Airtel Niger

Forfait Albarka

Séance de travail entre le Gouvernement et une délégation de la Banque Africaine de Développement (BAD) : Vers l’accélération de la coopération entre le Niger et la BAD

Une délégation de la Banque Africaine de Développement (BAD) conduite par M. Akinwumi Adesina, président de ladite institution séjourne depuis hier à Niamey dans le cadre du renforcement de la coopération. C’est ainsi qu’hier dans l’après-midi, une rencontre de travail a réuni dans salle de banquet de la primature la délégation de la BAD et celle du Niger conduite par le Premier ministre, Chef du gouvernement S.E Brigi Rafini. Cette rencontre été élargie aux ministères sectoriels vise à examiner les axes prioritaires sur lesquels le gouvernement souhaite que la Banque appuie notre pays conformément aux orientations du Président de la République, Chef de l’Etat S.E Issoufou Mahamadou.

A l’issue de cette rencontre bilatérale, la ministre du Plan Mme Kane Boulama Aichatou a précisé que la séance de travail fait suite aux échanges que le président de la BAD a eu avec le Chef de l’Etat. En effet, il faut retenir que la Banque Africaine de Développement est engagée pour soutenir les efforts du gouvernement en décidant d’accroitre son portefeuille pour le Niger à hauteur de 47%. Ainsi dans le cadre du FAD 14, l’appui budgétaire du Niger a été multiplié par trois. « Nous pouvons maintenant accéder à des ressources qui auparavant étaient réservés seulement aux pays fragiles. C’est pourquoi, le président de la BAD a annoncé une allocation en hausse de 47% par rapport à celle du FAD 13. Lors de cette rencontre, nous avons fait le point de tous les projets qui sont en cours. Il a été certes relevé quelques difficultés liées à la mise en œuvre de ces projets. Ces difficultés ont d’ailleurs fait l’objet d’échange avec la BAD et les différents ministres présents. Chaque partie a pris l’engagement de faire en sorte que ces difficultés soient élevées » a souligné la ministre du Plan.

En termes de perspective, le Niger va rentrer dans une nouvelle phase de programmation avec la BAD. Cette nouvelle phase de programmation va démarrer fort opportunément avec le nouveau Plan de Développement Economique et Social (PDES). Elle se focalisera sur trois (3) axes prioritaires majeurs à savoir l’énergie ; le développement rural a travers l’initiative 3N et l’autonomisation économique de la femme en intégrant tous les aspects liés à l’emploi des jeunes ; la santé ; la nutrition etc. Ces trois priorités feront en sorte que le secteur rural ne soit pas le parent pauvre de l’économie nigérienne, mais bien au contraire. « Nous voulons que la transformation du monde rural soit véritablement la priorité qui va permettre à notre économie de se relancer. Et le décollage de notre économie se fera incontestablement avec le concours du secteur privé qui reste le pivot central de la croissance économique », a conclu la ministre du Plan.

Hassane Daouda(onep)

27 septembre 2017
Source : http://lesahel.org

Imprimer E-mail

Politique