Airtel Niger

Forfait Albarka

Avertissement

JUser::_load : impossible de charger l'utilisateur ayant l'ID 62

mardi, 28 février 2012 11:48

Poursuite de la 33ème édition du Sabre National à Maradi : des combats impitoyables aujourd’hui entre les lutteurs de Tahoua et Diffa et ceux de Niamey-Agadez Spécial

Écrit par
Évaluer cet élément
(0 Votes)
lutte_maradi_2Les combats rentrant dans le cadre de la 33ème édition du Sabre National se poursuivent toujours dans l’arène Yacouba Ango de la capitale du Katsina. Hier matin, Diffa a affronté Agadez, et Maradi a rencontré Dosso. A cette occasion, le public chaud de Maradi a eu droit à de grosses empoignades entre les gladiateurs des quatre régions.

La rencontre Diffa-Agadez, se résume par le duel impitoyable entre le seul invaincu de l’écurie du Manga, Kabirou Mai Ankoua, et Laminou Maibada, deux fois champion national. Ce fut un combat d’une excellente qualité technique, car tous les deux sont réputés être de fins techniciens. L’accrochage a finalement tourné à l’avantage de Maidaba, qui, d’un crochet du pied gauche parvient à envoyer Mai Ankoua sur le sable frais de l’arène. Diffa prendra quelques minutes plus tard sa revanche par Tassiou Ibrahim, qui met fin à l’invincibilité de Nakango Jikan Salmay. A l’issue de la rencontre, Diffa l’emporte par 6 victoires contre 4 pour Agadez. La seconde rencontre de la matinée a été d’un niveau plus relevé. Celui que l’on considère comme la révélation de l’année, Moussa Abdoulaye de Maradi, a mordu la poussière, devant le stratège Dossolais, Aboubacar Oumarou Tchéra. Le champion en titre Oumarou Ali Bindigaou a quant à lui battu Issaka Issaka, et conforte sa position de leader. A l’issue de cette confrontation, Dosso remporte 5 victoires contre 4 pour Maradi, et 1 (un) nul.

Dimanche après midi, la double confrontation Maradi-Diffa et Agadez-Dosso a été d’un niveau technique. En particulier, le combat entre le champion sortant, Oumarou Ali Bindigaou, et Tassiou Ibrahim de Diffa. Ce dernier est d’ailleurs son coéquipier au sein de la sélection nationale. Ce sont donc deux lutteurs qui se connaissent parfaitement, pour avoir plusieurs fois combattu ensemble au Niger comme à l’extérieur. Et c’est sans aucune surprise que Tassiou Ibrahim est parvenu à bloquer la furie de Bindigaou. Il lui aura fallu atteindre la deuxième série des 5 minutes, soit 18 minutes de combat, pour  mettre son adversaire à genou. Pendant ce combat de titans, tout Maradi avait retenu son souffle. Et lorsqu’est venue la délivrance, les scènes de joie ont envahi les travées de l’arène Yacouba Ango. Finalement, Maradi a pu se tirer d’affaire avec trois invaincus ; Moussa Abdoulaye, Oumarou Bindigaou et Issa Dan Gawaro. Le seul invaincu de Diffa, Kabirou Mai Ankoua, est lui aussi demeuré en course à l’issue de son combat contre Maman Labo de Maradi. Au décompte final, Maradi a remporté les gains du match par 6 victoires contre 4 pour Diffa. En deuxième heure, Agadez était opposé à Dosso. Deux fois Champion national, Laminou Maidaba s’est aisément débarrassé de Alka Dan Malam de Dosso. Son coéquipier, Nakango Jikan Salmay, un fin technicien, a fait autant en battant Lawali Dan Lamso de Dosso. Quant aux ténors Dossolais que sont Boubé Boureima, Idé Baraji, Aboubacar Oumarou Tchéra, Halilou Soumaila et Badamassi Assoumane, ils se sont imposés face à leurs adversaires  de l’Aïr. Au décompte final, Dosso remporte la partie par 6 victoires contre 4 pour Agadez.

Le programme de ce matin prévoit dans la matinée Tahoua-Diffa ; et Niamey-Agadez. Dans l’après midi, Maradi-Tillabéri ; et Dosso-Zinder.

Oumarou Moussa, envoyé spécial

28 février 2012
publié le 28 février 2012
Source : Le Sahel

{sidebar id=1}


Lu 11466 fois Dernière modification le mercredi, 29 février 2012 15:15