Forfait Albarka

Tchadoua/Maradi : Le maire échappe de justesse à la motion de défiance !

12 voix pour , 5 contre ; c’est le résultat sorti des urnes à l’issue du vote de la motion de défiance déposée le 18 août dernier par 7 conseillers sur les 17 que compte le conseil municipal de la commune rurale de Tchadoua, département d’Aguié. Le maire Sâadou Yahaya échappe à une voie près à la fronde des conseillers déterminés à le débarquer. En effet, les frondeurs ont pu rallier jusqu’à 12 voix à leur cause, soit une seule voix de moins que le nombre requis pour débarquer le maire. Le code général des collectivités territoriales stipule en son article 68 qu’il faut ¾ du conseil pour faire passer une motion de défiance.

Ada Kané, le chef de file des frondeurs prend ce résultat avec philosophie et considère que chaque chose arrive en son temps. Certes, il reconnaît qu’ils ont perdu, mais ce n’est pas faute d’avoir raison, car les griefs portés en l’encontre du maire sont des faits avérés qu’il est loisible de vérifier à tout moment. Selon lui, la motion n’avait pas seulement pour objectif de le débarquer, mais également de dévoiler à la face du monde ses faits et gestes. Demi satisfaction donc, mais satisfaction quand même puisque le débat aura permis de faire vivre la démocratie, en plus de convaincre la population que le conseil fait bien son travail. Selon lui, il appartiendra au maire de prendre ses responsabilités en impliquant tous les conseillers et en les consultant sur toutes les questions relatives à la vie de la commune.

Du côté du maire Sâadou Yahaya, c’est un véritable ouf de soulagement, car il est passé sur le fil du rasoir. Sur la question de savoir si ce vote traduit une fragilité de son fauteuil, il se défend en disant que cette motion n’est pas comme les autres. Certes, selon lui, il y a eu plusieurs motions à Tchadoua, mais celle-ci a la particularité d’avoir été commanditée et pilotée par des gens extérieurs au conseil. Pour lui, le résultat du vote traduit amplement la corruption et l’achat de conscience dont ses détracteurs ont usé. Heureusement, dit-il, il y a encore au sein du conseil municipal de Tchadoua des gens pour qui la dignité n’est pas un vain mot, des gens qui, malgré toutes les pressions, sont restés fidèles à leur vocation, leur seule vocation qui est de servir la commune.

Mais il appartiendra dorénavant à Sâadou Yahaya de savoir manœuvrer pour conserver ses partisans au sein du conseil, à défaut de pouvoir rallier d’autres voix à sa cause. En effet, après la proclamation du résultat des opérations électorales, beaucoup de conseillers parmi les frondeurs affirment avoir perdu la bataille et non la guerre. Aussi ne serait-il pas étonnant de les voir tenter de se rattraper en déposant dans les prochaines semaines une autre motion de défiance. L’un dans l’autre, les débats autour de la motion aurait permis de mettre à nu la grande division qui règne au sein du conseil municipal de Tchadoua. Et ces tensions ne sont pas de nature à favoriser l’efficacité des actions du conseil.

Garba Boureyma (Maradi)

24 août 2017
Source : La Nation

Imprimer E-mail

Politique