Annonce

Lack of access rights - File 'http:/www.nigerdiaspora.net/images/Ramadan_Karim_Niger_1.jpg'

L'AIR DU TEMPS.

Assane SoumanaLancée le samedi 30 janvier dernier, la campagne pour les élections présidentielles et législatives se poursuit sur le terrain, en rase campagne. A Niamey, cette campagne qui a démarré en grande fanfare, dans une atmosphère de clameur générale, semble déjà être gagnée par un coup de lassitude. En effet, le brouhaha qui s’est installé, au départ, dans les rues et au niveau des sièges des partis politiques s’est quelque peu estompé ces derniers jours. Même les rallyes quasi-quotidiens qui mobilisent les militants des formations politiques engagées dans les élections se sont raréfiés.

jeudi, 11 février 2016 09:17

Intox et propagation de folles rumeurs

Assane SoumanaA la lumière de certains agissements observés, ces derniers temps, à la faveur de la fièvre électorale qui bat son plein, il est déplorable, voire intolérable, de constater que certains compatriotes sont très peu soucieux de la préservation de la quiétude sociale, une des plus grandes richesses qui a toujours fait la grandeur et la fierté du peuple nigérien épris de paix. En plus des déclarations va-t-en-guerre déclamées ici et là par des militants zélés des partis politiques aveuglés qui vont jusqu’à vouloir manipuler l’opinion publique en cousant de tout fil, et à dessein, des scenarii catastrophes, en véhiculant des informations dénuées de tout fondement, mais très graves de conséquence. En effet, cette manipulation de la rumeur frise clairement l’appel à la violence.

vendredi, 05 février 2016 07:19

L'air du temps : Si j'étais candidat…

Assane SoumanaRéduire considérablement le taux d'accidents de la route et de la circulation dans les centres urbains de notre pays : voilà un point qui si moi, j'étais candidat aux prochaines élections, j'inscrirais en bonne place dans mon programme de gouvernement. Car, à coup sûr, les électeurs parce que, révoltés et écœurés d'assister au quotidien à cette hécatombe, m'accorderont une oreille plus attentive, et peut-être leur confiance. Hélas, je n’ai pas encore entendu un seul candidat effleurer explicitement cette problématique des accidents qui se traduit pourtant par d’énormes pertes en vie humaine.

Assane SoumanaC’est demain samedi, à partir de 00 heure, que sera lancée la campagne pour le premier tour de l’élection présidentielle. A partir de là, jusqu’au au vendredi 19 février 2016 à 24 heures, notre pays vibrera au rythme des manifestations liées à la propagande des partis politiques.

Il y aura des veillées d’armes au niveau des directions de campagne des différentes formations politiques. Des hangars de campagne chamarrés aux couleurs des formations politiques en présence seront érigés dans chaque coin de rue et de ruelle, aussi bien dans nos villes que dans nos villages.

Assane SoumanaDans quelques jours, notre pays commencera à vibrer aux rythmes de la campagne électorale. Au Niger, on devine aisément les ingrédients d’une campagne électorale. Un véritable tintamarre dominé par le balai des rutilants véhicules 4x4 lancés à l’assaut des pistes rurales pour aller jusqu’aux confins du pays, à la rencontre des électeurs. Tout au long de la campagne, les villes et les villages de notre pays connaitront une ambiance toute particulière.

vendredi, 15 janvier 2016 04:47

Pour la joie des mordus de la lutte

Assane SoumanaDepuis bientôt une semaine, les compétitions entrant dans le cadre de la 37ème édition du Sabre national de lutte traditionnelle battent leur plein à Dosso. Une aubaine pour les amateurs de la lutte dont des milliers ont afflué vers la Cité des Djermakoye pour suivre, depuis les gradins de l’arène de lutte Salma Dan Rani, le déroulement des époustouflants combats des gladiateurs. Et dans le reste du pays, les mordus de la lutte traditionnelle -et ils sont très nombreux !- sont de la partie pour vivre l’événement dans une atmosphère faite d’enthousiasme et de suspens.

samedi, 09 janvier 2016 00:48

L'air du temps : 2016, en toute assurance

Bonne Annee 2016Exit l’année 2015 et son cortège d’événements tantôt heureux, tantôt déprimants. Fini aussi le brouhaha de la fête du réveillon avec ses pétarades assourdissantes et ses guirlandes scintillantes. Revenons sur terre et abordons l’Année nouvelle en toute sérénité. Mais là, nous voilà face à une vraie gageure ! Car, l’Année 2016 pointe le nez à un moment décisif où le Niger se prépare à aller aux élections générales. Et déjà l’atmosphère est marquée par le réveil des vieux démons de la ‘’politicomanie’’ que les Nigériens n’ont, de toutes les façons, pas fait l’effort d’exorciser. 

vendredi, 11 décembre 2015 01:23

L'air du temps : En route pour Maradi…

Maradi Kolliya BienvenueLes festivités entrant dans le cadre de Maradi Kolliya débuteront dimanche prochain avec des activités culturelles et sportives qui réchaufferont l’ambiance dans la capitale du Katsina et du Gobir. D’ores et déjà, les délégations ont commencé à  affluer vers la ville phare de ce 57ème anniversaire de la proclamation de la République du Niger. Au programme de cette édition de la Fête Tournante du 18 Décembre dénommée ‘’Maradi Kolliya’’, plusieurs manifestions sportives et culturelles, placées sous le signe de la promotion de la paix, de la solidarité et de l’unité nationale. Le clou de cette édition sera assurément le grand défilé civil et militaire qui viendra raviver, dans le cœur des Nigériens, l’amour de la patrie dans toute sa splendeur.

Assane SoumanaDans une réflexion précédente publiée dans cette même rubrique, en septembre dernier, après avoir constaté que dans plusieurs pays de la sous-région ouest-africaine, nous rentrons dans une phase électorale, nous exprimions cette grande inquiétude partagée par presque tous les observateurs avertis de voir, au détour d’un scrutin, un des pays concernés sombrer brusquement dans la spirale des violences électorales.

vendredi, 13 novembre 2015 04:21

Quand la Police municipale prend le sifflet

Police NigerVous l’avez constaté. Depuis quelques jours, la couleur de la tenue des agents en faction au niveau des carrefours de la ville de Niamey, est allée du bleu ciel au bleu foncé, et de nouveaux visages ont fait leur apparition dans le paysage de la gestion de la circulation. Il se trouve que pour gérer le trafic, la Police municipale a pris les choses en main. Formés et épaulés par leurs collègues de la Police nationale, les agents de la police municipale assurent avec une passion perceptible cette nouvelle mission à  eux confiée. 

Page 3 sur 15

Orange Campagne Ramadan 2