L'air du temps

Par ces temps qui courent, que d’escrocs de tous acabits qui hantent la sensibilité des honnêtes citoyens. La dernière affaire en date à Niamey est celle rondement menée par le tristement célèbre Richard James Bola et sa bande de larrons en col blanc, qui s’étant fait passer pour des spécialistes du trading de crypto-monnaie, ont réussi à extorquer très facilement des centaines de millions de nos francs à une flopée de victimes jusque-là inconsolables. Aussi, avons-nous estimé qu’il faille revenir encore sur la question dans l’espoir de minimiser les risques.

Le danger est surtout permanent pour les usagers des nouvelles technologies de l’information avec l’intense activité des spécialistes du cyber-arnaque qui écument le web. Vous avez par exemple constaté que des aigrefins prennent le malin plaisir de pirater les comptes Facebook de certaines hautes personnalités de notre pays pour échafauder des plans visant à soutirer de l’argent à leurs amis et connaissances. Ainsi, après avoir pris possession de leurs comptes, les pirates abordent presque tous leurs amis qu’ils voient en ligne. La causerie commence par une ritournelle de salutations cordiales avant d’entrer dans le vif du sujet : la manœuvre d’escroquerie ! Généralement, ils vous diront qu’ils (les victimes du piratage) sont en voyage d’affaires à l’étranger et que suite à un incident (ou même un accident) ils ont un sérieux problème d’argent. Puis de vous demander de leur envoyer de l’argent (aux environs de la rondelette somme de 500.000 FCFA) en guise de crédit, tout en prenant soin de vous faire des promesses alléchantes. Et c’est là que ça foire ! Imaginez un instant, un ministre qui vous demanderait de lui envoyer de l’argent en crédit ! Ne tombez guère dans un tel piège.

L’exemple de ces ‘’corbeaux noirs’’ tapis derrière leur écran, sans doute dans une maison fermée à double tour, peut-être même à quelques pâtés de maisons de vous, illustre bien que pour se faire de l’argent facile, les macros du Net sont prêts à tout. Et ils usent de toute une panoplie de pièges à …con et autres astuces parmi lesquels le ‘’phishing’’ ou la ‘’pêche aux victimes’’ qui consiste à expédier des courriels frauduleux invitant les correspondants à saisir leurs informations personnelles, souvent par le biais de formulaire à remplir, la finalité étant de récupérer les mots de passe ou les coordonnées bancaires.

Imprimer E-mail

L'air du temps