Airtel Niger

Forfait Albarka

Lancement officiel de l’approche ‘’Police de proximité’’ projet REGARDS à Bankilaré : Pour une gestion efficace et participative de la sécurité communautaire

Le ministre d’Etat, ministre de l’Intérieur, de la Sécurité publique, de la Décentralisation et des Affaires Coutumières et Religieuses, M. Mohamed Bazoum, a procédé, samedi dernier à Bankilaré, au lancement officiel de l’approche Police de proximité à travers le projet « Renforcement de l’Engagement des Communautés pour la Gestion Alerte des Risques de Déstabilisation Sociales et Sécuritaires » (REGARDS). La cérémonie de lancement s’est déroulée en présence du Directeur de Cabinet Adjoint en second du Président de la République ; du Gouverneur de la région de Tillabéri, M. Tidjani Ibrahim Katchala ; de la Représentante résidente par intérim du PNUD au Niger, Mme Nicole Kouassi, ainsi que les autorités administratives et coutumières du département de Bankilaré.

L’introduction du concept ‘’Police de proximité’’ dans la gouvernance sécuritaire de notre pays trouve sa pertinence par le fait que le Niger continue de mener un combat contre le terrorisme. Cette approche vise essentiellement à instaurer la confiance entre les populations nigériennes et les Forces de Défense et Sécurité en vue de sécuriser les personnes et leurs biens sur toute l’étendue du territoire national.

Le projet « REGARDS » est financé par le Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD) en partenariat avec le Haut Commissariat des Nations Unies pour les Refugiés. Ce projet qui a pour objectif d’améliorer la cohésion sociale et de renforcer la sécurité communautaire intervient dans huit (8) communes de notre pays à savoir : Bankilare ; Inates ; Abala ; Tchintabaraden ; Tillia ; Tassara ; Aderbissinat et Gougaram. En procédant au lancement de l’approche Police de proximité, le ministre d’Etat, ministre de l’Intérieur, de la Sécurité publique, de la Décentralisation et des Affaires coutumières et religieuses M. Mohamed Bazoum a remercié les populations de Bankilaré pour leur grande mobilisation qui témoigne de leur engagement à accompagner l’Etat et ses partenaires dans la gestion de la sécurité et la consolidation de la paix dans notre pays.

Le ministre d’Etat Bazoum Mohamed a par la suite expliqué les raisons fondamentales qui ont motivé son déplacement à Bankilare. « La première raison, c est que je me devais par ma présence contribuer à faire connaitre un concept inédit dans la prise en charge de la sécurité à travers un projet innovant qui fait la promotion des concepts nouveaux tels que ‘’Police de proximité’’ et ‘’sécurité communautaire’’. Ma présence ici est une forme d’encouragement à ce projet du fait de son ambition, de sa pertinence et de ses réalisations déjà acquises. La seconde raison vise à encourager les populations de Bankilaré qui ont été pionnières dans la mise en œuvre de ces concepts que je viens de parler tantôt. Tous les rapports qui me sont parvenus indiquent clairement que la population de Bankilaré est engagée de façon pleine dans la promotion de ces concepts nouveaux de la sécurité et de sa prise en charge. Nous avons besoin de groupe d’action pour la prévention sécuritaire et des comites d’auto-défense. L’idée du projet « REGARDS » est de la faire de la question sécuritaire, non pas seulement une affaire des Forces de Défense et de Sécurité, mais aussi celle des populations. En outre, dans la mesure où la sécurité conditionne la vie en société et est le fondement de tout, le combat dans lutte contre le terrorisme doit être celui des populations nigériennes. Les populations de Bankilaré assument pleinement cette vérité en contribuant à faciliter justement le travail des Forces de sécurité intérieur », a relevé le ministre d’Etat Mohamed Bazoum. Après avoir rendu un vibrant hommage à cette population et félicité vivement le PNUD pour avoir lancé le projet « REGARDS », le ministre d’Etat en charge de l’Intérieur a demandé à la représentante résidente par intérim du PNUD au Niger de continuer à réfléchir pour la conception des projets qui s’enracinent profondément dans les terroirs.

Pour sa part, la Représentante résidente par intérim du PNUD au Niger Mme Nicole Kouassi a précisé que l’approche ‘’Police de proximité’’ est une démarche de gestion de la sécurité publique selon une approche communautaire. Elle constitue une voie novatrice pour les services de sécurité et fait appel aux principes de rapprochement, de partenariat et de la résolution des problèmes communautaires. La mise en œuvre effective de ce concept au sein des communautés vulnérables, a dit Mme Nicole Kouassi, traduit l’engagement des autorités nigériennes quant à leur détermination à assurer la sécurité des communautés et des personnes.

Ainsi, pour renforcer la sécurité au niveau de la commune rurale de Bankilaré, le projet REGARDS a mis en œuvre plusieurs autres volets en l’occurrence la conduite d’une série de campagnes de sensibilisation et séances de formation des communautés et des forces de défense et de sécurité ; la construction d’un complexe sportif dans la commune de Bankilaré et la construction de la clôture de la Gendarmerie et la formation des Forces de Défense et de Sécurité sur la sécurité communautaire. Dans le cadre de ses activités de sensibilisation sur la consolidation de la paix et de la cohésion sociale, le projet REGARDS a aussi renforcé les capacités matérielles et techniques des radios communautaires.

Auparavant, le gouverneur de la région de Tillabéry M. Tidjani Ibrahim Katchala a indiqué qu’avec les événements qui se passent au Mali, les populations du Nord Bankilaré et Goroual sont victimes d’attaques par des bandits armés du fait de l’inaccessibilité de cette zone séparée par le Goroual. C’est pourquoi le gouverneur de la région de Tillabéry a demandé au gouvernement, dans la mesure du possible, la mise en place d’un pont mobile sur le Goroual pour rendre plus accessible aux Forces de Défense et de Sécurité ce triangle qui est le lieu de refuge et des opérations de ces malfrats. M. Tidjani Ibrahim Katchala a par ailleurs plaidé au nom des populations de la zone, la reprise de la route Téra-Bankilaré qui est aujourd’hui un calvaire pour les usagers.

Après ces allocutions, le ministre d’Etat en charge de l’Intérieur a procédé à la réception de trois (3) motos DT 125 et un lot de matériels de communication offerts par le projet REGARDS à la commune de Bankilaré. Très ému par cette marque d’attention à sa commune, le Chef du groupement de Bankilaré a offert un cadeau au ministre de l’Intérieur et à la Représentante Résidente par intérim du PNUD au Niger.

Après la cérémonie de lancement, la délégation ministérielle a visité successivement une mare qui menace la voie d’accès à Bankilaré ; le nouveau bâtiment de la mairie qui a été financé par le Programme d’Actions Communautaires (PAC III) ; les camps de la Gendarmerie Nationale et de la Garde Nationale ainsi que la préfecture de Bankilaré.

Hassane Daouda,Envoyé spécial(onep)

18 septembre 2017
Source : http://lesahel.org/

Imprimer E-mail

Politique