Orange experience digitale 2

Guéguerre Issoufou-Bazoum : Bazoum sur une mine anti-personnelle ?

Guéguerre Issoufou-Bazoum Bazoum sur une mine anti-personnelle ?Selon des informations dignes de foi, 48 heures après la réunion du présidium du PNDS-Tarayya pour statuer sur le cas du comportement de Bazoum vis-à-vis de Issoufou Mahamadou, des sages du parti l’ont rencontré pour lui conseiller d’aller s’excuser auprès du chef de l’Etat, Issoufou Mahamadou qui, avant tout, est le président de la République du Niger. Au début de cette rencontre avec Bazoum, ce dernier ne voulait pas aller s’agenouiller devant le Président Issoufou, mais après de longues réflexions, il a accepté d’aller demander des excuses auprès du Président Issoufou. En prenant son courage à deux mains, il a décidé de se rendre chez le Président Issoufou pour les excuses. Malheureusement le président Issoufou Mahamadou a refusé de le recevoir.

Comme nous avons déjà dit dans une de nos livraisons que deux amis de Bazoum, à savoir Foumakoye Gado et Hassoumi Massaoudou, l’avaient conseillé de ne pas trop tirer sur la corde avec le Président Issoufou, car c’est lui et lui seul qui peut tirer sur la corde et non personne d’entre eux. Et voilà les conséquences de son entêtement à mener une guerre ouverte contre le chef de l’Etat qui a tous les pouvoirs de créer ou de ne pas créer des problèmes à toute personne dans ce pays. Au finish, l’on peut dire que les jours de Bazoum sont comptés à la tête du PNDS-Tarayya et que cette mine anti-personnelle peut sauter à tout moment sous ses pieds. Aux dernières nouvelles, il semblerait que toutes les personnes qui ont été nommées par Bazoum Mohamed au niveau de son 1er poste ministériel, c’est-à-dire le ministère des Affaires étrangères et actuellement au ministère de l’Intérieur, sont tous sur une liste noire. Bien sûr, tous disent qu’ils sont des militants du parti rose et non des partisans de Bazoum, sauf ses proches parents qui sont aujourd’hui dans le collimateur et qui risqueront d’être remerciés du jour au lendemain.
07 juilet 2017
Source : Le Monde d'Aujourd'hui

Imprimer E-mail

Politique