Forfait Albarka

Le PNDS-Tarayya est-il un parti de surhommes ?

Le PNDS-Tarayya est-il un parti de surhommes ?« Pendant l’accouchement, la femme ne saurait cacher son nombril. » C’est ce que dit un proverbe de chez nous. Aujourd’hui, des voix plus ou moins intéressées s’élèvent pour vouloir démentir la discorde dans les entrailles du parti au pouvoir PNDS-Tarayya. Ce n’est ni plus, ni moins qu’une façon de chercher à être plus royaliste que le roi. Dans une longue interview accordée à notre confrère Le Républicain, le secrétaire général adjoint du PNDS-Tarayya Kalla Ankouraou n’a pas démenti une crise au sein de son parti. Il s’est juste contenté de dire que son parti a déjoué tous les pronostics de déchirement de ses adversaires depuis plus de 20 ans. Il a également exprimé son inquiétude par rapport à la cohésion du parti au pouvoir. « (…) le pire qui puisse nous arriver c’est de commencer à douter des vertus de la cohésion, de la solidarité entre camarades et de la discipline, ces valeurs qui ont caractérisé la vie de notre parti et qui nous ont toujours permis de réussir là où les autres échouent »disait Kalla Ankouraou, SG.A du PNDS-Tarayya. Il lui aurait pourtant été très facile et tout autant simple de dire : « le PNDS-Tarayya n’est pas en crise, loin s’en faut ! » Mais il ne l’a pas fait. Pourquoi ? Certainement parce que sa sagesse ne lui permet pas de dire des contre-vérités.

Alors, que des corps « étrangers » s’agitent pour tenter de démentir les divergences au sein du parti rose ne nous surprend guère et non plus, ne nous convainc pas. Le PNDS n’est pas un super parti politique, animé par des super-hommes ou des robots, programmé pour être à l’abri de querelles intestines. C’est une formation comme toutes les autres avec ses hauts et ses bas. A la différence que les bas du parti rose risquent fort bien de lui être fatals. En tout cas, la descente aux enfers se poursuit et elle finira pas éclater au grand jour, tôt ou tard. Donc, que les gesticulateurs cessent d’assimilées nos publications à des instruments de l’Opposition politique. Une Opposition avec laquelle nous n’avons aucune relation tout comme d’ailleurs nous n’avons aucune relation avec le PNDS-Tarayya. Nos rapports se limitent au strict domaine professionnel et cela que ce soit avec le pouvoir ou son opposition. De part et d’autre, pour les besoins de la recherche et l’accès à l’information, nous avons nos petites relations qui nous informent de ce qui se passe et au PNDS-Tarayya et à l’Opposition. Point barre ! d’ailleurs les soi-disant gesticulateurs le savent très bien même s’ils feignent l’ignorer, mais puisque, pour les besoins de leur business, il faut convaincre Guri system du contraire pour accéder à quelques pages de publicité et les quelques billets de banque qui vont avec.

07 juilet 2017
Source : Le Monde d'Aujourd'hui

Imprimer E-mail

Politique