Forfait Albarka

Clôture de l’atelier national sur la planification humanitaire 2018 : Construire une œuvre de sauvegarde à la dignité de la personne humaine

Après deux (2) jours d'échanges constructifs, l’atelier national sur la planification humanitaire 2018 a clôturé hier dans l’après-midi, ses travaux en adoptant un rapport général assorti d’un certain nombre de recommandations formulées à l’endroit de la communauté humanitaire au Niger et aux autorités nigériennes. C’est le ministre de l’Action Humanitaire et de la gestion des Catastrophes, M. Magagi Laouan, qui a procédé à la clôture de ces travaux, en présence de la Représentante résidente par intérim du système des Nations Unies, Mme Alessandra Morelli.

A l’issue des travaux, les participants à l’atelier national de planification humanitaire 2018 ont formulé plusieurs recommandations. Il s’agit de la nécessité d’une mise en cohérence et l’alignement nécessaire à faire avec les objectifs déclinés par les différents secteurs et la formulation d’indicateurs pertinents (SMART) ; la nécessité de mettre l’accent sur l’inter-sectorialité entre les secteurs et de décliner de manière claire dans les démarches opérationnelles de mise en œuvre ; la nécessité de mieux renseigner la matrice 3W pour la mise à jour et le partage de l’information ; une augmentation des personnes dans le besoin dans tous les secteurs estimés à 2,3 millions, soit 400.000 personnes de plus par rapport à 2017; une faible, voire une absence d’harmonisation dans l’obtention de proportion de population hôte pour la planification et la nécessité de prendre en compte dans l’évaluation des besoins de l’ensemble des personnes qui y sont ; etc.

En clôturant les travaux de cet atelier national de planification humanitaire 2018, le ministre de l’Action Humanitaire et de la gestion des Catastrophes a précisé que le présent atelier est le fondement de l'élaboration très prochaine du Plan de Réponse Humanitaire 2018. C’est pourquoi, le ministre Magagi Laouan a félicité les participants pour avoir consacré leur temps et leur énergie à des débats forts fructueux dans un climat de sérénité parfaite soutenu par un esprit de clairvoyance et d'efficacité. Autant d'attitudes vertueuses qui ont permis de matérialiser l'espoir placé en chacun des participants à l'ouverture de cette rencontre. Dans le même ordre d’idée, le ministre a encouragé les participants au nom du gouvernement à renforcer cette synergie tout au long des prochaines étapes d'élaboration du plan de réponse humanitaire 2018.

Par ailleurs, en partant de l'analyse critique des besoins et des capacités, les participants sont parvenus à établir la situation humanitaire globale au Niger ; à prioriser les besoins prioritaires par secteur, par statut et par Région ; préciser les rôles et responsabilités pour les prochaines étapes d'élaboration du Plan de Réponse Humanitaire (HRP) ; valider les besoins des réfugiés nigérians vivant dans la Région de Diffa qui seront versés dans le Plan de Réponse Régional (Régional Refuge Réponse Plan- RRRP 2018).

Auparavant, la Représentante résidente par intérim du système des Nations Unies, Mme Alessandra Morelli, a demandé à l’ensemble des participants de garder à l’esprit cette œuvre de sauvegarde à la dignité de la personne.

Hassane Daouda(onep)

27 octobre 2017
Source : http://lesahel.org/

Imprimer E-mail

Politique