Forfaits Internet Aitel Niger

Forfait Albarka

Ouverture de la formation des personnels des medias du Niger à Beijing en Chine : raffermir les compétences pour une bonne coopération médiatique Sino-nigérienne

Ouverture de la formation des personnels des medias du Niger à Beijing en Chine : Raffermir les compétences pour une bonne coopération médiatique Sino-nigérienne Les travaux du séminaire de formation destiné aux professionnels des médias publics et privés et des hauts fonctionnaires du Ministère des Affaires Etrangères nigériens ont débuté hier à Pékin, la capitale chinoise. Cette formation est organisée par l'Institut des Recherches et des Formations de l'Administration d'Etat, de la Radio, du Film et de la Télévision (SAPPRFT) et financée par le Ministère du Commerce de la République Populaire de Chine.
Durant trois semaines, les participants découvriront la Chine afin de pouvoir mieux parler d'elle, élargir le champ d'échanges de programmes entre médias chinois et nigériens et découvrir et comprendre l'évolution des médias chinois et leur adaptation aux technologies de l'information et de la communication. La cérémonie d'ouverture a été présidée par Mme Liu Ying, vice présidente de l'Institut des Recherches et des Formations en présence de Mme Zhou Jihong, directrice générale adjointe du département de la coopération internationale de l'Institut et de M. Souley Cissé Oumarou, Chef de la délégation nigérienne. Ce séminaire qui se tient du 06 au 26 septembre 2017, compte ouvrir la voie pour une bonne coopération entre les médias chinois et nigériens qui, du reste permettra aux deux pays de poursuivre les échanges en matière des programmes par exemple pour la radio et la télévision ainsi que le développement numérique de moyens et d'initiatives.
Dans son allocution d'ouverture, Mme Liu Ying a indiqué que son institut avait entrepris une série d'activités et de rencontres avec les médias africains dans le cadre du développement de leur relation. Selon elle, l'amitié entre son pays et l'Afrique a une longue histoire. Mais la reprise diplomatique entre la Chine et le Niger remontait à 1996. Elle s'est très vite
renouée par un important développement. « Depuis 2005, notre institution, avec l'aide du Ministère du Commerce de la République Populaire de Chine, essaie de développer des relations entre les médias d'Afrique et ceux de la Chine. Près de 3000 délégués de 143 pays sont formés dont 1000 africains parmi lesquels, 42 nigériens ont séjourné en 2017 dans notre institut», a déclaré Mme Liu Ying. Elle devait ajouter que la coopération médiatique entre le Niger et la Chine doit être promue, parce qu'elle a donné des résultats satisfaisants. Plusieurs émissions de la radio et de la télévision chinoises sont diffusées sur les chaines de certains organes de presse au Niger. « A travers ce séminaire, nous pouvons dire que de bases solides sont posées pour aller de l'avant », a-t-elle déclaré.


Quant à Mme Zhou Jihong, elle a indiqué dans son intervention que, la politique du développement de la communication à travers ces séminaires de formation est à encourager. Pour elle, son pays attache beaucoup d'importance à la relation internationale des médias et c'est dans ce cadre que, le président chinois avait signé en 2015 au forum international un accord global stratégique de partenariat pour accompagner plusieurs pays du monde. Ainsi, «la coopération médiatique entre la Chine et l'Afrique s'est très
vite développée à travers les échanges technologiques. Nous allons continuer à accompagner le Niger dans cette coopération mutuelle », a-elle assuré. Auparavant le chef de la délégation du Niger a salué le dynamisme et la constance dans les relations sino-nigériennes, notamment dans le domaine des médias. Ce séminaire, estime-t-il, entre dans le cadre de la coopération «gagnant-gagnant» entre la République Populaire de Chine et la République du Niger. Ainsi, il se doit de répondre aux attentes des deux parties et aux besoins des publics de leurs pays respectifs. Selon M. Souley Cissé Oumarou il convient de se réjouir et de se féliciter de la présence des médias chinois au Niger grâce à la politique d'ouverture de part et d'autre qui a abouti à la signature de conventions entre notamment la Radio Chine Internationale (RCI) et des médias nigériens comme la radio R&M. Ainsi, la RCI diffuse ses émissions au Niger en Français, en Haoussa et en Chinois mandarin.
M. Souley Cissé Oumarou a souligné que, vue l'immensité du territoire nigérien, 1.267.000 Km2, le nombre des médias s'avère insuffisant. Le secteur doit encore beaucoup se déployer pour couvrir le pays de manière satisfaisante et réduire les disparités entre les zones. C'est pourquoi, «le Niger s'est résolument engagé dans l'installation effective de la
Télévision Numérique Terrestre (TNT), un projet à la fois ambitieux et vital, pour lequel le Niger attend beaucoup des pays amis à l'instar de la Chine», a-t-il conclu. Il faut enfin souligner que l'Administration Générale de la Presse, de l'édition, de la radiodiffusion, du cinéma et de la télévision (SAPPRFT) est composée de l'Institut des Formations et des Recherches, du Département des Technologies et du Département des Relations Internationales et de la Coopération.
Seini Seydou Zakaria, envoyé spécial(onep)

08 septembre 2017
Source : http://lesahel.org/

 

Imprimer E-mail

Politique