Forfait Albarka

L’ancien Maire de Karma jeté en prison : Le ministre Omar Hamidou Tchiana de nouveau humilié par ses alliés du PNDS-TARAYYA

Omar Hamidou Tchiana Abass DialloSelon des sources dignes de foi, l’ancien maire de la commune rurale de Karma Abass Diallo a été arrêté et jeté en prison en début de cette semaine. Il serait, selon ces sources, entre la prison de Tillabéry et celle de Kollo. C’est l’un des trois maires du parti Alliance des mouvements pour l’émergence du Niger (AMEN-AMIN) à avoir été limogé par le gouvernement pour mauvaise gestion. Dans une déclaration publiée le 10 août dernier, le parti AMEN-AMIN, dirigé par l’actuel ministre d’État chargé des transports, Omar Hamidou Tchiana dit Ladan, avait accusé un parti de la majorité – visiblement le Parti nigérien pour la démocratie et le socialisme (PNDS-TARAYYA) du président Issoufou Mahamadou – de vouloir nuire ces militants. Dans la foulée, le ministre Tchiana et ses amis ont même adressé une mise en garde à ce parti de la majorité qu’ils n’ont toutefois pas eu le courage de nommer. On pensait que cette mise en garde était entendue et comprise par qui de droit et qu’au moins pour un certain moment les militants du parti AMEN-AMIN n’allaient plus inquiéter. Mais avec l’arrestation annoncée de l’ancien maire de Kollo, c’est comme si le PNDS-TARAYYA a choisi, une nouvelle fois, de n’accorder aucune importance au ministre d’État Omar Hamidou Tchiana et à son parti, à qui il semble dire : «Allez vous plaindre où vous voulez…».

C’est en tout cas une nouvelle humiliation que vient de subir le président du parti AMENAMIN qui a fait montre d’un zèle vertigineux dans la propagande pour la réélection du président Issoufou Mahamadou pour un second mandat. Voulant sans doute faire mal à ses anciens amis du Mouvement démocratique nigérien pour une fédération africaine (MODEN-FA/LUMANA-AFRICA), dont le candidat Hama Amadou était qualifié pour le second tour, le ministre d’État Omar Tchiana avait pris la direction de campagne du candidat Issoufou Mahamadou pour la région de Tillabéry. Dans les villes, villages et hameaux où il est passé, il jurait que leur candidat Issoufou Mahamadou allait l’emporter haut les mains. On attend de voir ce que sera sa réaction suite à l’arrestation de son militant et ancien maire de Karma. Avec ce qui vient d’arriver à son camarade de Karma, l’ancien maire de ville de Niamey, lui-même militant du parti AMENAMIN, doit aussi se faire des soucis. Selon la Radio France Internationale (RFI), qu’il n’a d’ailleurs jamais officiellement démentie, lui Assane Seydou est accusé de dé- tournement de plusieurs milliards de francs CFA. Il faut rappeler qu’avant l’ancien maire de Karma, un autre grand militant du parti AMEN-AMIN a été arrêté et jeté en prison. Il s’agit de l’ancien ministre de l’environnement de la lutte contre la désertification, M. Adamou Cheffou, qui a été libéré tout récement.

AO

1er septembre 2017
Source : Le Monde d'Aujourd'hui

Imprimer E-mail

Politique