Forfait Albarka

Fin de la visite d’Etat du Président de la République, Chef de l’Etat, en Australie : Une coopération prometteuse en gestation entre le Niger et l’Australie

Fin de la visite d'Etat du Président de la République, Chef de l'Etat, en Australie : Une coopération prometteuse en gestation entre le Niger et l'Australie Au terme de sa visite d’Etat en Australie, qui l’a conduit tour à tour à Perth la ville des compagnies minières, Canberra la capitale administrative de la fédération d’Australie, puis à  Sydney, la capitale économique de ce vaste pays du continent océanique, le Président de la République, Chef de l’Etat, SEM. Issoufou Mahamadou, a quitté,  hier,  Sydney, en destination de Djakarta en Indonésie. Cette visite, la première d’un Chef d’Etat de notre pays en Australie, augure des lendemains meilleurs pour le développement d’une coopération bilatérale agissante entre nos deux pays. C’est du moins la quintessence de ce qui est ressorti des rencontres et échanges que le Président Issoufou Mahamadou a eus avec les différentes autorités australiennes.

Vendredi matin, avant de quitter Canberra, centre névralgique du pouvoir, le Chef de l’Etat était l’hôte du Gouverneur Général du Commonwealth australien, Sir Peter Cosgrove, qui l’a chaleureusement accueilli en son palais. Le Gouverneur général, pour ceux  qui ne le savent est la plus haute autorité de l’Australie en tant que représentant de Sa Majesté Elisabeth II, Reine d’Angleterre. En effet, son pouvoir ne se limite pas qu’à celui d’une simple représentation. En plus de son rôle honorifique, le Gouverneur Général possède un véritable rôle institutionnel. Aussi, il est représenté dans chaque État de l'Australie, il est représenté par un gouverneur dont le rôle est de vérifier les procédures du gouvernement de l'État.

C’est donc cette notoriété incarnée par Sir Peter Cosgrove, ancien haut officier et Chef d’Etat-major de l’armée australienne, qui a largement ouvert, vendredi dernier, les portes de son Palais, mais aussi de toute l’Australie, au Niger et à  son peuple, à travers le Président de la République et la délégation qui l’accompagne.

Pour la circonstance, aucun détail n’a été négligé pour donner à cette rencontre entre les deux dirigeants toute la marque et les ingrédients de la solennité et du hautement officiel. A l’entrée du Palais, un groupe de personnes, tout de blanc vêtus, étaient là pour acclamer et saluer le Chef de  l’Etat. A l’intérieur, le personnel ne savait plus où donner de la tête, pour accueillir l’illustre invité du Gouverneur et sa délégation. Mieux, la fanfare militaire et des détachements de différents corps de l’armée étaient déjà sur pieds habillés d’impeccables tenues de parade officielle.

Et lorsque le Président Issoufou Mahamadou descend de voiture devant le parvis du Palais, le Gouverneur était là pour lui souhaiter la bienvenue en son Palais. Accolade et chaleureuse poignée de mains entre les deux hommes d’Etat, puis le détachement militaire entra en scène pour le cérémonial d’honneur militaire au Chef de l’Etat. Commença, alors la salve de 21 coups de canon tirés à intervalle régulier comme pour annoncer l’arrivée de l’illustre hôte. Alors, les trompettes et les tambours enchainèrent pour entonner, de la façon la plus remarquablement experte, l’hymne national, la Nigérienne. Ensuite le Président Issoufou avança pour le passage en revue des troupes. Aussitôt après la fanfare reprit encore plus d’aplomb pour exécuter les hymnes des deux pays, face aux deux dirigeants se tenant côte-à-côte à la tribune. L’atmosphère était tout simplement auguste !

Au terme du cérémonial de l’accueil, le Président de la République et son hôte se retrouvent en tête à tête, avant de prendre place, avec plusieurs autres personnalités invitées pour la circonstance, autour d’une longue table pour un déjeuner d’Etat donné par le Gouverneur et son épouse Lady Cosgrove, en l’honneur de leur invité.

