mercredi, 22 février 2017 23:08

Poursuite des visites du ministre du Développement Communautaire et de l'Aménagement du Territoire : S’assurer des actions des ONG dans notre pays

Rate this item
(0 votes)

Amani Abdou Ong NigerLe ministre du Développement Communautaire et de l'Aménagement du Territoire, M. Amani Abdou poursuit sa série de visites entamée depuis lundi dernier. C’est ainsi qu’il a visité mardi , des sites de travaux de récupération de terre de Satara (Simiri) et de Tondobanda (Tondikiwindi) dans le département de Ouallam. Ces réalisations sont soutenues et financées par le Programme Alimentaire Mondial (PAM). Hier matin, le ministre Amani Abdou s’est rendu au siège de l’Organisation pour le Développement Inclusif au Niger (ODI-Niger) à Niamey.

A son arrivée au siège de l’organisation pour le développement inclusif au Niger (ODI –Niger), le ministre du Développement Communautaire et de l'Aménagement du Territoire a été accueilli par les responsables de l’ONG. M. Amani Abdou a rappelé aux responsables de ladite ONG que l’une des missions de son département ministériel consiste à suivre les actions des ONG, mais aussi de veiller à leur promotion surtout celles qui participent au développement social de notre pays. Il a aussi réitéré son engagement à accompagner les ONG qui sont respectueuses des textes et de leurs engagements vis-à-vis de l’Etat et de la communauté. De son côté, le secrétaire exécutif par intérim d’ODI-Niger Salmana Hassan a expliqué à la délégation ministérielle que l’ODI-Niger est une ONG sociale qui intervient dans le secteur de la santé en agissant à la réhabilitation des enfants qui ont les problèmes de pied ou de bras.

A cela s’ajoute la formation professionnelle des jeunes handicapés en les prenant en charge au niveau d’ODI-Niger ou sur le terrain. Selon lui, l’Ong dispose de son propre atelier orthodromique où elle fabrique des produits et articles notamment pour les handicapées à savoir les prothèses orthèses l’ONG intervient aussi dans le renforcement des capacités des bénévoles pour la prise en charge des enfants en difficulté motrice cérébrale. Pour ce faire, cette structure ambitionne de couvrir toutes nos régions mais faute de moyens, elle se contente de sa zone d’intervention à savoir Dosso, Tillabéry et Niamey. En réponse, le ministre a salué l’humanisme et l’originalité des actions de l’ONG-ODI-Niger. M. Amani Abdou a assuré de son accompagnement pour que ODI-Niger puisse accomplir normalement ses missions.

Lundi dernier, le ministre du Développement Communautaire et de l'Aménagement du Territoire, M. Amani Abdou s’est rendu dans le département de Ouallam. C’est ainsi que la délégation a visité plusieurs réalisations dont notamment des sites de récupération de terres dégradées. Visiblement, cette action financée par le PAM a renforcé la résilience de la population. En effet, cette initiative du PAM cadre bien avec les actions menées par nos plus hautes autorités notamment en matière de lutte contre la pauvreté, l’exode, le chômage et l’insécurité à travers la régénération des ressources.

Au niveau du premier site visité à savoir, Satara ce sont 68 ha qui ont déjà été récupérés tandis que sur le second site (Tondobanda) 100 ha sont en cours de récupération. Au total, ce sont quelques 300 bénéficiaires qui travaillent au niveau ces deux sites. Visiblement satisfait de cette démarche, le ministre M. Amani Abdou a exhorté la population à s’approprier de ces actions communautaires.

Le ministre a saisi cette occasion pour rencontrer les responsables des ONG actives dans cette zone mais aussi ceux de la direction départementale du développement communautaire. Il a salué l’apport et la collaboration de ces ONG avec les autorités locales, tout en soulignant que son département ministériel a aussi pour mission la promotion et le contrôle des ONG. Par conséquent, il est de ses prérogatives de savoir ce qui se passe réellement sur le terrain afin de faire la différence entre l’annonce et l’action de ces partenaires au développement.

A la fin de cette étape de Ouallam, le ministre Amani Abdou a salué cette initiative du PAM, tout en estimant que ces actions doivent être capitalisées, dupliquées et partagées avec les autres. Selon lui, le soutien du PAM a permis de renforcer la résilience des populations cibles et d’améliorer ainsi leurs conditions de vie. Évoquant les travaux de récupération des terres, le ministre en charge du Développement communautaire s’est réjoui de constater que des terrains totalement dégradés et inexploités il y’a quelques années sont redevenus aujourd’hui fertiles et cultivables. C’est pourquoi, le ministre Amani Abdou a demandé aux services techniques d’accompagner cette dynamique pour que la population puisse tirer le maximum de profits de ces initiatives.

Mamane Abdoulaye,Envoyé spécial(onep)

22 février 2017
Source : http://lesahel.org/

Last modified on jeudi, 23 février 2017 00:05

Orange Campagne Ramadan 2