Airtel Niger

Forfait Albarka

Réunion de haut niveau de l’Organisation des Premières Dames d’Afrique contre le VIH/SIDA (OPDAS), à New York (Etats Unis) : la Première Dame Hadjia Aissata Issoufou met en exergue les actions de la Fondation Guri Vie Meilleure

Réunion de haut niveau de l'Organisation des Premières Dames d'Afrique contre le VIH/SIDA (OPDAS), à New York (Etats Unis) : La Première Dame Hadjia Aissata Issoufou met en exergue les actions de la Fondation Guri Vie Meilleure Après avoir pris une part active au Forum mondial sur la nutrition infantile, à Montréal, au Canada, au cours duquel elle a plaidé en faveur d’une nutrition infantile abondante et de qualité, la Première Dame Hadjia Aissata Issoufou se trouve depuis lundi à New York, aux Etats Unis d’Amérique, pour honorer de sa présence la réunion de haut niveau de l’Organisation des Premières Dames d’Afrique contre le VIH/SIDA (OPDAS) qui se tient en marge de la 72ème session de l’Assemblée générale des Nations Unies. Mardi dernier, la Première Dame a pris la parole au cours d’un panel pour édifier l’assistance sur les actions menées par sa fondation Guri Vie Meilleure dans le domaine de la lutte contre le sida, l’immigration clandestine et le dividende démographique.

Au cours de cette réunion de haut niveau sur le partenariat mondial pour tirer profit du dividende démographique en Afrique, les participants ont planché sur deux panels. Le panel 1 est intitulé « mise en œuvre de la feuille de route de l’Union Africaine pour exploiter le dividende démographique en Afrique : assurer des services de santé adaptés aux jeunes où ils sont nécessaires » et le panel 2 porte sur la « Mise en œuvre de la feuille de route de l’Union Africaine pour exploiter le dividende démographique en Afrique : mettre fin au SIDA d’ici à 2030. ». Dans sa contribution au panel 2, la Première Dame Hadjia Aissata Issoufou a exposé les réalités de notre pays et les réalisations de la Fondation Guri Vie Meilleure qu'elle préside pour accompagner le gouvernement afin d’être au rendez vous de 2030 dans le cadre la lutte contre le sida en exploitant le dividende démographique.

C’est pourquoi, la première Dame a plaidé en faveur des actions à l’endroit des jeunes. Déjà sa Fondation est à pied d’œuvre dans ce combat. « Conformément à la déclaration faite par l’OPDAS lors de sa 19èmeassemblée générale tenue à Addis Abeba le 4 juillet 2017, la Fondation Guri Vie Meilleure que j’ai l’honneur de présider, s’est pleinement investie dans la réalisation des engagements pris», a-t-elle annoncé. Parmi les actions concrètes menées par Guri Vie Meilleure, Hadjia Aissata Issoufou cite le lancement à l’échelle nationale de la première campagne de sensibilisation sur l’immigration clandestine en collaboration avec l’Office international de migrations et l’ambassade du Sénégal au Niger. Le but de cette campagne était de sensibiliser les jeunes et adolescents migrants issus du Niger, des pays environnants ou plus lointains aux risques liés à cette démarche qui traduit leur recherche désespérée et illusoire d’un lendemain meilleur.

A travers cette action, la Fondation donne espoir aux candidats à l’immigration, en les aidants à un retour en toute dignité dans leurs pays respectifs. Il s’agit aussi de les aider également à entreprendre des activités génératrices de revenus en vue de leur autonomisation. « Cette activité démontre l’engagement que nous avons pris à collaborer avec nos partenaires afin de mettre en œuvre des programmes qui ciblent les jeunes » déclare la première Damme.

L’autre initiative de la Fondation à l’endroit de la jeunesse, c’est la campagne de sensibilisation et de dépistage sur le VIH/SIDA lors de la célébration de la journée mondiale de lutte contre le SIDA dans une caserne militaire de Niamey. En outre, la Fondation Guri Vie Meilleure a entrepris un plaidoyer qui a porté sur l’alimentation scolaire et la nutrition infantile pour être en phase avec les programmes qui aident à faire progresser l’espérance de vie des enfants. Ces activités ont permis d’améliorer la fréquentation et du maintien scolaires des élèves dans le but d’en faire des élèves excellents, credo de la Fondation Guri Vie Meilleure. « C’est dans ce cadre que j’ai été invitée d’honneur au forum mondial sur l’alimentation et la nutrition qui se déroule en ce moment à Montréal » a estimé Hadjia Aissata Issoufou.

L’objectif visé en s’attelant à travers cette activité, est non seulement de généraliser les cantines scolaires sur toute l’étendue du territoire mais aussi d’en faire un levier de développement économique et social en améliorant l’état nutritionnel des jeunes et adolescents, en ouvrant des possibilités de commercer aux petits producteurs et en étant source de diversification alimentaire au sein de nos communautés.

La Fondation Guri Vie Meilleure est accompagnée par l’Assemblée Nationale, à travers le Réseau Parlementaire Pour l’Education et le Développement. Ce réseau a organisé une journée parlementaire d’information. Une proposition de loi sur l’alimentation scolaire a été élaborée et sera transmise au gouvernement au cours de la prochaine session parlementaire en octobre 2017. « En tant que marraine du VIH/SIDA au Niger, je prends l’engagement de continuer à œuvrer inlassablement aux côtés de l’Etat et de nos partenaires afin de créer les conditions pour que nous puissions en 2030 avoir une jeunesse exempte de SIDA, une jeunesse forte, sensibilisée et prête à porter le futur de notre pays», a assuré   Hadjia Aissata Issoufou.

Notons que la Première Dame Hadjia Aissata Issoufou est accompagnée dans ces déplacements par Mme Kaffa Christelle Jackou, ministre de la Population, l’Honorable Mariama Ali, Députée nationale et Mme Cissé Ramatoulaye Diop en charge du secteur santé à la Fondation Guri Vie Meilleure.

Siradji Sanda(onep)

21 septembre 2017
Source : http://lesahel.org

Imprimer E-mail

Politique