Forfait Albarka

Fin de la mission du Président de la République, à New York, aux USA : Le Président Issoufou Mahamadou a pris part à plusieurs rencontres de haut niveau

Fin de la mission du Président de la République, à New York, aux USA : Le Président Issoufou Mahamadou a pris part à plusieurs rencontres de haut niveau Le Président de la République, Chef de l’Etat a regagné Niamey, hier matin, en provenance de New York, aux Etats Unis d’Amérique, où il a participé, en marge de l’Assemblée Générale de l’ONU, à la réunion de haut niveau qui a regroupé plusieurs Chefs d'Etat autour du Président américain, Donald Trump sur la réforme des Nations unies. A l’issue de cette réunion, 14 pays parmi lesquels, notre pays, ont été retenus pour conduire cette réforme onusienne. Le Président Issoufou Mahamadou a ensuite pris part à la réunion de haut niveau sur le G5 du Sahel dont l’objet principal portait sur la mobilisation des ressources nécessaires à l’opérationnalisation de la force G5 du Sahel.

Mardi dernier, le Chef de l’Etat a participé à une réunion des pays membres de l'UEMOA, avec ses homologues du Mali, de la Côte d'Ivoire, du Sénégal et du Burkina Faso. D’autre part, SE. Issoufou Mahamadou a assisté aux travaux de l'Assemblée générale de l’ONU pour écouter l'allocution de son frère et ami, le Président Muhammadu Buhari, du Nigéria, à la tribune des Nations Unies.

Dans son message, le Président nigérian s’est félicité de la solidarité affichée par la communauté internationale à l’égard de sa propre région pour aider les pays et les communautés du Sahel et du Bassin du Lac Tchad qui font face à la menace d’Al-Qaida et de Boko Haram. Le Président Buhari a ensuite adressé ses remerciements au Conseil de sécurité de l’ONU qui a dépéché une mission dans la région du bassin du lac Tchad pour évaluer la situation et promettre une assistance.

Le Nigéria, a-t-il indiqué, offre une assistance humanitaire à des millions de personnes déplacées vivant dans des camps et aux personnes affectées par le terrorisme, la sécheresse, les inondations et autres catastrophes naturelles. «Il faut en outre des stratégies pour éviter que les combattants de Daech n’infiltrent le Sahel et le bassin du lac Tchad », a-t-il prévenu. Aussi, depuis la tribune des Nations Unies, le Président Buhari a lancé un vibrant appel pour une coopération plus accentuée en vue d’éradiquer la criminalité transnationale, le travail forcé, l’esclavage moderne, la traite des êtres humains et la cybercriminalité.

Ces efforts, selon le Président du Nigéria, exigent une solide coopération en matière de prévention et de gestion des conflits avec les organisations régionales, telles que l’Union africaine.   Il a notamment appelé les Nations Unies à fournir des fonds prévisibles et suffisants pour soutenir les initiatives et opérations de maintien de la paix régionales autorisées par le Conseil de sécurité. Il a notamment comparé la crise qui touche la Birmanie à celle qui avait touché auparavant la Bosnie et le Rwanda. «La communauté internationale ne peut pas rester silencieuse», a-t-il lancé.

Avant de prendre son avion pour le retour au pays, le Président Issoufou Mahamadou a assisté à une réunion de haut niveau présidée par le Président français, Emmanuel Macron axée sur le Pacte mondial pour l'environnement.

Il s’agissait pour le Président de la République Française de la nécessité d’aller plus vite en avant dans la mise en œuvre de l’Accord de Paris conclu fin 2015 pour lutter contre le réchauffement climatique. «Sur le plan planétaire, nous devons franchir une nouvelle étape après l’accord de Paris», a souligné le Président Macron. En effet, a-t-il poursuivi, «personne ne peut dignement aujourd’hui prétendre lutter contre le terrorisme et pour la paix dans le monde en ne s’attaquant pas au changement climatique ».

Le Chef de l’Etat était accompagné dans ce déplacement de M. Mahamadou Ouhoumoudou, ministre, Directeur de Cabinet du Président de la République, et de M. Ibrahim Yacoubou, ministre des Affaires Etrangères, de la Coopération, de l’Intégration Africaine et des Nigériens à l’Extérieur.

Assane Soumana (onep)
(avec tamtam.info)

21 septembre 2017
Source : http://lesahel.org

Imprimer E-mail

Politique