mercredi, 22 février 2017 22:47

Atelier national de validation technique et du document sur les relais communautaires : L’intégration des relais communautaires dans le processus et actions de développement en question

Rate this item
(0 votes)

Le ministre du Développement Communautaire et de l’Aménagement du Territoire M. Amani Abdou, a présidé hier matin, la cérémonie d’ouverture d’un atelier national de validation technique du document sur les relais communautaires. L’Objectif de cette rencontre est de permettre au Gouvernement et à ses partenaires de disposer d’un document de référence en matière de recours aux prestations des relais communautaires de développement au Niger. Cet atelier regroupe les membres du cadre de réflexion sur la structuration des relais communautaires au Niger, les représentants des partenaires techniques et financiers et les responsables des Organisations Non Gouvernementales et Associations.

Pour le ministre du Développement communautaire et de l’Aménagement du territoire, la tenue de cet atelier est une étape qui marque la consécration d’un long processus conduit par les différents ministères sectoriels utilisateurs des relais communautaires sous le leadership de son département ministériel. M. Amani Abdou a dit que l’évaluation des Objectifs du Millénaire pour le Développement (OMD) s’est achevée en septembre 2015, sous l’égide des Nations Unies et un nouvel agenda à l’horizon 2030 appelés « Objectifs du Développement Durable (ODD)» a été adopté. Pour être à ce rendez-vous, le Niger se doit de développer une stratégie de gestion efficace des interventions à assise communautaire dans tous les domaines et qui constituent un levier majeur de l’atteinte des ODD, prenant appui sur les relais communautaires de développement (RCD).

Le relais communautaire, explique le ministre est, toute personne désignée par sa communauté sur la base d’un certain nombre de critères et qui s’engage à assurer volontairement des services spécifiques rentrant dans le cadre du développement sanitaire, social, culturel et économique de cette communauté. « Une enquête du ministère de la Santé Publique sur les relais communautaires a relevé que les approches non harmonisés au plan technique et financier ne favorisent pas une optimisation et une pérennisation des actions des relais communautaires. C’est ainsi que dans le cadre du recours aux relais communautaires, certains ONG et projets de développement passent par des structures ad ’hoc et d’autres par des structures trouvées sur place dont les critères de sélection sont assez variés. Aussi, le mode de motivation ainsi que les mécanismes de suivi des relais communautaires sont également variables d’un intervenant à l’autre, parfois dans une même zone » a expliqué M. Amani Abdou.

Compte tenu de l’importance de cet atelier, le ministre du Développement communautaire et de l’Aménagement du territoire a demandé aux participants d’apporter toutes leurs contributions, de présenter leurs expériences et de participer activement aux travaux pratiques qui porteront sur des projets de leur choix. Le ministre Amani Abdou a enfin adressé ses sincères remerciements à l’UNFPA pour son appui constant au ministère.

Aïssa Abdoulaye Alfary(onep)

22 février 2017
Source : http://lesahel.org/


Onep Nigerdiaspora 2017

Sahel et Sahel Dimanche
abonnement en ligne sur le site web
www.lesahel.ne