Au cours d’un toast qu’il  a prononcé à cette occasion, le Gouverneur Général du Commonwealth australien a d’abord exprimé tout le plaisir qu’il  ressent en accueillant le Président Issoufou Mahamadou, en Australie, et en son Palais. « Trente ans se sont écoulés depuis votre dernière visite. Durant cet intervalle, beaucoup de choses ont changé en Australie et en Afrique. Mais en dépit de ces changements, le fondement même de cette relation entre l’Australie et le Niger demeure pour l’essentiel identique. Nous faisons preuve de la même ténacité. Nous  sommes guidés par des idéaux et des valeurs communs. Et cela participe à notre proximité au fil du temps et au-delà des distances », a souligné le Gouverneur Peter Cosgrove. En effet, a-t-il poursuivi, nos deux pays ont foi en la démocratie et en l’Etat de droit. « Votre élection, Monsieur le Président Issoufou Mahamadou ainsi que votre engagement en faveur de principes et pratiques démocratiques ont été d’une grande importance et un encouragement pour le peuple nigérien. Votre leadership résolu, en adéquation avec celui d’autres dirigeants de la communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest, a également joué un rôle crucial pour guider la Gambie voisine, en difficulté, à retrouver le chemin de la démocratie », a rappelé à titre illustratif le Gouverneur Général.

Parlant des réformes économiques dont il affirme partager les mêmes idéaux que le Chef de l’Etat, il  a souligné que le Président Issoufou est très actif dans ce domaine, mais surtout qu’il est un « fervent défenseur de l’Accord de libre-échange continental africain ».

Abordant la lancinante question de la sécurité, Sir Peter Cosgrove a tenu à  rappeler que depuis de longue date, l’Australie se tient aux côtés du Niger pour condamner catégoriquement le terrorisme sous toutes ses formes et pour s’efforcer de trouver les solutions pérennes face aux menaces.

Après avoir évoqué les similitudes entre le Niger te l’Australie, il  a annoncé l’avènement d’une nouvelle dynamique de coopération entre les deux pays. Ainsi, citant par métaphore le proverbe africain qui dit que « le meilleur moment de planter un arbre est dans vingt ans en arrière, le deuxième meilleur moment est maintenant », le Gouverneur Général a conclu  en ces mots : « aujourd’hui, nous plantons un nouvel arbre, et le respect et les affinités entre nos deux populations n’en seront que plus forts ».

En réponse à ce toast, le Président Issoufou Mahamadou a abondé dans le même sens et a émis son ardent souhait de voir s’établir une coopération active dans différents domaines, entre le Niger et l’Australie. (Lire en page 3 l’intégralité de l’allocution prononcée par le Chef de l’Etat).

Dans la suite logique de sa rencontre avec le Gouverneur, le Président Issoufou Mahamadou a eu une rencontre, le même vendredi dans l’après-midi, à Sydney, avec le Premier ministre australien, l’honorable Malcom Tumbull. Après un tête-à-tête entre les deux dirigeants, une séance de travail a réuni les deux délégations pour poser les jalons des premiers axes de la coopération bilatérale entre nos deux pays.

A cette occasion, le Premier ministre australien a exprimé son engagement et celui du gouvernement qu’il dirige d’œuvrer en faire de la gestation, du développement et de la consolidation des liens bilatéraux entre le Niger et l’Australie, cela dans différents domaines.

Pour sa part, le président Issoufou Mahamadou, après avoir rappelé et salué les actions consenties par l’Australie en faveur de notre pays ces dernières années et dans différents domaines, a fait constater que, « même si elle n’est pas très visible, la coopération entre nos deux pays existe et concerne les secteurs d’intérêt pour le Niger. Je souhaite vivement le renforcement de cette coopération et son extension à des domaines de la sécurité et des infrastructures.

Aussi, a noté le Chef de l’Etat, en dépit de l’éloignement géographique, nos deux pays ont manifesté ces dernières années une très forte volonté de donner un contenu plus concret à cette coopération, comme l’atteste la signature du communiqué conjoint d’établissement de relations diplomatiques, intervenu le 7 mai 2009 à New York. « Ma visite d’aujourd’hui constitue donc pour le Niger une opportunité de redynamiser cette coopération en la hissant à un niveau plus adéquat, conformément aux ambitions que nous poursuivons dans nos politiques publiques pour promouvoir le développement économique et social de nos pays », a conclu le Chef de l’Etat.

 Assane Soumana, envoyé spécial(onep)

16 octobre 2017
Source : http://lesahel.org/

Imprimer E-mail

Politique