Forfait Albarka

Forum régional pour les jeunes d’Agadez : Création d’entreprise comme alternative à la migration

Le Ministère de l’entreprenariat des jeunes en partenariat avec l’OIM a organisé le Samedi 12 Août 2017, dans la salle de réunion du gouvernorat d’Agadez un forum régional sur le Thème : «  Création d’entreprise comme alternative à la migration ». Ce forum présidé par le directeur de cabinet du ministre de l’entreprenariat des jeunes, en présence du directeur de cabinet du ministre de la jeunesse, des autorités régionales et couplé à la journée internationale de la jeunesse a enregistré une participation massive des jeunes de la région d’Agadez très impliquée dans cette question de la migration qui occupe les discussions quotidiennes dans les fadas des jeunes de la capitale de l’Aïr.

L’emploi des jeunes au centre des préoccupations des autorités

Prenant la parole à l’occasion, le SG de la région d’Agadez, souligne que la question du bien être de la jeunesse est l’une des priorités des autorités de la 7ème République, selon Adam ATTAHIR « Le chômage des jeunes est la cause de l’immigration clandestine vers d’autres pays dans des conditions inacceptables, à la recherche du mieux être », dit-il avant de poursuivre : « Le chômage des jeunes constitue un défi à l’échelle mondiale que la communauté internationale se doit de relever ; c’est pour cette raison que l’emploi des jeunes figure au centre des préoccupations des plus hautes autorités de la 7ème République au premier rang desquelles SEM Issoufou MAHAMADOU Président de la République, chef de l’Etat et SEM Brigi RAFFINI, Premier Ministre, chef du gouvernement qui ont fait de l’entreprenariat des jeunes un des domaines structurants pour lutter contre la pauvreté et le chômage des jeunes », précise le SG de la région d’Agadez.

  1. Adam ATTAHIR souligne l’importance de ce forum couplé à la journée internationale de la jeunesse : « Ce forum, qui regroupe les acteurs régionaux intervenant dans le domaine de la migration et de l’emploi des jeunes, permettra de sensibiliser les jeunes sur les dangers et les conséquences négatives de la migration ; aussi bien sûr les opportunités de création d’emplois, d’entreprises indépendantes, décentes et durables », a dit le SG de la région d’Agadez. Poursuivant, M. Adam ATTAHIR précise que le Niger est un pays de migration ; Agadez constitue un lieu de résidence pour une forte communauté d’étrangers appartenant à différentes nationalités et une ville de transit pour les migrants appartenant principalement à des pays subsahariens ; les refoulés Ouest Africains de Libye ou d’Algérie reconduits à la frontière Nigérienne se retrouvent sans moyens au mieux à Agadez, au pire dans le désert. Cette situation alarmante ne peut laisser indifférent aucun gouvernement ; c’est pourquoi notre conviction est que c’est avec des jeunes que le gouvernement trouvera des mesures appropriées de faire d’eux une ressource durable de développement locale et Nationale’’.

Les objectifs visés par le Forum Régional

Selon M. Mounkaila Hassan INGOYLA, directeur de cabinet du ministre de l’entreprenariat des jeunes qui a présidé l’ouverture des travaux, ce forum a pour objectifs la sensibilisation. Il vise à sensibiliser les jeunes de la région d’Agadez sur la nécessité de créer leurs propres entreprises en vue de contrecarrer le départ vers la migration irrégulière. « Nous avons constaté au niveau de la région que tous ces migrants transitent par Agadez et invite d’amener les jeunes à ne pas s’engager sur cette voie empruntée par les jeunes de la sous Région, nous avons jugé nécessaire de venir à Agadez organiser ce forum avec les jeunes ».

Le directeur de cabinet du ministre de l’entreprenariat des jeunes se félicite de la mobilisation des jeunes d’Agadez qui ont participé massivement au forum. Les jeunes ont été largement mobilisés et nous nous sommes dits que le seul canal de communication qui vaille c’est de permettre l’échange, l’interaction avec ces jeunes là en utilisant principalement la langue nationale Haoussa, dit il.

  1. INGOYLA précise que le gouvernement va appuyer cette jeunesse. A travers le ministère de l’entreprenariat des jeunes, le gouvernement de la 7ème République a élaboré un plan d’actions triennal couvrant la période 2018 – 2020, et ce plan là est assorti d’une feuille de route intermédiaire couvrant la période pour le restant de l’année 2017. Donc ce plan d’action a été élaboré justement pour aider les jeunes qui disposent des entreprises et les jeunes porteurs des projets de création d’entreprises, confie le directeur de cabinet du ministre de l’entreprenariat des jeunes au journal la NATION.
  2. Mounkaila Hassan INGOYLA nous confie que c’est un plan d’action avec lequel nous avons rencontré à deux reprises SEM Issoufou MAHAMADOU Président de la République, chef de l’Etat en présence du premier ministre SEM Brigi RAFFINI. Ce plan là a été uniquement conçu pour les jeunes, et élaboré de manière participative, avec toutes les structures intervenant dans le domaine de l’entreprenariat. C’est vraiment un plan d’action colossal pour créer d’emplois au profit des jeunes.

Une initiative louable pour les jeunes

Le président régional du conseil des jeunes d’Agadez pense que ce forum vient à point nommé. « La question de migration est crucial pour la jeunesse d’Agadez ; et cette initiative qui vise à créer des entreprises comme alternative à la migration est à féliciter, confie Abdourahman Ousman KOUTATA, au journal la NATION. Selon M. KOUTATA, ce forum couplé à la journée internationale de la jeunesse qui a pour Thème : « la jeunesse édifie la paix ; va contribuer à consolider la paix ; créer des emplois pour les jeunes ; c’est aussi consolider la paix, et créer un climat de sécurité ; parce que sans emploi les jeunes peuvent s’adonner à des actes de crimes, parce que notre région a connu beaucoup des conflits et c’est pour cela que nous ne pouvons que féliciter le ministère de l’entreprenariat des jeunes et l’OIM pour les appuis à la jeunesse pour freiner la migration irrégulière.

Le président régional du conseil des jeunes d’Agadez confie au journal la NATION que les jeunes constituent un crédo sur lequel l’Etat peut s’adosser pour avoir un développement durable et la création d’emplois pour les jeunes est synonyme de ce développement. Nous trouvons franchement cette initiative louable, conclut Abdourahman Ousman KOUTATA président régional du conseil des jeunes d’Agadez.

Il faut préciser que ce plan colossal s’élève à 15.071.000.000 FCFA qui seront injectés dans l’économie Nigérienne pour la création d’emplois au profit des jeunes pour combattre la pauvreté et le chômage.

Issoufou Hadan (Agadez)

15 août 2017
Source : La Nation

Imprimer E-mail

Politique