Bonne Fête ! Barka Da Salah ! Wa Kayessi !

L'air du temps : Le printemps des ‘’briseuses de foyer’’

L'air du temps : Le printemps des ‘’briseuses de foyer’’M. Assane SoumanaDe nos jours, tout se passe comme si tout ce qui, jadis, pouvait jeter le déshonneur sur l’individu ou la famille relève de la simple banalité, voire de la normalité. Cela pourrait expliquer cette expansion rampante de toutes les formes de dérives et autres débauches qui gagnent notre jeunesse, et dont la fameuse vidéo de la ‘’Fada Dalobon’’ ayant récemment ému tout Niamey n’est qu’une petite illustration.

La dépravation des mœurs est tellement criarde dans notre société que c’est l’institution du mariage qui s’en trouve sérieusement ébranlée Comme dirait l’autre, la menace est réelle ! Il est vrai que dans un contexte marqué par une prolifération des femmes célibataires, dont le nombre ne cesse de grimper, les risques de troubles au sein des foyers conjugaux sont tout aussi évidents. En effet, les filles n’ayant pas encore eu la “chance” de convoler en justes noces n’ont pas d’autre choix que de jeter leur dévolu sur les ‘’maris des autres’’. Une situation qui se traduit par l’éruption d’un vif foyer de tension entre les femmes au foyer ou ‘’Ouarguida’’ décidées à protéger ce qu’elles appellent leur ‘’territoire infranchissable’ et les irréductibles ‘’chasseuses d’hommes’’ que sont les ‘’Gabdi’’ et ‘’Zontôrou’’ qui, de leur côté, n’entendent pas rester indéfiniment au chômage conjugal.

Et dans ce tableau digne d’une véritable guerre des tranchées où tous les coups sont permis, ces aguicheuses filles, que les dames désignent sous le sobriquet dédaigneux de ‘’voleuses de maris’’, semblent être parties favorites. Championnes dans l’art d’appâter et de ‘’gâter’’ les hommes, ces ‘’Gabdi’’ constituent un réel danger pour l’équilibre des foyers conjugaux. Eveillées, astucieuses, frivoles et arborant une silhouette généralement envoûtante, elles n’hésitent pas à user de tout leur ‘’arsenal’’, en termes d’atouts naturels, ou artificiels de beauté, pour séduire et ensorceler un homme jusqu’à lui faire perdre la tête. Le tour ainsi joué, ces réputées ‘’briseuses de foyer’’ n’ont aucun scrupule à ‘’arracher’’ un homme à son épouse pour s’en approprier et le manipuler à leur guise. Si pour certaines d’entre elles la finalité est d’amener le ‘’tourtereau’’ à les prendre comme deuxième épouse, souvent en le poussant au divorce d’avec son épouse légitime, d’autres se contentent simplement de profiter de sa fortune en le rongeant jusqu’au dernier centime.

Mais dans un cas comme dans l’autre, les conséquences sur la quiétude au sein des foyers conjugaux sont dévastatrices. Car, le décor est bien planté pour voir des couples mariés voler littéralement en éclats, les uns après les autres. D’où cette cascade de divorces que tout le monde déplore comme étant le signe palpable de la faillite des valeurs qui font du mariage cette union sacrée, scellée pour…. le meilleur ou le pire.

Assane Soumana(onep)

28 janvier 2018
Source : http://www.lesahel.org/

Lesahel.ne

 

Imprimer E-mail

Les Résidences Goggodou : Le coin chic pour se loger à Niamey

L'air du temps