Forfait Albarka

L'AIR DU TEMPS.

Dans trois jours exactement, les élèves et les enseignants reprendront le chemin de l’école. Après trois mois de vacances sabbatiques, ponctuées de voyages pour les uns et de longues et paisibles journées de repos pour les autres, les acteurs du monde scolaire, requinqués et remis d’aplomb, reprennent du service. Pour les parents, cette période rime très souvent avec une saignée financière: frais d’inscription pour certains, sacs, uniformes et équipements scolaires pour tous. Les dépenses auxquelles ils doivent obligatoirement faire face sont légion.

vendredi, 20 septembre 2013 09:18

L'air du temps : Civisme et responsabilité !

Mardi dernier, le Président de la République a procédé  à l’inauguration du premier échangeur de la ville de Niamey situé à la jonction du  boulevard Mali Béro et de l’avenue du Zarmaganda. La construction de cette œuvre gigantesque, appréciée de tous les citoyens de la capitale, intervient dans le cadre de l’exécution du programme ‘’Niamey Nyala’’. Un programme qui est entrain de changer, petit à petit, et de fort belle manière, le visage de la principale vitrine du Niger, qu’est la ville de Niamey.

Comment circuler dans les rues de Niamey sans courir le risque de heurter un motocycliste? Tel est l’enjeu qui se pose de nos jours aux automobilistes, une fois sortis de chez eux pour se rendre d’un point à  un autre de la capitale. Les usagers les plus habitués le savent bien, l’équation n’est pas des plus simples à  résoudre.

vendredi, 06 septembre 2013 07:46

Quand dame nature impose sa loi

Pluie NiameyA la lumière de la série des phénomènes exceptionnels sur fond d’inondations en série dans les zones arides du Sahel, jusqu’aux confins du désert à Agadez, l’on est bien en droit d’affirmer que les effets des changements climatiques sont déjà  dans nos…murs. Tandis que les gigantesques et invincibles incendies de forêt continuent de faire des ravages de l’autre côté de la planète Terre, aux Etats Unis et au Canada, il pleut de plus en plus le déluge en Afrique, notamment dans les zones habituellement très peu arrosées.

Pluie Niger On a coutume de dire qu’après la pluie, c’est le beau temps. Hélas, cela n’est pas toujours le cas. En effet, à  Niamey, comme dans beaucoup d’autres capitales africaines, circuler dans les rues en ville après une pluie diluvienne n’a vraiment rien d’une partie de plaisir.

vendredi, 23 août 2013 09:12

L'air du temps : redoutables moustiques…

En cette période de saison des pluies, la terreur vient des flaques d’eau stagnantes et elle se nomme…moustique. En effet, comme pour se venger de la raillerie des hommes qui n’évoquent son nom que pour renvoyer à l’image de l’infiniment petit, le moustique a bien acéré sa trompe pour disséminer le paludisme partout sur son passage.

Assane Soumana 2M. Assane SoumanaAprès la nomination de l’équipe gouvernementale, les Nigériens n’ont pas encore fini de spéculer. Chacun, selon sa vision, continue à en dire et à en redire. Tandis que d’aucuns saluent l’arrivée à bord de certains pontes de l’opposition, d’autres déplorent le nombre pléthorique des membres du gouvernement.

vendredi, 09 août 2013 07:48

L'air du temps : du devoir de positiver

Assane Soumana 2Et voilà! Les vieux démons de la ‘’politicomanie’’ se sont brusquement réveillés ! A la faveur de l’offre faite par le Président de la République à l’opposition politique en vue de la formation d’un gouvernement d’union nationale, on assiste, ces derniers jours, à un regain de passion débordante pour le débat politique sur fond d’avis divers aux relents tendancieux.

jeudi, 18 juillet 2013 22:55

L’air du temps : La foi ou le fric…

Ramadan KarimA la première décade du mois de Ramadan, le décor est bien planté pour témoigner des spécificités de ce mois béni de Dieu et honoré par les hommes. Instant de ferveur et le recueillement par excellence, le mois de Ramadan est assurément le temps de toutes les mutations comportementales.

samedi, 13 juillet 2013 22:06

L'air du temps : au cœur de la ferveur…

Ramadan KarimIl n’en n’a pas fallu une semaine pour que le jeûne du mois béni du Ramadan change littéralement le cours quotidien de la vie. En effet, il suffit d’un regard attentif sur l’atmosphère ambiante de la ville pour se faire une claire perception du changement enregistré.

Page 7 sur 15