Forfait Albarka

POLITIQUE.

CSC OnepC’est avec une grande surprise que nous avons reçu le communiqué du CSC nous signifiant une mesure de mise en demeure à l’encontre de notre organe de presse, ainsi que ceux de l’ORTN, à savoir la radio et la télévision nationales.

Sans verser dans une quelconque polémique avec l’instance de régulation (pour laquelle nous avons un très grand respect au regard de l’importance de sa mission), nous estimons, au niveau de l’ONEP, que cette décision tendant à nous indexer comme étant un ‘’prédateur’’ de l'accès des partis politiques et des organisations de la société civile à nos colonnes, est une accusation trop hâtive et injuste.

La présidente de la Haute Autorité Nigérienne à l’Energie Atomique (HANEA), Dr Zeinabou Mindaoudou, et le directeur Division Afrique de l’Agence Internationale de l’Energie Atomique (AIEA), M. Shaukat Abdulrazak, ont co-animé mercredi dernier une conférence de presse relativement à la mission de travail de trois jours que M. Shaukat a effectué dans notre pays.

Issou Paul Kagame 01Le Président de la République, Chef de l’Etat, SEM Issoufou Mahamadou, a regagné Niamey, hier après-midi, de retour d’Addis Abeba, en Ethiopie, où il a participé au 28ème Sommet des Chefs d’Etat et de Gouvernement des pays membres de l’Union Africaine (UA).

marche societe civile opposition 04 02 2017Un peu plus d'un mois après une première manifestation d'ampleur, la société civile nigérienne et l'opposition étaient à nouveau dans les rues de Niamey samedi matin. Plusieurs milliers de personnes qui dénonçaient la mal gouvernance, les difficultés du secteur de l'école et la présence des bases militaires étrangères, ont battu le pavé ralliant la place Toumo à celle de l'Assemblée nationale où un meeting s'est tenu. De petits commerçants déguerpis du grand marché faisaient également partie de la manifestation.

C’est la seconde fois que la société civile et ses camarades de l’opposition, après une longue bataille juridique, descendent dans les rues de la capitale. Sur près de dix kilomètres, ils ont battu le pavé en scandant des slogans hostiles au régime de Niamey et dénoncé, selon eux, la mauvaise gouvernance.

Societe Civile Niger 06C’est peut-être le bon moment de se le rappeler. Notre pays le Niger vit aujourd’hui dans sa 7ème REPUBLIQUE. En termes de « sprint constitutionnel », aucune nation au monde n’a réussi autant de performances en seulement 50 ans. A l’évidence des « tristes performances » auxquelles la « Société Civile » y a incontestablement contribué.

Pour l’essentiel, cette « inflation républicaine », hormis ses causes exogènes évidentes, est le résultat des « comportements prédateurs » de « politiciens sans scrupule », de « militaires véreux » et d’une « société civile immature ». Ensemble, ils ont formé le « trio infernal » qui a précipité notre pays, de république en république, les unes plus « Gondwana » que les autres.

 

http://www.nigerdiaspora.net/images/Gandou-ZakaraConf-Presse-.jpgElles sont contenues dans ce document, signé à Paris, au lendemain de la saisie du Mont Greboun, l'avion présidentiel, par Africard. Parti à Paris avec Saïdou Sidibé, ancien ministre des Finances aux fins de négocier un accord amiable avec Africard, Gandou Zakara, on le remarque, est au centre de bien des choses depuis que Brigi Rafini l'a instruit de retirer le dossier des mains de Abdou Labo. Alors que des fonds importants sont concernés par la saisie opérée, notamment la reconstruction de la route Tahoua-Arlit et la mise en valeur des vallées de l'Irhazer et de l'Aïr, Gandou Zakara et Saïdou Sidibé mettent leur priorité sur le Mont Greboun. Un choix qui en dit long sur les rapports qu'ils ont avec l'intérêt général.

Niger Africard Contentieux EtatImage d'illustrationQue CONTEC GLOBAL soit nigérian, indien ou même canadien ne change rien au fond du dossier. Le Courrier constate toutefois qu'il est basé à Londres mais est mieux implanté au Nigeria plus que partout ailleurs dans le monde. En effet, il n'y a qu'au Nigeria où CONTEC GLOBAL dispose de deux antennes, une, installée Abuja ; l'autre, à Lagos. Le site officiel du groupe fait foi. Il est consultable sur Internet pour tous ceux qui désirent s'en convaincre. Il est d'ailleurs fort probable que ce soit avec une des deux filiales du Nigeria que l'État du Niger est en train de travailler actuellement. Sans aucune convention et c'est Gandou qui le révèle. CONTEC GLOBAL travaillerait ainsi, selon Gandou, dans l'informel. Mais pour le compte de qui et selon quels artifices produit-elle, depuis des années, des passeports biométriques et électroniques pour l'État sans que le contrat soit sous-tendu par une quelconque convention. Il y a manifestement anguille sous roche. Ce qui veut dire que le marché régulièrement acquis par Africard n'a pas été annulé au nom de la loi sur le Partenariat public-privé, mais bien pour d'obscures raisons qu'un jour, Gandou aura sans doute à expliquer.

Brigi Rafini Africard NigerMalgré les documents de preuve qui l'accablent et le point de presse de Gandou Zakara, qui n'a manifestement servi qu'à enfoncer un peu plus son supérieur hiérarchique, Brigi Rafini s'est cru en devoir de nous adresser un droit de réponse. Un droit de réponse, cependant, qui n'apporte rien pour dégager sa responsabilité dans ce scandale. Il n'a ni apporter la preuve que l'arrêt de la Cour d'Etat est faux ni démontrer que Mohamed Moussa ne lui a pas notifié le compromis trouvé avec Africard, encore moins qu'il a instruit Gandou Zakara aux fins de retirer le dossier des mains du ministre de l'Intérieur de l'époque ; ce que celui-ci a fait par lettre n° 000446/SGGG/DGL/CE du 09 juillet 2012.

Abdou Labo AFRICARDEnfin, le gouvernement décide de briser le silence après plus d’un semestre de polémique relativement au contentieux qui oppose l’Etat du Niger à la société AFRICARD. Et ce sont les principaux défenseurs du gouvernement, en l’occurrence le Secrétaire général du gouvernement Gandou Zakara, et le Directeur du Contentieux de l'Etat, Ibro Zabaye, qui ont finalement fait face à une partie de la presse, le samedi dernier. Mais à la lecture de leurs interventions, ils ont plus défendu leur patron Brigi Rafini que l’Etat du Niger, de même qu’ils ont accusé Abdou Labo que de démentir les publications de notre confrère Le Courrier …

Gandou Zakara 02A travers le silence assourdissant que le gouvernement avait gardé dans l’espoir que les révélations les unes plus compromettantes que les sur le contentieux judiciaires finiront par s’estomper. Mais devant la persistance des révélations qui ont montrent à quel point les princes de la renaissance nous gouvernent mal, le Secrétaire général du gouvernement, Gandou Zakara, est finalement envoyé au charbon pour tenter de noyer le poisson dans l’eau, en montrant que le confrère à l’origine des révélations n’a pas fait preuve de professionnalisme dans l’exercice du métier.

Page 5 sur 694