse du respect des droits de l’homme, de la reconnaissance des droits des victimes et les règles du procès équitables ».

« La Cour n’intervient qu’en cas d’absence de volonté ou d’incapacité de l’Etat de poursuivre et de juger les auteurs les crimes visés dans le Statut de Rome. C’est le principe de complémentarité, qui est au cœur du Statut de Rome, et que l’Union européenne soutient sans réserve. C'est la raison pour laquelle l’UE soutient directement la CPI avec un budget annuel d’1 million d’euro, dans les activités qu’elle entreprend notamment pour accroitre la coopération avec les Etats », a dit S.E. M. Raul Mateus Paula, Ambassadeur de l'Union européenne en République du Niger. « Je forme le vœu que ce symposium contribue à une meilleure connaissance mutuelle entre les experts de la Cour et ceux des Etats, de façon à travailler ensemble sur la lutte contre l’impunité de tous les criminels ».

« En quinze ans d'activités, la CPI s'est imposée comme une référence morale qui hante les nuits des grands criminels, qui encourage les Juges à aller de l'avant et qui donne de l'espoir aux victimes, » a déclaré M. le Juge Marc Perrin de Brichambaut, Président de la Section préliminaire de la Cour pénale internationale. « Le Symposium de Niamey est un forum essentiel car il a permis un échange approfondi de tous les participants sur la justice pénale internationale et la contribution que nous pouvons tous y apporter ».

La Procureure de la CPI, Mme Fatou Bensouda, a exprimé sa gratitude aux autorités nigériennes pour avoir convoqué le Symposium et pour l'engagement du Niger envers la Cour. Dans ses remarques, elle a salué le leadership dont les États africains ont fait preuve dans leur contribution à la création de la CPI et l'avancement de la justice pénale internationale, de manière plus générale. Elle a également souligné que « la coopération des États est essentielle pour réussir à dissuader et punir les responsables de crimes graves qui choquent la conscience de l'humanité ». Le Procureur a appelé à une coopération et un dialogue accrus pour promouvoir les objectifs du Statut de Rome.

Le symposium a été organisé en étroite coopération avec les autorités de la République du Niger et avec le soutien financier de la Commission européenne et de l'Organisation internationale de la Francophonie.

Cet événement s´inscrit dans le cadre d´efforts plus importants en vue de renforcer la coopération avec la CPI et à renforcer le soutien mondial. L'expérience d'événements similaires organisés dans d’autre régions en Afrique, en Europe, en Amérique latine, aux Caraïbes et en Asie-Pacifique a réaffirmé que ces séminaires régionaux sont des forums de discussions de haut niveau utiles sur les façons d´améliorer le soutien global à la Cour et la justice pénale internationale plus largement.
Source : CPI

Cheickna Dabou

29 octobre 2017
Source : https://www.fratmat.info/i

Imprimer E-mail

Politique