Airtel Niger

Forfait Albarka

Consultations sur la loi relative à l'interdiction de la production, l'utilisation et la commercialisation des sachets plastiques : Gouvernement et opérateurs économiques s'accordent sur l'application de ladite loi

Consultations sur la loi relative à l'interdiction de la production, l'utilisation et la commercialisation des sachets plastiques : Gouvernement et opérateurs économiques s'accordent sur l'application de ladite loi Le ministre de l'Environnement et du Développement Durable, M. Almoustapha Garba, ainsi que son homologue du Commerce et de la Promotion du Secteur Privé, M. Sadou Seydou, et celui de la Ville et de la Salubrité Urbaine, M. Habi Mahamadou Salissou, ont rencontré, hier après-midi, les opérateurs économiques dans la salle de conférence de la Chambre de Commerce et d'Industrie du Niger relativement à la loi portant sur l'interdiction de la production, de l'importation, de la commercialisation, de l'utilisation et le stockage des sachets et des emballages en plastique à basse densité ainsi que son décret d'application.
Au cours de la rencontre, le ministre de l'Environnement et du Développement Durable M. Almoustapha Garba a d'abord rappelé que le gouvernement a adopté la loi 2014-63 du 5 novembre 2014 afin de mettre fin aux activités allant de la production à l'utilisation et la commercialisation des sachets plastiques compte tenu de leurs impacts socioéconomiques et environnementaux. En effet, il a précisé qu'un décret d'application de cette loi a été adopté en 2015. Une période moratoire a été accordée aux importateurs. Notons que cette loi est jusque-là tributaire de manque d'application. C'est pourquoi le gouvernement a décidé de procéder à sa mise en application.
C'est ainsi qu'en prélude à l'entrée à la mise en application de cette loi, les membres du gouvernement ont rencontré les opérateurs économiques pour échanger et trouver avec eux une solution adéquate permettant l'application de la loi portant sur l'interdiction de la production, de l'importation, de la commercialisation, de l'utilisation et le stockage des sachets et des emballages en plastique à basse densité ainsi que son décret d'application dans l'intérêt du pays.


À l'issue des échanges, le ministre de l'Environnement et du Développement Durable, M. Almoustapha Garba, a déclaré qu'ils se sont compris avec les opérateurs économiques. À cet effet, il a annoncé que la loi sera strictement appliquée, mais de manière souple dans un premier temps afin de permettre d'écouler les stocks qui existent déjà. Il a par ailleurs noté qu'aucune importation à partir de ce jour ne sera tolérée et le service des douanes y veillera à l'exception des commandes qui sont déjà en cours et les fiches vont être certifiées par la Chambre de Commerce. L'application de cette loi contribuera à faire face à la pollution et à créer un cadre de vie approprié pour les populations nigériennes.
Auparavant, le président de la Chambre de Commerce et d'Industrie du Niger, M. Moussa Sidi, a salué et félicité les membres du gouvernement ayant pris part à la rencontre pour leur initiative qui a consisté à appeler les acteurs économiques en vue de discuter sur le contenu de cette loi et sur les conditions de sa mise en application effective.
Certes, une période moratoire a été observée, mais il est important pour les opérateurs économiques d'échanger avec le gouvernement sur les modalités les plus idoines pour conduire le processus et surtout envisager des mesures d'accompagnement, a-t-il indiqué. Il a enfin exhorté ses collègues opérateurs économiques à saisir cette occasion pour mieux appréhender le contenu des textes, faire des recommandations sur les modalités pratiques de leur mise en œuvre et examiner la possibilité d'investir dans la collecte, la transformation et le recyclage des déchets plastiques.

Laouali Souleymane (ONEP)

17 août 2017
Source : http://lesahel.org

Imprimer E-mail

Environnement