Forfait Albarka

Poursuite des travaux en séance plénière à l’Assemblée nationale : Les députés votent quatre projets de loi portant ratification des prorogations de l’état d’urgence

Poursuite des travaux en séance plénière à l’Assemblée nationale : Les députés votent quatre projets de loi portant ratification des prorogations de l’état d’urgenceLes travaux de la deuxième session ordinaire de l’Assemblée nationale au titre de l’année 2017, dite session budgétaire se poursuivent à l’hémicycle. Le vendredi dernier, au cours de la séance plénière, les députés ont voté  4 projets de textes portant ratification des prorogations de l’état d’urgence dans les régions de Diffa, de Tillabéri et de Tahoua. Les débats et les séances de vote se sont déroulés en présence des députés de l’opposition politique. La séance de la plénière,  jusqu’aux votes,  a été présidée par le 2ème vice président de l’Assemblée nationale, M. Liman Ali Mahamane en présence du ministre chargé des Relations avec les Institutions, M. Barkaï Issouf.

Pour sécuriser les populations des zones concernées par la mesure, les députés pensent qu’il y a lieu de reconduire l’état d’urgence en application de l’article 68 de la Constitution du 25 novembre 2010. C’est ainsi que,  le premier vote qui a recueilli 102 voix favorables, contre zéro (0) voix et zéro (0) abstention  a concerné le projet de loi de ratification de l’ordonnance N°2017-01 du 16 juin 2017 portant prorogation de l’état d’urgence dans la région de Diffa. Ensuite les parlementaires ont voté par 101 voix pour, zéro(0) contre et zéro(0)  abstention,  le projet de loi ratifiant l’ordonnance N° 2017-02 du 16 juin 2017, portant prorogation de l’état d’urgence dans la région de Tillabéri (précisément dans les départements de Ouallam, d’Ayorou, de Bankilaré, d’Abala et de Banibangou). Pour la région de Tahoua, ce sont les départements de Tassara et de Tillia qui sont concernés.

Il faut rappeler que, la dernière prorogation de l’état d’urgence dans la région de Diffa a été faite par l’ordonnance N°2017-09 du 15 septembre 2017 en application de la loi N° 2017 du 6 juin 2017 habilitant le gouvernement à prendre des ordonnances. Cette loi d’habilitation fait obligation au gouvernement de déposer les projets de loi de ratification pris dans son cadre. C’est pour satisfaire à cette exigence que le gouvernement a initié le projet de loi de ratification de l’ordonnance N°2017-09 du 15 septembre 2017 portant prorogation de l’état d’urgence dans la région de Diffa. Les parlementaires ont favorablement voté en faveur de ce projet de loi par 102 voix pour, zéro (0) contre et zéro (0) abstention. Quant au dernier projet de loi de ratification de l’ordonnance N°2017-10 du 15 septembre 2017, portant  prorogation de l’état d’urgence dans les régions de Tillabéri (départements, de Ouallam, d’Ayorou, de Bankilaré, d’Abala et de Banibangou) et Tahoau (départements, de Tassara et Tillia), il a recueilli 102 voix favorables, zéro (0) voix contre et zéro (0) abstention.

Après les séances de vote, le commissaire du gouvernement, le ministre chargé des Relations avec les Institutions, M. Barkaï Issouf a salué les travaux accomplis par les différentes commissions ainsi que les députés qui sont arrivés à prendre cette sage décision au profit de la sécurisation des populations des régions concernées. Par ailleurs, il faut rappeler qu’avant l’examen et le vote de ces projets de textes, les député ont examiné et adopté le compte rendu sommaire de la séance plénière du jeudi 19 octobre 2017.

La séance plénière du samedi 21 octobre 2017 qui devait entendre le Premier ministre, Chef du gouvernement interpellé sur l’indépendance énergétique au Niger a été reporté au mercredi 26 octobre prochain, sur recommandation du président de l’Assemblée nationale, SE. Ousseini Tinni suite aux évènements douloureux qui se sont produits à Ayorou. Une Fatiha a été dite pour le repos des âmes des disparus.

 Seini Seydou Zakaria(onep)

23 octobre 2017
Source : http://lesahel.org/

Imprimer E-mail

Politique