Forfait Albarka

Remise des prix aux lauréats des premières éditions des concours Production radiophonique «Gwani Daga karkara» et leadership féminin : Soutenir les actions en faveur du leadership féminin et la lutte contre la violence

Le projet Voix de Paix (V2P) soutenu par l’USAID a organisé, vendredi dernier, au Bureau de Equal Acces, une cérémonie consacrée à la remise des prix aux lauréats des premières éditions des concours : Production radiophonique « Gwani Daga karkara » et leadership féminin. Cette initiative vise à soutenir le leadership féminin et la lutte contre la violence. C’est la ministre de la Communication qui a présidé cette cérémonie de remise de prix.

Les premiers de chaque catégorie ont été primés. Ils ont reçu, en plus du trophée, des portables, des enveloppes et d’autres équipements informatiques. Ainsi le premier prix radio communautaire a été remporté par la Radio Magari, celui des « femmes engagées » est revenu à Mme Arimam Chatima Krilama, celui du concours vidéo ThechCam au jeune Souleymane Sani et enfin celui des radios privées a été remporté par la Radio Saraounia Tahoua. D’après les organisateurs, il y a eu trois sortes de concours à savoir «Gwani daga Karkara », concours Leadership féminin «femmes engagées» et concours vidéo ThechCam des jeunes. «Gwani daga Karkara» est un concours de conception et de réalisation de magazines radiophoniques de 30 minutes ou de table ronde sur les objectifs de V2P et dans les langues locales des radios partenaires. Au total, 13 radios dont onze communautaires et deux privées ont concouru à cette première Edition sur un total de 27 organes concernées.

En ce qui concerne le Concours Leadership Féminin « Femmes Engagées », le projet Voix de Paix au Niger a prévu la production et la diffusion de six (6) vidéos pour le compte de la première année, suivi du concours vidéo qui consiste à déterminer la femme la plus engagée dans la promotion de la paix. En effet, il y a, au Niger, des femmes qui font des efforts pour promouvoir la paix et la cohésion sociale au sein de leurs communautés. Cependant leurs actions, aussi nobles qu'elles soient, ne sont pas toujours reconnues et saluées à leur juste valeur. À travers ce concours, Voix de Paix entend mettre en exergue les actions de ces femmes leaders avec pour objectif d'inspirer d'autres femmes à s'engager aussi pour la promotion de la paix et l'éradication de l'extrémisme violent au sein de leurs communautés.

Enfin pour le Concours vidéo TechCam des jeunes fait suite à des sessions de formation de 40 jours, dans les régions de Tillabéry (Tillabéry, Ayorou, Téra et Fillingué) et Diffa (Diffa, Mainé Soroa), sur les techniques de plaidoyer, l'utilisation rationnel des réseaux sociaux et les techniques de prise de vue et montage vidéo à l'intention de 104 jeunes. Le but de ces sessions de formation est d'outiller les jeunes à faire entendre leurs voix sans recourir à la violence en leur offrant une formation de base sur le plaidoyer et les techniques de production de bonnes vidéos avec un outil de base, le Smartphone.

Dans le mot qu’elle a prononcé, la ministre de la Communication, Mme Sani Hadiza Koubra Abdoulaye, a souligné l’intérêt de cette initiative qui cadre parfaitement avec l’actualité car elle évoque des thématiques comme l’extrémisme violent, la bonne gouvernance, la culture de la paix et la prévention des conflits. Evoquant les vidéos sur le leadership féminin, elle a estimé que cette démarche a pour objet, d’intensifier, de faire connaitre et de récompenser les femmes leaders engagées dans la promotion de la paix, la cohésion sociale et la lutte contre l’extrémisme violent dans notre pays. Dans sa présentation de l’ONG Equal Acces, le directeur pays de Equal Acces (EA), M. Moutari Mamane Idi a indiqué que cette ONG américaine a pour mission d’améliorer la vie de millions de personnes dans les régions isolées du monde en répondant à leurs besoins en information et en éducation par la production de magazines, des formations et des appuis en matériel technique aux médias. Il a rappelé que l’Ong EA est présente au Niger depuis 2009 et participe à la mise en œuvre des programmes de stabilité financés par l’USAID.

Mamane Abdoulaye(onep)

11 octobre 2017
Source : http://lesahel.org/

Imprimer E-mail

Politique