Entretien entre le Président de la République  et le Vice-Président de la Banque Mondiale pour l'Afrique de l'Ouest et du Centre : La Coopération entre le Niger et la Banque Mondiale au centre des échangesLe Président de la République, Chef de l’Etat, SE Issoufou Mahamadou s’est entretenu, par visioconférence, hier dans l’après-midi, avec le nouveau Vice-président de la Banque Mondiale pour l’Afrique de l’Ouest et du Centre, M. Ousmane Diagana. L’entretien entre les deux personnalités a essentiellement porté sur la Coopération entre le Niger et la Banque Mondiale. Les échanges se sont déroulés en présence du Ministre des Finances, M. Mamadou Diop.

Le  Ministre des Finances, M. Mamadou Diop a résumé à la presse de manière globale le contenu de l’entretien. Il a souligné que les échanges ont porté sur la coopération entre le Niger et la Banque Mondiale, de manière spécifique sur trois points. La situation économique du Niger, la pandémie de la COVID 19 et son impact sur la santé et sur l’économie nationale et enfin sur le plan de riposte de la COVID 19. Le Ministre a indiqué que les échanges ont été très riches, d’où la satisfaction des deux personnalités. Au cours des échanges, M. Ousman Diagana a salué la bonne coopération entre le Niger et la Banque Mondiale, tout en rendant un hommage au Président de la République Issoufou Mahamadou pour son leadership au niveau sous régional avec la présidence de la CEDEAO, mais au niveau continental aussi avec la ZLECAF dont il est le champion. 

Le Ministre des finances a relevé que le financement attendu de la Banque Mondiale est d’environ 675 milliards de FCFA. Il a expliqué que sur les 675 millions une partie est destinée à la prise en charge de l’impact sanitaire et économique de la COVID 19, une autre sera  destinée à la réorientation des projets de la Banque Mondiale au Niger pour la prise en charge de la pandémie de la COVID 19. «Au cours des échanges le Président de la République a insisté sur les priorités du Niger. La première étant la sécurité et le lien entre sécurité et développement, parce que sans sécurité il n’y a pas de développement.

Imprimer E-mail

Politique.