Avertissement

JUser::_load : impossible de charger l'utilisateur ayant l'ID 62

lundi, 12 avril 2010 15:06

La nigérienne de la semaine : Hadiza Moussa-Saley

Rate this item
(0 votes)
Dr. Hadiza. Moussa-Saley
Quel a été votre parcours académique ?  Terminale C au Lycée Issa Korombé de Niamey; Maîtrise de Mathématiques pures  au Maroc complétée par un doctorat de mathématiques appliquées à Nancy en France en février 2002.  Quels sont les facteurs qui ont orienté votre carrière ?
J'ai toujours été guidée par ma soif du savoir et mon esprit d'indépendance. Le savoir sous toutes ses formes : les sciences aussi bien pures qu'appliquées mais aussi la littérature et l'histoire.

Pouvez-vous nous donner un aperçu de vos expériences professionnelles nationales et internationales?
J'ai commencé ma carrière dans l'enseignement et la recherche à l'université de Nancy 1 en France. Après un passage à l'université de Grenoble II, je suis rentrée  au Niger  dans l'optique de mettre en  place un master de recherche en mathématiques financières  à l'université de Niamey. Ensuite, j'ai occupé un poste d'enseignante au CESAG de  Dakar avec une position de chercheur associé à l'université Paris Dauphine en France. Mes axes de recherches étaient alors  jusque là essentiellement tournés vers les mathématiques des marchés financiers et l'application de la théorie des jeux à l'audit. C'est par la suite que j'ai été cooptée sur un poste de chercheur en hydrologie statistique à l'INRS du Québec au canada. Mon retour en Afrique (au Burkina- Faso)  et plus précisément au 2iE de Ouagadougou a pour principal objectif de consolider mes activités de recherche en modélisation mathématique des impacts du changements climatiques sur les ressources environnementales ... et éventuellement d’aboutir à  la création d'un laboratoire de recherche  dédié en collaboration avec des pairs africains basés un peu partout dans le monde.

Quelles sont les difficultés et les éléments facilitateurs que vous avez rencontrés en tant  que fonctionnaire internationale ?

Au risque de vous surprendre, je vous dirai que toutes les difficultés auxquelles j'ai pu être confrontée pendant ma carrière internationale  se sont muées au fil du temps en d'intéressantes opportunité de  collaboration avec mes anciens employeurs. De cette vie-là, je ne retiens  donc que le meilleur : la possibilité de pouvoir s'enrichir tant intellectuellement que  sur un  point de vue purement personnel (formation humaine)  au contact d'individus  de background divers et en provenance de tous les horizons.

Quels sont les enseignements que vous avez tirés de votre expérience ?
Deux choses: la première c'est que le travail  finit toujours par payer et la seconde c'est que rien n'égale l'auto-motivation et que cultiver le meilleur en soi vaut mieux que la vaine  espérance que le  meilleur vienne toujours des autres! D’un point de vue professionnel, j'apprécie le fait de pouvoir expérimenter en tant qu'éducatrice et  chercheur différents types de  systèmes académiques. Ceci me permet de réfléchir à la proposition d’un système éducatif idéal pour le Niger... ou du moins à l'utopie qu'il représente !

Qu'est ce qui vous a poussé vers " l’Enseignement et la recherche "?

Un pur hasard !  Je me rêvais en romancière, pilote de jet privé et exploratrice des villes du monde. Ma vocation pour les mathématiques m’a tout naturellement conduit vers l’enseignement et la recherche qui d’ailleurs siéent à ma nature indépendante et avide de savoir ainsi qu’à mon profond besoin de partager mes connaissances avec les autres.

Quelles sont les valeurs qui vous ont guidées ?
La recherche de la perfection; l'amour des choses bien faites et le gout du changement et de l'action.
L'oisiveté est pour moi le pire des poisons!

Quels conseils donnez-vous aux jeunes Nigériennes et Nigériens qui voient en vous un modèle ?
Je leur dirai  d'avoir l'esprit volontaire, d'être persévérants et de  croire toujours en eux. Ne point lésiner à la tache mais aussi apprendre à être capable de s'adapter à toutes les situations nouvelles. Etre capable de s'adapter ne signifie point manquer  de principes. Ni même renier ceux -ci. Bien au contraire, des principes,  il leur en faudra ... aussi  bien que le courage d'assumer ces principes-là.  
Bref qu'ils soient les champions de l'auto-motivation, qu'ils sachent assumer intelligemment ce qu'ils sont et ce qu'ils veulent faire de leur vie sans nécessairement  avoir à rendre des comptes !



H. Moussa-Saley, Dr.
Enseignante-chercheure en mathématiques appliquées

2iE - Institut International d'Ingénierie de l'Eau et de l'Environnement
01 BP 594 Ouagadougou 01 (Burkina-Faso)

Réalisée par Boubacar Guédé

Last modified on mardi, 28 février 2012 13:15

Onep Nigerdiaspora 2017

Sahel et Sahel Dimanche
abonnement en ligne sur le site web
www.lesahel.ne