Forfait Albarka

Conférence de presse du directeur général de l’Agence nationale chargée de l’organisation de la 33ème conférence des Chefs d’Etat et de gouvernement de l’Union Africaine Niger 2019 : Mobiliser toutes les composantes de la société nigérienne pour la réussi

Après le lancement officiel de la campagne de communication autour des préparatifs de la 33ème conférence des Chefs d’Etat et de gouvernement de l’Union Africaine, prévue à Niamey en juillet 2019, le Directeur général de l’Agence en charge de l’organisation de ce rendez-vous continental, M. Mohamed Saidil Moctar, a animé, samedi dernier, à Niamey une conférence de presse en vue d’échanger avec les médias sur cet événement que le Niger organisera pour la première fois de son histoire. Les questions des journalistes étaient axées sur le budget chiffré de l’organisation de l’événement ; la capacité du Niger à relever  ce défi  et la stratégie de communication pour qu’il ait une adhésion populaire autour de ce projet national. 

Le Directeur général de l’Agence nationale chargée de l’organisation de la 33ème   conférence des Chefs d’Etat et de gouvernement de l’Union Africaine Niger 2019, M. Mohamed Saidil Moctar, a évoqué lors de cette conférence de presse, la question de la contribution du secteur privé dans l’organisation de l’événement. Il s’agit a-t-il  relevé, d’un des principaux objectifs de l’agence. Cela veut dire que toutes les infrastructures à construire seront financées par le secteur privé. Il revient à ce dernier de faire le budget par rapport à chaque investissement. Par contre, a-t-il précisé, l’agence a prévu de faire une évaluation de l’impact économique de la conférence pour voir combien elle a couté ? Qu’est-ce qu’elle a rapporté à l’économie de notre pays ? Qu’est-ce qu’elle a rapporté en termes d’équipements, d’emplois et d’impôts ?

S’agissant du financement de fonctionnement de l’agence et du déroulement de la conférence de l’Union Africaine, le directeur général de l’agence indique qu’il y a une dotation que l’Etat met à la disposition de cette structure pour la prise en charge des salaires des employés ; la location des bâtiments dans lesquels les agents travaillent. Relativement au budget du déroulement de la conférence, M. Mohamed Saidil Moctar a distingué deux volets : les dépenses directes (hébergement ; transport), le volet lié au renforcement des capacités du capital humain. Par ailleurs, au stade actuel, l’agence n’a aucune crainte dans l’organisation, étant donné qu’elle a la maitrise totale de son tableau de bord. « Nous connaissons ce que nous allons faire ; nous avons notre planning  et le cahier de charges. À partir du moment où le Président  de la République s’est engagé avec son gouvernement de faire ce projet là, eh bien, aucun sacrifice ne sera de trop. Mieux, là ou je n’ai encore pas de crainte, c’est que les Nigériens sont mobilisés autour du projet. Notre passage à l’Assemblée Nationale a été expressif, parce qu’il a permis de prendre la température de l’adhésion du peuple. Du reste, nous ne devons même pas avoir de crainte dans la mesure où on est décidé à organiser cet événement », a déclaré M. Mohamed Saidil Moctar.

Par rapport à la capacité du Niger à relever les défis liés à l’organisation de cette rencontre internationale, le directeur général de l’agence demande aux Nigériens de se poser la question de savoir qu’est-ce que le Niger gagne en réussissant cet événement ? À propos, M. Mohamed Saidil Moctar prend l’exemple de l’icône mondiale du taekwondo, notre compatriote Abdoul-Razak Issoufou Alfafa qui s’est fixé comme objectif d’amener au Niger une médaille olympique.

En ce qui concerne la stratégie de communication, le directeur général de l’agence UA Niger 2019 estime que pour communiquer, il faut être prêt. « Nous avons recruté un cabinet qui nous a mis en place une stratégie de communication. Cette dernière a été élaborée en prenant en compte toutes les composantes de la communication avec tous les acteurs. Le site web WWW.agenceua-niger.ne participe de cette stratégie de communication.

La mise en œuvre de la stratégie a prévu de prendre en compte toutes les langues nationales du Niger afin que tous les Nigériens soient informés de ce qui va se passer à Niamey. Bref, toutes les couches socioprofessionnelles de notre pays se trouvant à l’intérieur, tout comme à l’extérieur  du Niger seront approchées pour la réussite de l’événement ».

Hassane Daouda(onep)

24 octobre 2017
Source : http://lesahel.org/

Imprimer E-mail

Politique