Forfait Albarka

Renforcement des capacités des députés sur la gouvernance du secteur sécuritaire

La Commission de la Défense et de la Sécurité de l’Assemblée Nationale organise depuis hier, à Niamey, en partenariat avec l’Ambassade de la République Fédérale d’Allemagne et le Centre de contrôle Démocratique des Forces Armées (DCAF-Genève), un atelier d’Auto-évaluation et de planification stratégique et opérationnelle. C’est le deuxième vice-président de ladite Commission l’honorable Mahamadou Liman Elhadji Ali qui a présidé la cérémonie d’ouverture de ces échanges en présence de l’Ambassadeur d’Allemagne au Niger ; du président de la Commission de la Défense et de la Sécurité; de la coordinatrice du Centre du Contrôle Démocratique des Forces Armées et des honorables députés membres de ladite Commission

Dans son allocution d’ouverture le deuxième vice-président de l’Assemblée Nationale l’honorable Mahamadou Liman Elhadji Ali a indiqué que cet atelier s’inscrit dans le cadre du projet «Renforcer la recevabilité du secteur de la sécurité au Niger ». Ces échanges qui dureront trois jours offriront selon le deuxième vice-président de l’Assemblée Nationale aux parlementaires, acteurs incontournables de la bonne gouvernance surtout dans le domaine de la sécurité, un cadre de discussion idoine sur des questions concernant la nature et le travail de la Commission. Il permettra également à ces derniers d’acquérir des connaissances relatives aux concepts de gouvernance et de réforme du secteur de la sécurité. Aussi, ajoute-t-il, les résultats de l’auto-évaluation serviront de base à l’élaboration d’un plan d’action pour un programme de renforcement des capacités de la Commission de la Défense et de la Sécurité, qui pourra, par la suite, être appuyé par le Centre pour le Contrôle Démocratique des Forces Armées.

L’honorable Mahamadou Liman Elhadji Ali a par la suite souligné les objectifs assignés à cet atelier qui sont entre autres d’offrir une plateforme propice à une réflexion approfondie sur les questions de gouvernance de la sécurité dans le contexte géographique actuel et le rôle des parlementaires dans le contrôle du secteur de la sécurité ; d’évaluer les capacités de l’Assemblée Nationale et de la Commission de la Défense et de la Sécurité pour identifier les domaines spécifiques nécessitant un renforcement de capacités de parlementaires ; d’évaluer le cadre législatif pour le contrôle démocratique du secteur de la sécurité en vue d’identifier des priorités législatives. La République Fédérale d’Allemagne apprécie vivement selon son Ambassadeur SE Bernd Von Munchow Pohl, les efforts remarquables du gouvernement du Niger pour défendre son territoire national et renforcer la stabilité dans la sous-région.

C’est conscient du rôle clé du Niger pour la sécurité régionale a dit SE Bernd Von Munchow Pohl que l’Allemagne a commencé à donner des appuis considérables au renforcement des capacités des Forces de Défense et de Sécurité nigériennes. Ces appuis concernent notamment la formation, le financement, l’équipement, les infrastructures et l’assistance technique. «Dans une démocratie comme le Niger, ce renforcement des capacités doit être accompagné de renforcement du contrôle, en premier lieu de la part du parlement et de sa commission en charge du secteur sécuritaire», a souligné l’Ambassadeur de la République Fédérale d’Allemagne.

Aïchatou Hamma Wakasso(onep)

11 octobre 2017
Source : http://lesahel.org/

Imprimer E-mail

Politique