Airtel Niger

Forfait Albarka

Réunion bilan des missions de plaidoyer de la Task Force.

Une réunion bilan des missions de plaidoyer de la Task Force sur le schéma de libéralisation des échanges de la CEDEAO dans les Etats membres a été initiée hier à l’hôtel Ténéré de Niamey. Cette rencontre a regroupé les membres de la Task Force, ceux de la commission de la CEDEAO, de l’UEMOA et les représentants de l’USAID, de l’UE et de la GIZ.

A l’ouverture de cette rencontre le président de la Task Force, le général de corps d’armée Salou Djibo de dire en substance « les attentes sont nombreuses et multiformes de la part de nos braves populations qui n’aspirent qu’à profiter et jouir pleinement et sans entrave aucune de la libre circulation des personnes et des biens, le droit de résidence et d’établissement, que leur confèrent les textes communautaires de la CEDEAO. La Task Force vous a fait venir, vous de la commission de la CEDEAO, vous de la commission de l’UEMOA, vous des structures ressources de la Task Force, vous des donateurs, pour qu’ensemble nous puissions mutualiser nos expériences, nos imaginations, nos compétences pour arrêter de commun accord des actions fortes, audacieuses, innovants pour lever durablement les barrières au commerce intra régional ».

Intervenant à son tour le commissaire de la CEDEAO chargé du commerce, des douanes et de la libre circulation ,Laouali Chaibou s’adressant au président de la Task Force, dira « vous avez gagné plusieurs batailles et nous sommes résolument convaincus que ce nouveau front qui vous est confié et aux autres membres de la Task Force ,vous saurez ensemble trouver la stratégie adéquate pour réduire considérablement l’ampleur des obstacles à la libres circulation des personnes et des biens ».

Par la suite, prenant la paroles à son tour la ministre déléguée aux affaires étrangères Salamatou Balla Goga se prononça par ce qui suit « la tache vous revient, au cours de cette réunion, de procéder à un examen détaillé de toutes les difficultés qui retardent la réalisation d’une sous-région ouest-africaine débarrassée des tracasseries, la non-application intégrale des textes communautaires, la persistance d’un nombre élevé de postes de contrôle sur les corridors et la perception illicite ».

 Cette réunion bilan des missions de plaidoyer de la Task Force sera close le vendredi 13 octobre 2017. Il est attendu à son issue des recommandations fortes qui permettront la mise en œuvre de l’union douanière et du marché commun, tout en mettent en place des solutions contre les tracasseries et les perceptions illicites aux frontières et sur les corridors des Etats membres de la CEDEAO.

Pour rappel la communauté économique des Etats de L’Afrique de l’ouest, compte 15 pays membres qui travaillent à unir leurs forces afin de renforcer d’une part les échanges commerciaux qui existent entre eux ; mais d’autre part la nécessité d’assurer la libre circulation des personnes dans l’espace communautaire. Pour ce faire, le 25 octobre 2013 une Task force, sur le schéma de libéralisation et des échanges a été créée. Le but de cette Task Force étant de lever les nombreuses barrières  qui freinent la libre circulation des personnes et des marchandises dans l’espace CEDEAO.

Plus encore la Task Force qui est dirigée par le général de corps d’armée Salou Djibo a effectué, de son installation à aujourd’hui plusieurs missions de plaidoyer au sein des Etats de la CEDEAO, dans le but d’aboutir à « la levée durable des obstacles à la libre circulation des personnes et des biens, le droit de résidence et d’établissement dans l’espace CEDEAO ».

Ali Cissé Ibrahim.

12 octobre 2017
Source : La Nation

Imprimer E-mail

Politique